Théâtre / STADIUM de Mohamed El Khatib

Stadium ? Stade de football ? Scène de foot ou stade de théâtre ? Une scène de théâtre est un stade sur lesquels des comédiens s’affrontent autour d’un texte. Un stade, c’est une scène où 22 joueurs se disputent un ballon….

la scène – Crédit Photo: Pascal Victor-

Parlez de foot à Jacques Weber, à Francis Huster, à Gérard Gelas et à je ne sais combien d’autres « gens de théâtre » vous verrez leur regard s’allumer.
A Nice, en mars 2015, nous avons eu le splendide Italie- Brésil 3 à 2. (Voir article) Les joueurs de l’OGCN on même déclamé chacun une phrase de Shakespeare*. Et ce n’était pas fini… Le 6 et le 7 février, Stade Pierre Brasseur (pardon : grande salle du Théâtre de Nice)… Stadium.
Qué s’aco ? Nous sommes au théâtre, la preuve, un trompettiste seul sur scène vient nous jouer la célèbre sonnerie de Maurice Jarre que l’on entend avant chaque représentation au festival d’Avignon. Mais au fond de scène, une série de gradins. Su les cotés, quand ils s’allument, deux ensembles de projecteurs, semblables à ceux qui sont dans des stades. A l’extrême jardin (la droite sur scène la gauche pour la salle) la fameuse « baraque à frites » qui va fonctionner à l’entracte. Serions-nous dans un stade de foot ?
Fondamentalement, qu’est-ce qui différencie un public de théâtre d’un public de football ? Je veux dire hormis la tenue vestimentaire ? Gilles Deleuze

Profession de foi de supporter Lensois . – Crédit Photo: pascal Victor-

A l’origine – parce qu’il en faut bien une- Mohamed El Khatib, né en 1980 à Beaugency (Loiret), dramaturge et metteur en scène. Il pratique le football à l’US Beaugency à partir de 1986, et hésite plus tard, à poursuivre une carrière de footballeur professionnel.
En 2014 il met en scène Moi, Corinne Dadat, l’histoire d’une femme de ménage rencontrée alors qu’il anime des ateliers de théâtre au lycée Sainte-Marie de Bourges L’année suivante, il crée Finir en beauté, un récit sur la mort de sa mère. Pour cette pièce, il obtient le grand prix de littérature dramatique en octobre 2016.. Son œuvre et son travail consistent à faire monter sur scène des personnes non professionnelles du théâtre dans un grand degré d’authenticité. Ce que propose donc Mohamed El Khartib, c’est donc du théâtre documentaire partant de la réalité : que se passe t-il quand deux univers distincts se rencontrent ? Stadium est un hommage à son père, ouvrier passionné de football.
Dans Stadium Mohamed El Khatib ne rassemble pas moins de 53 supporters du club de foot le Racing Club de Lens autour d’une friterie…Outre la tenue, le public d’un spectacle de théâtre se distingue-t-il de celui d’un match de foot ? Dans le monde actuel, le stade serait-il l’un des rares lieux où des gens de toute condition et de tout statut social partagent la même passion et le même espoir ?
En une quelque sorte de maître de cérémonie Mohamed El Khartib, va présenter, au cours de deux fois 45 mn avec une mi-temps de 15 minutes à la friterie sur scène « Chez Momo »- excellentes frites avec la sauce samouraï- il va nous présenter, disais-je ce qu’est la vie et la foi d’un supporter, en l’occurrence ceux du RC Lens, mais je pense que cela doit être la même passion qu’un supporter du PSG, de l’OM ou de l’OGC Nice.

