Cinéma… en lectures n°10 (Juin 2022)

Pour en savoir un peu plus ou aller plus loin, avant ou après la séance…

CiaoViva - Cel n°10 -COUVRECTOLivrePaulHirsch-def_720x-merged
Cinéma en lectures n°10 – Il y a bien longtemps… Animal(e) – Crédit photo : DR

La Fée-Cinéma. Autobiographie d’une pionnière d’Alice Guy. Le récit autobiographique d’Alice Guy : première femme cinéaste du monde qui fut longtemps oubliée de l’Histoire du Cinéma. « Elle décrit ici avec précision les débuts du cinéma, la magie des accidents, des expérimentations et autres bouts de ficelle. Sans détour et sans romance, d’une écriture intime et urgente, elle dit la beauté du 7e art qu’elle a « aidé à mettre au monde ». Les actrices du IIIe ReichSplendeurs et misères des icônes du Hollywood nazi d’Isabelle Mity. Le portrait de dix actrices au cœur du star system nazi. L’ouvrage aborde le statut particulier et ambigu des comédiennes, leurs carrières étonnantes, leurs vies hors du commun, leurs rapports avec les hauts dignitaires, le rôle qui leur a été dévolu à l’écran. « Un âge d’or qui coïncide avec la page la plus sombre de l’histoire allemande ». L’auteure a étudié l’allemand et l’histoire à l’ENS Lyon et à la Humboldt-Universität Berlin. Agrégée d’allemand et docteure en études germaniques, elle enseigne la langue et la civilisation allemandes à l’université Paris-Dauphine.
Le Nouvel Hollywood – Une réinvention du point de vue (1967 – 1980) de Baptiste Villenave (Maître de conférences en études cinématographiques à l’université de Caen Normandie. Spécialiste d’esthétique cinématographique et d’histoire des formes, il est l’auteur de nombreux articles sur les films de Brian De Palma, Martin Scorsese, Francis Ford Coppola et Peter Watkins). Hollywood, fin des années 1960. Une nouvelle génération de cinéastes, majoritairement venus de la télévision ou des écoles de cinéma, prend le pouvoir. Du fait de leurs formations et de leurs influences, ces réalisateurs transforment en profondeur le style cinématographique…
Audrey Hepburn – Une star pour tous de Pierre Charpilloz. « C’est de son visage et de sa silhouette, d’abord, qu’on se souvient. De la Seconde Guerre mondiale aux années de plomb en Italie, tous les malheurs du monde et les drames intimes qu’elle a traversés — la maladie, la solitude et l’angoisse — s’éclipsent derrière ce visage parfait, ce sourire bienveillant, ce regard accueillant. Celui d’une star qui semble réconcilier tout le monde et dire que rien n’est grave, que tout va bien ».
Schneider, Adjani, Delon et les autres — Cinquante éclats de cinéma. En cinquante histoires de tournage, Jérôme d’Estais raconte les luttes de pouvoir, l’évolution des mœurs et les rapports entre les créateurs et leurs créatures dont la mise à nu a souvent laissé des séquelles. A travers cette galerie de portraits, il propose une autre histoire du cinéma. 
« Il y a bien longtemps, dans une salle de montage lointaine, très lointaine … » Mes cinquante ans de montage de succès hollywoodiens… Autobiographie de Paul Hirsch qui a remporté l’Oscar du meilleur montage pour La Guerre des étoiles de George Lucas en 1978. Monteur au cinéma, il a travaillé avec Brian de Palma, Herbert Ross, John Hughes, Joel Schumacher, Taylor Hackford, J. J. Abrams.
Animal(e) deMuriel Bec. Au terme « dresseuse » Muriel Bec préfère « spécialiste de la mise en scène animalière ». Dans son livre elle «  partage son drôle de métier et de nombreuses anecdotes de tournage. Mettre en scène un cerf, organiser un casting d’araignées, filmer une course-poursuite avec une poule, autant de défis qu’elle relève avec passion ».
Les 200 répliques les plus drôles du cinéma de Vincent Mirabel. Chaque réplique est accompagnée de son pedigree (titre du film, nom du réalisateur, année) ainsi que d’un bref texte pour situer son contexte.

