Je me souviens de Marc Ogeret, chanteur politique

Je me souviens que tu es né à Paris en 1932, que ton père travaillait au service santé du ministère de la Guerre et que ta mère était couturière.
Je me souviens qu’à17 ans, tu abandonnes tes études et deviens apprenti dans une fonderie. Puis que tu travailles chez IBM et chez Renault.
Je me souviens que,poussé par une bande d’amis qui montent une troupe de comédiens, tu abandonnes ton poste.Je me souviens que, en 1950, tu entres au Centre dramatique de la rue Blanche.
Je me souviens que tu  y restes trois ans tout en faisant la manche avec ta guitare aux terrasses des cafés, tu y chante des chansons de Félix Leclerc et de Léo Ferré.
Je me souviens que Pierre Prévert, frère de Jacques, te remarque et te donnes ta chance.
Je me souviens que tu le prix de l’Académie Charles Cros* en 1962 et que, en 1964, tu passes en première partie de Georges Brassens.
Je me souviens que, en 1967, tu es vedette d’un spectacle consacré à Aragon et que tu sors un  disque où tu chante ses textes.
Je me souviens que tu as interprété aussi Jean Genet et Pierre Seghers.
Je me souviens que, en 1968, tu enregistres deux disques de chants révolutionnaires,  Autour de la Commune dont il existe une version CD sortie en 1994, et Chansons « contre » dont il existe une version CD sortie en 1988.
Je me souviens que tu  enregistres un coffret de quatre albums consacrés à Aristide Bruant entre novembre 1977 et juin 1978 (60 chansons et monologues) **
Je me souviens que tu es aussi un grand syndicaliste et que tu as beaucoup apporté aux droits des artistes-interprètes à l’ADAMI (société pour l’Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes).

Je me souviens que, en 2009 et en 2010, ta chanson La Liberté des nègres  est au programme de l’épreuve de musique du baccalauréat.
Je me souviens que, plus qu’un chanteur engagé – genre artistique qui inclut le plus souvent « l’engagement » comme une variable aléatoire de son cursus- tu es réellement un chanteur politique, ce qui n’exclut pas le poétique, le choix de tes auteurs l’indiquant amplement.
Je me souviens que, si tu as enregistré L’internationale, La chanson de Craonne et Le temps des Cerises, tu as chanté La Marseillaise anticléricale, écrite par Léo Taxil en 1881.
Je me souviens que ta compagne se prénomme Anita, comme la compagne de Garibaldi.
Je me souviens qu’Anita a annoncé le mercredi 6 mars que « Marc est mort lundi au centre hospitalier de Semur-en-Auxois où il était hospitalisé depuis quelques jours. »
Je me souviens que tu as été inhumé avec un œillet rouge, symbole du 1er mai et de la « révolution des œillets » (Portugal 1974)

Adieu la vie, adieu l’amour,
Adieu à toutes les femmes
C’est bien fini, c’est pour toujours
De cette guerre infâme
(La chanson de Craonne)

Salut, Camarade

Jacques Barbarin

*Association française créée en 1947 par un groupe de critiques et de spécialistes du disque. Le grand prix du disque récompense une œuvre musicale enregistrée originale de qualité dans le domaine de la chanson, de la musique populaire ou savante.
**1978 : Ogeret chante Bruant, Nouveau prix Académie Charles Cros. (2005 pour les CD : Ogeret chante Bruant. Chansons et monologues. Volume 1 et Volume 2, CD).

http://www.allformusic.fr/marc-ogeret/ogeret-chante-aragon
L’internationale https://www.youtube.com/watch?v=TDKxzj9EWPc
La Marseillaise Anticléricale https://www.youtube.com/watch?v=Y6K3DOvOlyA
La chanson de Craonne https://www.youtube.com/watch?v=wGrdG85mmL0
Le temps des cerises https://www.youtube.com/watch?v=H2KkALOiS1I

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s