Cinéma / DONBASS de Serguï Loznitsa.

Sélectionné à la section Un Certain Regard en Mai dernier au Festival de Cannes, le film du cinéaste Ukrainien y avait fait sensation . Au cœur du conflit Russo-Ukrainien, la violence et les exactions de toutes sortes s’y déclinent en une mise en abîme saupoudrée d’humour kafkaïen, portée par de superbes plans-séquences . A ne pas manquer …

Une scène du film Donbass de Sergueï Lonitza.( crédit photo : Pyramide Distribution)

Présent à l’édition 2017 avec Une Femme douce , le cinéaste Ukrainien a été rappelé sur la croisette avec son nouveau film sur la guerre où la tragédie , le grotesque s’invitent dans un tourbillon de folie et de mort . C’est au cœur de cette région de l’Est de l’Ukraine où la guerre se déroule, entre l’armée Ukrainienne soutenue par des volontaires et les gangs séparatistes soutenus par les troupes Russes. Le récit composé de 13 épisodes , nous entraîne au cœur de ce chaos qui a sévi durant les années 2013-2015 . Le cinéaste s’est basé sur des faits réels pour décrire cette sorte d’Anarchie régnante où les instincts les plus bas des êtres humains se révèlent dessinant , dit le cinéaste «  le paysage des futures catastrophes » . C’est au cœur de ce chaos où tout bascule , et où , d’un côté comme de l’autre , on commet les pires exactions . Et où , institutions et lois sont piétinées, dans une sorte de jeu sordide et absurde dans lequel, les citoyens ordinaires se retrouvent emportés par les instincts primaires qui resurgissant . Comme le décrit l’incroyable et forte scène où l’on expose un soldat « ennemi »  à la vindicte .Ou encore celle où le chef séparatiste terrorise un journaliste allemand l’assimilant à un Nazi . Sergueï Lonitza , excelle dans le travail sur les plans-séquences traduisant admirablement le crescendo de la violence et des excès de toutes sortes. Les attentats visant aveuglément les populations , les exactions          ( punition des voleurs ou exécutions sommaires des « traitres »…) , les trafics , les réquisitions de toutes sortes destinées à servir la guerre patriotique , ou ceux qui en  profitent pour se remplir les poches en détourant des stocks de produits alimentaires ou de médicaments destinés aux hôpitaux. C’est ce « reflet » d’une situation et d’un monde à la dérive, que le cinéaste propose , où c’est au bout du compte l’humiliation des populations civiles , qui est en jeu …
( Etienne Ballérini )

DONBASS de Sergueï Loznitsa- 2018- Durée : 2h 01.
AVEC : Tamara Yatsenko, Boris Kamorzin , Sergueï Russkin , Liudmila Smorodina, Petro Panchuk, Irina Plesnyaeva, Gerogy Deliev …
LIEN : Bande- Annonce du filmhttps://www.youtube.com/watch?v=uZwiz34xpl8 : Donbass de Sergueï Loznitsa .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s