CiaoViva - CeL n°10 - Kaiju-Godzillamerged
Cinéma en lectures n°10 – Kaiju-Rama et Apocalypse Godzilla – Crédit photo : DR

Kaiju-Rama – Les plus belles affiches de Godzilla et des monstres japonais de John Prate. Guide chronologique avec une centaine de films chroniqués, un dictionnaire des kaiju eiga (ou film de monstres) les plus mémorables et près de 250 affiches en provenance du monde entier. A compléter par L’apocalypse selon Godzilla » Le Japon et ses monstres de Nicolas Deneschau et Thomas Giorgetti. « La première vision du Godzilla de 1954, réalisé par Ishirō Honda et Eiji Tsuburaya, s’avère souvent déroutante. Bien loin de l’image pop qu’il véhicule aujourd’hui, le Roi des Monstres incarnait, à ses débuts, la somme de toutes les peurs du Japon ». Cet ouvrage analytique s’intéresse autant aux coulisses des longs métrages qu’aux thématiques sociétales liées à l’histoire du Japon.
Bienvenue à Jurassic Park. La science du cinéma. L’auteur, Nicolas Deneschau plonge au cœur des coulisses des films. Il revient aux sources des romans de l’auteur originel, Michael Crichton, et ouvre de nombreuses pistes d’analyse et de réflexion.
Vacances d’enfer (au cinéma) de Claude Gaillard le « premier guide horrifico-touristique vous révèle la face cachée des destinations exotiques, des camps d’été et des stations balnéaires. »
Romans, essais et récits. Le Fils de la maîtresse de Serge Toubiana.« Je me suis rendu compte, écrit l’auteur à propos de sa mère, que j’avais, en quelque sorte, choisi le même métier qu’elle : en transmettant mon amour du cinéma, je me sens tel un instituteur du cinéma. Transmettre et partager, c’est aimer. Du même auteur (co-écrit avec la romancière Nathalie Azoulai), Ozu et nous. « À l’origine de ce livre, une fascination partagée pour une œuvre capitale du cinéma mondial : les films de Yasujirô Ozu – un regard sur le Japon des années 1930 1960. » Antkind, le premier roman de Charlie Kaufman scénariste (Dans la peau de John Malkovich, Eternal Sunshine of the Spotless Mind) et réalisateur américain.B. Rosenberger Rosenberg, critique de cinéma névrosé et méconnu, universitaire, réalisateur et amant raté, occasionnellement vendeur de chaussures, tombe par hasard sur un film inédit dont il est convaincu qu’il fera basculer sa carrière et bouleversera le monde du cinéma… Jouer le jeu ? Un essai de Jean-Louis Comolli, critique, cinéaste, essayiste, écrivain. Son dernier ouvrage, paru le jour même de son décès. Un jour d’octobre à Santiago (suivi de Ligne de fuite). Réalisatrice, Carmen Castillo est également écrivaine. Elle a été obligée de fuir le Chili en octobre 1974 alors qu’elle vivait dans la clandestinité depuis le coup d’État du 11 septembre 1973 avec son compagnon, le dirigeant du MIR, Miguel Enriquez. En deux récits autobiographiques, ici rassemblés, elle nous fait traverser ces années de combat, d’élans et de fracas. La politique et l’intimité se fondent en une même langue, délicate et habitée.

CiaoViva - Cel n°10 - Revus et corrigés-merged
Cinéma en lectures n°10 – Revus & Corrigés – CinémaTeaser