La mère de tous les supporters – Crédit Photo: Pascal victor 

Il y a bien sûr les Ultras, qui n’ont pas pu venir, parce qu’à la suite d’une baston, ils sont en garde à vue. Et puis il y a la mère de tous les supporters, qui n’a pas pu venir parce que le corps médical lui interdit les voyages en avion. Mais grâce à je ne sais quel procédé audio-visuel, elle est sur l’écran, nous dit qu’entre ses enfants et ses petits enfants– dont elle connait tous les prénoms, bien sûr elle a un chouchou- ils sont une bonne centaine. Il y a ce supporter, pas présent sur scène mais en vidéo, qui raconte sa passion, filmé dans un bar. Lui, communiste, fils et petit fils de, ne comprend pas comment le FN à fait dans sa région.., bref, cette humanité fière, fraternelle et indomptée. Et cette humanité –là vient d’une région dévastée – le mot n’est pas trop fort – par la crise, qui, désemparée vote FN – je n’utilise pas le mot populiste, j’appelle un chat un chat – mais le caractère humain, généreux, qui se dégage et de ces supporters et de ce spectacle montre à l’évidence que les « gens du nord » ne sont pas forcement des fachos, pas plus que des alcooliques ou des incultes. En ce sens, Stadium est un spectacle politique, au sens du et non de la politique.

Stadium , le final… -Crédit Photo : Pscal Victor 

Dans la salle, ça réagit au quart de tour, on rit, on est au stade. Vraiment, qu’est-ce qui différencie un public de théâtre d’un public de football ?  Je veux dire hormis la tenue vestimentaire ? Pas grand-chose, cher Gilles, pas grand-chose. La culture ? Elles ne sont pas les mêmes, et encore, mais tout me monde à une culture. Qui oserait dire que connaître les règles du hors-jeu et la composition de l’équipe du RC Lens est inférieur à connaitre les pièces de Shakespeare ? Alors, quoi ? Les habitudes, les coutumes… Sauf qu’un supporter est capable de mourir pour son équipe. Suis-je capable de me sacrifier pour Hamlet ?
Saviez-vous que l’arbitre qui officie à Lens, qui généralement se fait traiter de « fils de p… », un jour de match alors qu’il avait perdu sa mère la veille, s’est fait traité de « orphelin de p… » ? C’est vous dire l’humour de « ces gens-là ».Que le rêve récurrent du même arbitre est que, au cours d’un match, il exclue les joueurs des 2 équipes, les entraineurs, les arbitres de touche et le public ? A l’extérieur du théâtre, sur la dalle de marbre, ça continuait : on a eu droit à l’aubade, les pom pom girl, et on a sauté en chantant « qui ne saute pas n’est pas niçois » y compris votre serviteur, il y a une vidéo, on a chanté Nissa la bella, comme à l’Allianz Riviera, la dalle tremblait, et pour finir…
Mon père était « gueule noire » comme l’étaient ses parents
Ma mère avait les cheveux blancs
Ils étaient de la fosse, comme on est d’un pays
Grâce à eux je sais qui je suis
Au nord …

Jacques Barbarin
* En effet, les joueurs de l’OGC Nice ont réinterprété des citations célèbres de pièces de Shakespeare Pour la quatrième édition du festival Shake Nice, en 2017les footballeurs niçois ont déclamé Shakespeare. «Shake Nice» Faire faire du théâtre à l’OGC Nice est un rêve que j’avais depuis de longues années… Grâce à eux, nous voyons que Shakespeare appartient à tout le monde et qu’il peut inspirer et toucher les acteurs les plus inattendus (Irina Brook)

Stadium Mohamed El Khatib Conception et realization Mohamed El Kahtib , Fred Hocké
avec cinquante-trois supporters du Racing Club de Lens scénographie, lumière & vidéo Fred Hocké environnement sonore Arnaud Léger environnement lumière/vidéo Jonathan Douchet collaboration artistique Violaine de Cazenove, Éric Domeneghetty assistante de projet Clémence Drack
Photos Pascal Victor
Dates:
Le Mans Les Quinconces – Lespal du 3 au 5 avril
Dresde Hellerau Européan Center of Arts le 18 mai
Amiens Maison de la Culture le 21 Mai
Mulhouse La Filature Scène Nationale Le 23 mai
Naples du Teatro Festival Italia du 20 au 22 juin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s