Cinéma / Fumer fait tousser de Quentin Dupieux

Après Mandibules en 2021 et Incroyable mais vrai en juin dernier, Quentin Dupieux nous offre Fumer fait tousser. Loufoque, absurde, comme d’habitude, parfois gore ou teinté d‘humour noir, mais hilarant.

Cannes 2022 - Fumer fait tousser(1)
La Tabac Force – Fumer fait tousser – 2022 – Crédit photo : Chi-Fou-Mi Productions – Gaumont

L’armada de super héros de Marvel et DC Comic n’a qu’a bien se tenir ! Désormais, elle va devoir compter avec la Tabac Force, Benzène (Gilles Lellouche), Méthanol (Vincent Lacoste), Nicotine (Anaïs Demoustier), Mercure (Jean-Pascal Zadi) et Ammoniaque (Oulaya Amamra), ces cinq justiciers en combis moulantes bleues sortis d’un sentai (série japonaise comme Bioman ou Power Rangers) et capables de vous exploser en quelques secondes une tortue géante « démoniaque » échappée d’un kaijū eiga nippon cher à Godzilla.
Mais sur ordre de
son supérieur, Chef Didier, un affreux rat libidineux et baveux qui a la voix d’Alain Chabat, la Tabac Force doit faire une pause et se ressourcer au bord d’un lac pour renforcer la cohésion et recréer l’union qui a fait sa force. Malgré la menace que fait peser sur la planète Lézardin, l’empereur du Mal (Benoît Poelvoorde), le soir venu, les cinq justiciers se racontent des histoires à faire peur…
Que le film soit absurde et loufoque, teinté d’humour noir, n’est pas étonnant, c’est la marque de fabrique de Quentin Dupieux. Cette fois le réalisateur, entouré d’une belle bande de comédiens (des habitués et des nouveaux,
qui peuvent même ne faire qu’une apparition), emploie les grosses ficelles, mais ça passe et c’est toujours hilarant, même si le contexte (la fin du monde est proche) est des plus inquiétants.

fumer-fait-tousser 02
Benzène – Fumer fait tousser – Crédit photo : Quentin Dupieux, Chi-Fou Mi Productions – Gaumont

Dans sa note d’intention, le réalisateur révèle : « En entreprenant d’écrire une comédie riche en références du passé (Power Rangers, Creepshow, San Ku Kai, Halloween…) dans le simple et noble but de divertir un public abattu par le présent, je ne pensais pas trouver en chemin autant de substance ni autant de vérité… Sous ses faux airs de farce parodique, Fumer Fait Tousser est en fait mon film le plus sérieusement connecté au monde réel et j’en suis le premier surpris. Sans que ce soit une volonté consciente de ma part, l’époque et ses enjeux dramatiques se sont glissés entre les lignes de mes dialogues, comme si on ne pouvait plus faire semblant d’ignorer la crise que notre planète traverse, comme s’il était inconcevable maintenant qu’un film, même drôle, ne soit pas un reflet de ce que l’humanité tout entière est en train de vivre. Heureusement pour le moral des spectateurs, Fumer Fait Tousser se contentera de joyeusement remplir sa fonction de divertissement inconséquent, sans imposer de discours ou de morale. Et ceux qui souhaiteront oublier leurs soucis en se payant une bonne tranche de rigolade devant ce film n’y verront probablement que du feu. »

fumer-fait-tousser 03
Méthanol et Ammoniaque – Fumer fait tousser – Crédit photo : Quentin Dupieux, Chi-Fou-Mi Productions – Gaumont

Fumer fait tousser s’apparente à un best of du cinéma de Dupieux, et prend la forme d’un film à sketchs qui embrasse tous les genres (comédie, sf, cinéma gore, catastrophe), avec une succession d’histoires courtes, souvent saugrenues, sans liens, d’où une construction un peu bancale.
Le principal défaut pourrait être que le spectateur risque de rester sur sa faim, car il ne connaîtra pas la… fin de ces petites histoires. Ainsi, entre autre, on aurait aimé savoir comment Tony (Blanche Gardin) sauve les apparences (…et son neveu !), apprendre le dénouement du récit du barracuda fraîchement péché et prêt à griller, ou encore, découvrir la fin de la procédure U55 initiée par Norbert le robot nouvelle génération… Un moindre mal, il est vrai ;o)

Fumer fait tousser de Quentin Dupieux avec Gilles Lellouche, Anaïs Demoustier, Adèle Exarchopoulos, Vincent Lacoste, Oulaya Amamra, Jean-Pascal Zadi, Doria Tillier, Blanche Gardin, Grégoire Ludi, Benoît Poelvoorde, Alain Chabat (Comédie – France – 1h20 – Date de sortie : 30 novembre 2022).

Voir également :

La bande annonce du film (Gaumont)
Les B.O. de Quentin Dupieux (Blow Up – ArteMai 2022 – 11mn)
Le retour de Quentin Dupieux dans le Vidéo Club (Konbini – 26/11/2022 – 20mn50)

Philippe Descottes

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s