Cinéma / ANTOINETTE DANS LES CEVENNES de Caroline Vignal

Près de vingt ans après son premier long métrage, Caroline Vignal est de retour derrière la caméra avec Antoinette dans les Cévennes. Une comédie ensoleillée qui offre enfin à Laure Calamy son premier grand rôle au cinéma. L’une des très bonnes surprises de la rentrée.
CiaoViva - Antoinette-dans-les-cevennes 01
« Patriiiiiiick ! » aurait pu être le cri du cœur de la foule en délire à l’attention d’un chanteur populaire qui s’est cassé la voix et grand amateur de poker… Mais le Patrick en question est un âne et le compagnon de route (ou plutôt de chemin et de sentier) d’Antoinette. Institutrice, Parisienne (quelques détails vont permettre de s’en apercevoir assez rapidement), Antoinette se faisait une joie de passer une semaine en amoureux avec Vladimir, son amant. Mais, quelques jours avant, le mufle à l’outrecuidance de lui annoncer qu’il part avec sa femme et leur fille faire de la rando dans les Cévennes. Qu’a cela ne tienne, Antoinette prend la décision de le retrouver et part sur les traces de Robert Louis Stevenson et de son récit Voyage avec un âne dans les Cévennes
Antoinette dans les Cévennes aurait pu être une comédie romantique, un genre que la réalisatrice n’affectionne pas particulièrement. « Pour moi (…), c’est l’opium des jeunes filles. Je déteste ça. Ça berne les gens » déclare-t-elle. Néanmoins, elle en détourne les codes : « Antoinette, c’est la relation d’un personnage avec un âne, poursuit-elle. (…) on a une femme, Antoinette, qui se libère des choses qu’elle a dans la tête pour aller vers quelque chose de plus libre ». Du vaudeville, le film se transforme peu à peu en quête initiatique. L’important n’est pas le but, mais le chemin.
Le choix de la radieuse, pétillante et déjantée Laure Calamy est venue très tôt à l’esprit de Caroline Vignal. Révélée par la série
Dix pour cent (dont la saison 4, avec également Camille Cottin, Nicolas Maury et Thibault de Montalembert, est annoncée pour l’automne sur France 2), la comédienne obtient à 45 ans (!) son vrai premier grand rôle au cinéma malgré une solide expérience du théâtre et ses débuts sur les planches en 2001. Si l’on retrouve l’artiste que l’on a pu apprécier dans la série télévisée et dans des rôles secondaires, elle confirme qu’elle sait aussi interpréter avec plus de sérieux un personnage de femme paumée. Elle en est-même émouvante.
Pour « lui donner la réplique », il y a Patrick avec lequel elle partage la vedette. Le baudet est peut-être un lointain cousin de celui d’
Au hasard Balthazar de Robert Bresson, lui aussi en partie tourné dans le Sud, dans les Pyrénées. Les croyances et dictons ont la vie dur. On dit « bête comme un âne » et, ici, on peut en douter. Sa réputation d’avoir un caractère bien trempé, d’être un animal têtu (le signe de son indépendance, comme celle d’un chat) est justifiée, le film le montre. Cependant, Jazou (l’un des trois ânes qui ont interprété Patrick, avec Pedro, au « tempérament volcanique entre Jean-Paul Belmondo et Vincent Cassel » dixit Laure Calamy, et Kiki), à l’instar de Balthazar, est capable de réactions intelligentes. Ses déjections ne délivrent pas pièces d’or et pierres précieuses comme son homologue de Peau d’âne de Jacques Demy, mais il a un rôle bien plus noble, il est le confident des déboires sentimentaux d’Antoinette, et aussi, un peu, son ange gardien.
CiaoViva - Antoinette 02
Avec Antoinette et Patrick, il y a les autres personnages, l’amant Benjamin Lavernhe, sa femme Olivia Côte, les randonneurs ou les « bikers ». Bien moins importants il est vrai, ils existent néanmoins et ils sont justes. C’est même l’une des qualités du film, de ne pas verser dans les excès et la caricature de certaines « comédies à la française » (et à gros budget). La belle balade offerte au cœur des paysages des Cévennes évite d’ailleurs le côté carte postale en privilégiant plans fixes et panoramiques.
En 2000, Caroline Vignal avait réalisé Les Autres filles, qui avait été sélectionné à la Semaine de la Critique cannoise. Mais à sa sortie, ce long métrage n’avait pas trouvé son public. Un échec très mal vécu pour la réalisatrice qui s’était, depuis, réfugiée dans l’écriture : « C’est vrai que vingt années ont passé, presque jour pour jour, entre ces deux réalisations. Je n’ai jamais cessé d’écrire, des scénarii, des textes pour la radio, mais je ne voulais plus réaliser. Chat échaudé… Pourtant, une part de moi criait famine, et j’ai fini par être rattrapée par la réalité du temps qui passe ! Et par me dire que si je voulais « y retourner », c’était maintenant ou jamais… Il y a quelques années, je me suis enfin sentie prête à reprendre le risque, car oui, pour moi, réaliser un film est un risque – celui de me décevoir peut-être ! Car on doit tout assumer, alors qu’en tant que scénariste, on est un peu planqué ».
Sage décision. Malgré le contexte,
Antoinette dans les Cévennes est l’un des films à voir de la rentrée et qui peut toucher un large public. On espère que Caroline Vignal pourra ainsi réaliser d’autres projets.
CiaoViva - Antoinette-dans-les-cevennes 02
Antoinette dans les Cévennes a obtenu le label Sélection officielle Cannes 2020. L’annulation du Festival est peut-être un mal pour un bien. Le protocole n’aurait pas permis à Jazou de fouler le tapis rouge et de monter les marches.
Peut-être qu’après avoir vu le film Claude Lelouch envisagera de tourner Un Âne et une Femme ? Quant à Georges Brassens, depuis le paradis des poètes, il pourrait écrire et composer Auprès de mon âne je vivais heureux…

Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal (Comédie – France/Belgique – 2020 – 95 mn) Avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte, Marc Fraize, Jean-Pierre Martins.

A voir :
La bande-annonce du film (Diaphana – 1mn31)
Entretien avec Caroline Vignal (FF Angoulême – 2020 – 10mn).

Philippe Descottes

Un commentaire

  1. Film bien sympathique il est vrai, néanmoins pas inoubliable.
    Notons parmi les randonneurs qui croisent le chemin d’Antoinette, la merveilleuse Marie Rivière vue plusieurs fois chez Rohmer , devenue bien trop rare sur nos écrans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s