Cinéma/ THE OPERATIVE de Yuval Adler

Second long métrage du réalisateur israélien Yuval Adler, The Operative, à la fois film d’espionnage, thriller et drame psychologique, est l’une des bonnes surprises du Festival international du film policier de Beaune. A voir (en v.o. de préférence).

Ciao Viva - The Operative 02
Ann/Rachel (Diane Kruger) enseigne le français – Crédit photo : Le Pacte

Les amateurs de films d’espionnage avec James Bond ou Jason Bourne vont devoir se faire une raison, la profession est désormais ouverte aux femmes. En fait, la tendance n’est pas nouvelle puisque, dès les années 1930, quelques espionnes tiennent déjà le haut de l’affiche : Mata Hari, interprétée par Greta Garbo (Mata Hari de George Fitzmaurice), Anne-Marie Leser (Salonique, Nid d’espions/Mademoiselle Docteur de Georg Wilhelm Pabst), Marthe Richard (Marthe Richard au service de la France de Raymond Bernard) et Marie Kolverer alias X 27 (la sublime Marlene Dietrich dans Agent X-27 de Joseph von Sternberg). Mais depuis les années 1990 et surtout les années 2000, en parallèle à une (lente) évolution dans la société et le monde du travail, le film d’espionnage montre des femmes fortes, intelligentes et indépendantes. Elles ne sont plus seulement l’assistante du héros ou son faire-valoir… Parmi quelques exemples citons Nikita avec Anne Parillaud (1990), Faire Game avec Naomi Watts (2010), Atomic Blonde avec Charlize Theron (2017), Red Sparrow avec Jennifer Lawrence (2018), Anna avec Sasha Luss et Helen Mirren (2019) ou la série Homeland avec Claire Danes (2011). Aussi, The Operative n’est pas nouveau en soi. S’il s’agit bien d’un film d’espionnage, il se démarque néanmoins des productions à gros budgets.
À la fin des années 2000, le monde craint que l’Iran ne se dote de l’arme atomique. Thomas (Martin Freeman), un ancien du Mossad, reçoit sur son portable un mystérieux message de Rachel (Diane Kruger), son ex-agente infiltrée à Téhéran mais qui a disparu sans laisser de trace. Thomas en informe son ancienne direction qui lui demande de venir à leur antenne allemande. Car il est le seul à bien la connaître puisqu’il l’a recrutée. Rachel
doit absolument revenir sous le contrôle de l’organisation.

Ciao Viva - The Operative 03
Rachel (Diane Kruger) et Farhad (Cas Anvar) – Crédit Photo : Le Pacte

Dans son précédent film, Bethléem (2013), également son premier long métrage en tant que réalisateur, Yuval Adler, abordait le conflit israélo-palestinien et évoquait les services de renseignement israéliens sous un angle qui pouvait présager The Operative lequel se différencie des films d’espionnage habituels par son approche beaucoup plus réaliste et non manichéenne. Après tout, pour le Mossad comme pour tous les autres services de renseignement, les notions de « bien » et de « mal » sont très relatives ou n’ont pas la même signification d’un camp à l’autre (ennemi, mais aussi allié). On pourrait reprocher au réalisateur de donner une image plutôt « positive » de la société iranienne actuelle, mais il ne fait que tordre le coup à quelques stéréotypes réducteurs. The Operative se caractérise par sa sobriété, tant au niveau de la réalisation, peu de scènes d’action et absence d’ « effets spéciaux spectaculaires »ou de « cascacades époustouflantes », que de la narration avec un scénario et une intrigue simples à suivre malgré une construction en flash-backs. On soulignera également la dimension humaine des personnages, une femme et des hommes avec leurs qualités mais aussi leurs défauts et leurs doutes. « Rien n’est ni tout noir, ni tout blanc, c’est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c’est pareil » écrivait Philippe Claudel (« Les Ames grises » – 2003). Pas de super-héros donc ou d’héroine sexy, experte en arts martiaux et en armes à feu ou tranchante. Espionne dans Inglourious Basterds de Quentin Tarantino, Diane Kruger a vu sa carrière franchir un nouveau palier ces dernières années avec plusieurs premiers rôles dont celui de Katja, dans In the fade (2017) de Fathi Akin, où elle incarne une jeune femme dont la vie est détruite par la mort de son fils et de son mari victimes d’un attentats perpétré par un groupuscule néo-nazi. Sa prestation lui avait valu le Prix d’interprétation au Festival de Cannes. Ici, les cheveux foncés et (très) souvent sans maquillage, elle porte le film sur ses (frêles) épaules et confirme sa précédente prestation.

IN THE FADE 02
Fathi Akin et Diane Kruger – Festival de Cannes 2017 – Crédit photo : Philippe Prost

The Operative est une adaptation du livre «The English Teacher », écrit par l’ancien agent de renseignement israélien Yiftach Reicher Atir, qui s’est inspiré de sa propre expérience (la traduction en français ne semble pas être disponible malheureusement). En 2019, le film a été présenté à Berlin, hors compétition, ainsi qu’au Festival international du film policier de Beaune.

The Operative de Yuval Adler (Film d’espionnage, Drame psychologique – Allemagne/ Israël/France – 1h56).Avec Diane Kruger, Martin Freeman, Cas Anvar.

Philippe Descottes
Voir la bande annonce de The Operative (Le Pacte – Vostf – 1mn56)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s