Cinéma… en lectures n°8 (Mars 2022)

Pour en savoir un peu plus ou aller plus loin, avant ou après la séance…
08 - Cinéma en Lectures -Schneider
Jusqu’au 31 juillet La Cinémathèque française consacre une exposition à Romy Schneider. Outre le catalogue de Clémentine Deroudille, sort à cette occasion Romy un ouvrage signé Sara Biasini et Jean-Pierre Lavoignat, l’ancien rédacteur en chef de Première, puis de Studio. Chez Huginn & Muninn, La Piscine, histoire illustrée d’un film culte.
Boulogne-Billancourt, en association avec la Cinémathèque française et le Musée Jean Gabien de Mériel, rend Hommage à Jean Gabin jusqu’au 10 juillet à travers une exposition et plusieurs événements. Commissaire de l’exposition et spécialiste de Jean Gabin, Patrick Glâtre est l’auteur du livre qui accompagne l’exposition.
Le cinéaste, écrivain, dramaturge et peintre Pier Paolo Pasolini aurait eu 100 ans cette année. Plusieurs livres lui sont consacrés, à commencer par ceux de René de Ceccatty qui fut son traducteur, avec la réédition de sa biographie Pier Paolo Pasolini et Avec Pier Paolo Pasolini dans lequel l’auteur rassemble un large choix de ses études, articles, entretiens et conférences qu’il n’a cessé depuis quarante ans de consacrer au poète cinéaste. Pasolini par Pasolini de Pier Paolo Pasolini et Oswald Stack, issu des entretiens que le cinéaste accorda en 1968 au journaliste Jon Halliday (alias Oswald Stack). Tout sur Pasolini, ouvrage collectif sous direction de Jean A. Gili et Hervé Joubert-Laurencin. Après quelques essais introductifs et une vaste biographie annotée, l’ouvrage s’articule selon un format encyclopédique, de la lettre A de « Accattone » à la lettre Z de « Zanzotto ». Une amitié poétique de Pier Paolo Pasolini et Biagio Marin. Ce volume se compose de six écrits, inédits en français, de Pier Paolo Pasolini (1922-1975) consacrés au poète de Grado, Biagio Marin (1891-1985) publiés entre 1951 et 1970.
08 - Cinéma en Lectures - Pasolini
Sergueï Loznitsa Un cinéma à l’épreuve du monde. Cet ouvrage collectif sous la direction de Céline Gailleurd, Damien Marguet, Eugénie Zvonkine propose une première étude globale et approfondie de l’œuvre du cinéaste ukrainien et propose divers points de vue et approches (historique, esthétique, critique, analytique) à travers les textes des quinze contributeurs. Le livre inclut également la transcription d’une masterclass et d’une rencontre avec le cinéaste.
Truffaut toujours… Dans La Leçon de Cinéma, le virulent critique des Cahiers revient (en 1981), lors d’entretiens, sur sa carrière de réalisateur (des Mistons à La Femme d’à côté). Ce n’est pas vraiment une découverte, François Truffaut était également L’homme qui aimait les Lettres. On lira donc avec intérêt Correspondance avec des écrivains. 1948-1984.
Entre chien et loup est l’autobiographie d’Antony Delon. « L’acteur retrace son parcours depuis son enfance jusqu’à sa carrière en passant par sa relation avec son père et la maladie de sa mère. »
De l’écran à l’écrit, avec deux romans, Le Tour des arènes, le nouveau roman de la comédienne (peintre et photographe) Anny Duperey et La dernière vie de Julia B. du réalisateur Régis Wargnier.
Des adaptations cinématographiques. De nos frères blessés, de Hélier Cisterne, avec Vincent Lacoste, s’inspire du livre de Joseph Andras sur un sujet oublié, l’histoire de Fernand Iveton, 30 ans, ouvrier communiste et anticolonialiste, qui a été guillotiné pour l’exemple à Alger le 11 février 1957. En 1986, l’historien Jean-Luc Einaudi avait écrit sur ce sujet Pour l’exemple. L’affaire Fernand Iveton, enquête. Le livre noir de l’agriculture d’Isabelle Saporta a été l’une des sources d’inspiration de Frédéric Tellier pour Goliath. Calais mon amour de Béatrice Huret (d’après sa propre histoire) a inspiré Ils sont vivants le 1er long métrage de Jérémie Elkaïm en tant que réalisateur.
L’Histoire de ma femme d’Ildikó Enyedi, est tiré du roman éponyme de l’auteur hongrois Milan Füst,
En parallèle à Notre-Dame brûle, deux livres, Notre-Dame brûle, le carnet de bord du film, de Jean-Jacques Annaud et Stéphane Boudsocq et La Nuit de Notre-Dame par ceux qui l’ont sauvée écrit par la Brigade des Sapeurs-pompiers de Paris et Romain Gubert.
08 - Cinéma en Lecture - Couv
Du côté des magazines et des revues…
SoFilm a retrouvé Takeshi Kitano ! Ou, plus exactement, s’est déplacé à Tokyo, dans les lieux qui ont vu passer le « parrain » Kitano, lequel a mené de front deux carrières : Beat Takeshi pour la télé, Takeshi Kitano pour le cinéma. Au sommaire également, des entretiens et des rencontres avec Anita Rocha da Silveira, la réalisatrice brésilienne de Medusa, Georges Demetrau « Mister Boum boum », le « Monsieur explosifs » du cinéma français, Pascal Tagnati, réalisateur de Comete, Matt Reeves (The Batman) et Jacques Doillon à l’occasion de la ressortie de ses quatre premiers films de jeunesse.
En ce mois de mars, Positif n°733 s’est intéressé aux réalisatrices singulières, Kira Kovalenko, Ildikó Enyedi, Clio Barnard et Maggie Gyllenhaal. La revue propose par ailleurs une réflexion sur les derniers travaux de Sergueï Loznitsa. Elle revient également sur les quatre premiers films de Jacques Doillon. Le dossier du mois Ouverture de films : un rôle de premier plan donne la parole à trois cinéastes (Arthur Harari, Julia Ducournau et Xavier Legrand) avant un florilège de dix ouvertures singulières…
Toujours beaucoup d’entretiens au programme de Cinéma Teaser, à commencer par ceux de Matt Reeves et Greig Fraser (chef op’) de The Batman qui fait la couverture de ce n°110. Mais aussi, Joe Wright, son acteur Peter Dinklage et les compositeurs Aaron & Bryce Dessner, pour la comédie musicale Cyrano d’après Edmond Rostand, Kenneth Branagh (Belfast), Frédéric Tellier et son scénariste Simon Montaïrou (Goliath) ou encore Anders Thomas Jensen (Riders of Justice sorti en VOD, hélas). Enfin, le mensuel s’est penché sur les trois volets dInfernal Affairs, trois polars hongkongais qui font l’objet d’une ressortie en salles en version restaurée.

