Cinéma / C’EST CA L’AMOUR de Claire Burger

Claire Burger avait été remarquée en 2014 avec Party Girl, coréalisé avec Marie Amachoukeli et Samuel Theis et interprété par des non-professionnels. Elle est à l’affiche avec son premier long métrage réalisé en solitaire, C’est ça l’amour, dont Bouli Lanners est la vedette principale.

c-est-ca-l-amour 02
Mario (Bouli Lanners) – Crédit photo : DhaRamSala/Mars Films

En 2014, Claire Burger avait co-réalisé Party Girl avec Marie Amachoukeli et Samuel Theis, récompensé par la Caméra d’or au Festival de Cannes. C’est ça l’amour est son premier long métrage en solo, qu’elle a tourné à Forbach, sa ville natale, avec pour inspiration, la séparation de ses parents. Il suit le quotidien de Mario (Bouli Lanners) qui doit élever seul ses deux filles, Frida, 14 ans, qui lui reproche le départ de sa mère, et Niki, 17 ans, qui rêve d’indépendance. Mario, lui, espère le retour de sa femme…
Sur ses intentions la réalisatrice indique :
« (le) titre est pour moi plus une question qu’une affirmation. Le film explore l’amour sous toutes ses formes. Chaque personnage incarne une position différente face à lui à un moment critique de son existence. En plongeant au cœur d’une ville et d’une famille, dans un moment de crise, je voulais observer les liens qui se font ou se défont au gré des incompréhensions mutuelles, des prises de positions hâtives. »

c-est-ca-l-amour 01
Frida (Justine Lacroix), Niki (Sarah Henochsberg) – Crédit photo : DhaRamSala/Mars Films

Party girl dressait le portrait d’une femme forte, indépendante et libre, C’est ça l’amour est d’abord celui d’un homme fragile, Mario, même si Armelle, la mère (Cécile Rémi-Boutang), est elle aussi indépendante et libre.
Avec plus de 60 films (longs et courts) depuis la fin des années 1990, le comédien (et réalisateur) belge Bouli Lanners, fidèle, entre autres, au duo Gustave Kervern et Benoît Delépine et à Albert Dupontel, barbe en broussaille et un physique tout en rondeur, a souvent interprété des seconds rôles qu’on n’oublie pas. Ici, il passe de la comédie loufoque au drame familial et social dans lequel il tient le rôle principal. Une légère entorse à l’habitude de Claire Burger de travailler depuis ses courts métrages avec des non-professionnels originaires de sa région. On ne peut être que touché et ému par ce papa poule qui a tant d’amour à donner mais se montre bien maladroit. Il ne sait pas s’y prendre avec ses filles, surtout avec Frida la benjamine, il ne sait pas s’y prendre avec son épouse et, comme il l’avoue : « 
je ne sais pas m’y prendre avec les femmes ». Sa générosité et les bonnes intentions ne suffisent pas même dans sa vie professionnelle. Ainsi, agent de la fonction publique, au bureau, il a à cœur de calmer des esprits qui s’échauffent, cependant son intervention lui vaut les remontrances de sa responsable hiérarchique.

c-est-ca-l-amour 03
Niki, Mario et Frida – Crédit photo : DhaRamSala/Mars Films

Mais pour que le personnage de Mario soit crédible à l’écran, il fallait également une certaine complicité avec les deux interprètes de Niki et Frida. Afin d’y parvenir, Justine Lacroix, Sarah Henochsberg, étonnantes débutantes, et Claire Burger ont passé un week-end avec Bouli Lanners, à son domicile en Belgique. Il se peut aussi que le comédien se soit servi de l’expérience acquise lors de la réalisation des Géants (2011), son quatrième long métrage derrière la caméra, qui conte l’errance de trois ados…
«
 Je voulais émouvoir sans être spectaculaire, laisser la place aux émotions plus qu’aux péripéties narratives » souligne par ailleurs la jeune cinéaste. Sur ce plan également, C’est ça l’amour
est une réussite. En dépit de la gravité du sujet (…il y a quand même aussi des moments « plus légers » !), le film trouve d’emblée le ton juste et le garde jusqu’à la fin. De la sensibilité, de la tendresse et de l’émotion, mais pas de pathos et encore moins de jugement du comportement des uns et des autres.
Que de bonnes raisons pour aller le voir au plus vite !

C’est ça l’amour de Claire Burger (Comédie dramatique – France – 2018 – 1h38) avec Bouli Lanners, Justine Lacroix, Sarah Henochsberg, Cécile Rémi-Boutang.

La bande annonce du film (Mars Films)
Philippe Descottes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s