Du côté des revues et des magazines
Dans les rédactions, Cannes (le Festival), on aime ou on n’aime pas. Mais, inévitablement, d’une façon ou d’une autre (malgré parfois, des impératifs de bouclage), on y revient dans le n° qui suit le traditionnel rendez-vous du cinéma mondial…
Première de juin consacre ainsi sa Une à Top Gun Maverick, le dossiers du mois, s’est entretenu avec Michel Hazanavicius (Coupez !) et David Cronenberg (Les Crimes du futur), dresse le portait de Jessie Buckley (Men) et consacre un focus à La Maman et la Putain. Loin de la Croisette, le mensuel a également rencontré Jeff Goldblum (Jurassic World : le Monde d’après…) et l’acteur Donnie Yen (Raging Fire … « direct-to-video » !)
En avant la musique du côté de
CinémaTeaser n°113 dont la couverture est consacré à Elvis, le biopic de Baz Luhrmann sur l’icône du rock ‘n’ roll. Le mensuel a rencontré le réalisateur et l’interprète principal, Austin Buttler. Deux autres entretiens au diapason, avec Danny Boyle, pour sa mini-série Pistol, sur la vie et la mort des Sex Pistols, et avec le compositeur Daniel Pemberton pour la sortie du documentaire Ennio consacré à… Ennio Morricone. Parmi les autres entretiens : Scott Derrickson (Black Phone) Oliviers Assayas (Irma Vep), Denis Menochet (Peter von Kant de François Ozon) et Park Chan-wook (Decision to leave, Prix de la Mise en scène à Cannes)
Positif a rencontré David Cronenberg et Arnaud Desplechin (Frère et Soeur), ainsi que Giuseppe Tornatore (Ennio). La revue célèbre par ailleurs le centenaire de la naissance d’Alain Resnais et consacre son dossier mensuel à la Cité des Doges (Venise au cinéma).
En
parallèle au Festival d’Annecy (qui a primé Le Petit Nicolas – Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?) le 15 de Revus et Corrigés s’intéresse à Un autre cinéma d’animation… en dehors de Disney, Pixar et Ghibli et a rencontré Jean-François Laguioni, Michel Ocelot, Bill Plympton, Michael Dudok de Wit
Les
Cahiers du Cinéma n’est pas franchement emballé par la 75e édition du Festival… aussi, malgré quelques films cannois, ce n°788 s’est-il-penché sur les actrices et acteurs du cinéma français : Virginie Efira (également française depuis 2016), Benoît Magimel, Lyna Khoudri, Karim Leklou et Vincent Lacoste, lequel est l’élu du Grand entretien. Répliques se souvient du critique Serge Daney (décédé il y a 30 ans) et Cinéma retrouvé est consacré à Alain Resnais.
72 ans, et « s
ix décennies qu’il promène son flegme »…. SoFilm consacre son n° 91 à Jeff Bridges « l’homme le plus cool d’Hollywood ». Au sommaire également, d’autres sujets qui sortent souvent des sentiers battus, Kathleen Kennedy, la dame de fer de Lucasfilm, enquête sur le monde de la figuration, le Grand Rex, les dernières salles obscures du Bénin, le miraculeux business des films chrétiens, entretiens avec Ovidie, Alain Chamfort, Jeff Goldblum.
La Septième Obsession consacre 90 pages de son n°40 à David Cronenberg. A son entretien s’ajoutent ceux d’Howard Shore (compositeur) et de Robert Lantos (producteur). Ils sont complétés par la filmographie complétée de ses 21 films. Un autre dossier est consacré au réalisateur Philippe De Broca. Les trois films sur lesquels la revue s’est penchée sont The Northman de Robert Eggers, La Maman et la Putain de Jean Eustache et La Vengeance est à Moi de Shôhei Imamura
Bonnes lectures ;o)

Extraits ou bandes-annonces
Alice Guy tourne une phonoscène
La Guerre des étoiles
de George Lucas
Godzilla
de Ishirō Honda
Top Gun Maverick de Joseph Kosinski
Coupez !
Michel Hazavanicius
Les Crimes du futur
de David Cronenberg
Men
d’Alex Garland
La Maman et la Putain
de Jean Eustache
Jurassic World : le Monde d’après
de Colin Trevorrow
Raging Fire
de Benny Chan
Elvis
de Baz Luhrmann
Ennio de Giuseppe Tornatore
Black Phone de Scott Derrickson
Peter von Kant de François Ozon
Decision to leave de Park Chan-wook
Frère et Sœur de Arnaud Desplechin
Le Petit Nicolas – Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? d’Amandine Fredon et Benjamin Massoubre
The Northman de Robert Eggers
La Vengeance est à Moi de Shôhei Imamura.
Philippe Descottes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s