CiaoViva - Maigret Gino Cervi
Maigret à Pigalle – Gino Cervi – Affiche – Crédit photo : Droits Réservés

Loin de tirer sur lAmbulance Première s’est même assis à côté de son conducteur (Michael Bay) et en a profité pour faire un brin de causette. L’occasion d’évoquer son nouveau blockbuster et de prendre le pouls de l’entertainment hollywoodien. Mais la vedette de ce °527 est bien Pierre Niney, à l’affiche de Goliath et en couverture. En parallèle à son portrait et à son entretien, Frédéric Tellier livre les secrets de fabrication du film. Pour la Filmo commentée, c’est Adèle Exarchopoulos (Rien à foutre) qui s’y colle. Le Focus est consacré au commissaire Maigret et le dossier/enquête se focalise sur les Grandes questions industrielles de 2022 et tente de faire le point sur l’évolution du cinéma.
Hollywood rêve-t-il encore ? (Imaginaires adolescents, imageries recyclées) est le thème du dossier du n°785 des Cahiers du Cinéma. Les deux films du mois sont, Plumes de Omar El Zohairy (+ entretien) et Bruno Reidal de Vincent Le Port (+ entretien). Par ailleurs, la revue a également rencontré Jacques Doillon et rend hommage à Monica Vitti.
Le n°38 de La Septième Obsession est consacré en grande partie à Tim Burton et à son univers gothique et merveilleux. La rédaction a rencontré Alain Guiraudie (Viens je t’emmène), Anita Rocha da Silveira (Medusa) et s’est intéressé au Grand Silence, le western de Sergio Corbucci avec Jean-Louis Trintingnant et Klaus Kinski qui ressort dans les salles.
Revus et Corrigés est en phase avec l’air du temps et son n°14 est consacré à La campagne électorale en images (comment le cinéma et la télévision perçoivent la vie démocratique). Il y est question des élections en France, mais aussi aux Etats-Unis et dans le monde.
Bonnes lectures ;o)

Extraits ou bandes annonces :

La Piscine de Jacques Deray
Accattone de Pier Paolo Pasolini
Les Mistons de François Truffaut
La Femme d’à côté de François Truffaut
De nos frères blessés de Hélier Cisterne
Goliath de Frédéric Tellier
Ils sont vivants de Jérémie Elkaïm
L’Histoire de ma femme d’Ildikó Enyedi
Notre-Dame brûle de Jean-Jacques Annaud
Medusa d’Anita Rocha da Silveira
Comete de Pascal Tagnati
The Batman de Matt Reeves
Jacques Doillon jeune cinéaste
Les points desserrés de Kira Kovalenko
Ali & Ava de Clio Barnard
The Lost Daughter de Maggie Gyllenhaal
Cyrano de Joe Wright
Belfast de Kenneth Branagh
Riders of Justice de Anders Thomas Jensen
Internal affairs de Andrew Lau et Alan Mak
Ambulance de Michael Bay
Rien à foutre de Julie Lecoustre & Emmanuel Marre
Plumes de Omar El Zohairy
Bruno Reidal de Vincent Le Port
Viens je t’emmène de Alain Guiraudie
Le Grand Silence de Sergio Corbucci.

Philippe Descottes

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s