Cinéma / 74e Festival de Cannes (14 juillet)

Sélection officielle. En compétition

Titane de Julia Ducournau

CiaoViva - Cannes 2021 - Titane - Julia Ducourneau - Carole Bethuel
Titane – Julia Ducourneau -CR : Carole Bethuel

Grave, le 1er long métrage de Julia Ducournau, avait fait sensation en 2016 à la Semaine de la Critique cannoise, dans les festivals, puis lors de sa sortie dans les salles. Cette histoire de cannibalisme marquait également le renouveau d’un cinéma de genre français. Aussi après la réussite d’un premier film, le second est attendu au tournant. Une attente souvent démesurée. Néanmoins, la réalisatrice « réussit son examen de passage » et passe même à la vitesse supérieure, avec Titane, toujours un film de genre, d’horreur, mais qui lorgne également vers le thriller et la science-fiction.
A la suite d’un accident de la route, Alexia, enfant, se fait poser une plaque de titane, métal hautement résistant à la chaleur et à la corrosion. Devenue adulte, elle a une attirance particulière pour les automobiles, et elle règle dans le sang les traumatismes passés… Devenue tueuse en série recherchée par la police, la rencontre avec Vincent, officier de pompiers, lui offre peut-être une porte de sortie.
Titane est une histoire de mutations, la haine devient amour, en même temps que les corps se transforment, en apparence (Alexia pour devenir Adrien) ou par dopage (Vincent pour garder sa musculature). Film de genre sur le genre, l’histoire se déroule presque entièrement de nuit mais les couleurs sont pourtant chatoyantes, flamboyantes.
Malgré des références assumées à Carpenter (
Christine) ou à Cronenberg (Crash), Julia Ducournau a déjà trouvé ses marques.
Avec Vincent Lindon, Agathe Rousselle, Garance Marillier. France – Thriller/Fantastique – 2021 – 1h48 – Interdit aux -16 ans. Date de sortie : 14 juillet

L’Histoire de ma femme de Ildikó Enyedi

CiaoViva - Cannes 2021 - L Histoire de ma femme
L’Histoire de ma Femme – Cannes 2021 – CR : Hanna Csata

En 1989, la réalisatrice hongroise avait remporté la Caméra d’or décernée à un 1er long métrage pour Mon XXe Siècle. En 2017, elle a reçu l’Ours d’Or au Festival de Berlin pour Corps et âmes. Lhistoire de ma femme est l’adaptation cinématographique d’un classi­que de la littérature hongroise signé Milan Füst et publié en 1942.
Dans les années 1920, Jakob (Gijs Naber), un capitaine au long cours, fait le pari avec son ami, l’escroc Kodor (Sergio Rubini), qu’il épousera la première femme qui franchira la porte du café où ils sont attablés. L’élue, se nomme Lizzy (Léa Seydoux), une Parisienne qui accepte de rentrer dans son jeu. En sept tableaux le film suit sur plusieurs années leur relation faite de
passion et de méfiance. Une mise en scène classique et une photographie particulièrement soignée, mais un film bien trop long.
Avec Léa Seydoux, Gijs Naber, Louis Garrel, Jasmine Trinca.Hongrie, Allemagne, Italie, France. Drame. 2021 – 2h49. Sortie : 12 janvier 2022

Le site officiel du Festival de Cannes

Philippe Descottes

3 commentaires

  1. […] Première a musclé sa couverture (et son double numéro de juillet/août, le 520) avec Fast & Furious 9 de Justin Li. Le mensuel se penche sur « la saga la plus explosive de Hollywood », a rencontré Neal H.Moritz, le producteur, et dresse le portrait de famille des protagonistes de la franchise. Du muscle encore, avec un entretien réunissant Dwayne Johnson/The Rock et Emily Blunt à l’affiche de Jungle Cruise (sortie le 28 juillet). Du muscle toujours avec « The Mussels from Brussels », Jean-Claude Van Damme (61 ans) au générique du Dernier mercenaire de David Charhon (sortie plateforme) qui revient sur sa carrière : « Toute ma vie, un peu comme Stallone, on m’a refilé des metteurs en scène pas terribles ». Côté Cannes, le magazine a recueilli les propos de Marion Cotillard, Hafsia Herzi, Mia Hansen-Love et Paul Verhoeven. La rocksploitation est le thème de Cinéma Teaser (n°104) qui s’est également entretenu avec les Sparks et Edgar Wright, le réalisateur du documentaire The Sparks Brothers. Autres entretiens : Kevin Macdonald (Désigné coupable), M. Night Shyamalan (Old), Nia DaCosta (Candyman), Jeymes Samuel dont le 1er long métrage, The harder they fall est un western dont le casting est entièrement constitué d’acteurs et d’actrices noirs. Rencontres (pré-)cannoises : Paul Verhoeven (Benedetta) et Julia Ducournau (Titane). […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s