Cinéma / FESTIVAL DE CANNES 2018 , le programme officiel dévoilé…

Ce 12 avril , lors d’une conférence de presse parisienne, Pierre Lescure , président du Festival et Thierry Frémaux le délégué général, ont annoncé la sélection officielle  de la 71 ème édition du Festival de Cannes qui se déroulera du 8 au 19 mai . Stéphane Brizé ,Christophe Honoré et Eva Husson y représenteront la France . Le cinéaste Iranien Jafar Panahi objet d’une interdiction de sortie de son  pays , sera invité en compétition officielle ,où on note entr’autres, les retours de Spike Lee, et jean- luc Godard…

l’affiche officielle du festival 2018

C’est par le nouveau film du cinéaste Asghar Farhadi , ( Todo Lo Sabem) , « thriller psychologique » interprété par Javier Bardem et Pénélope Cruz et Ricardo Darin , que se fera l’ouverture le 8 Mai sur la croisette. Une ouverture et une compétition sous le signe des innovations ( plus de «  selfies » lors de la montée des marches ) , mais également, suite à la polémique de l’édition 2017 avec la présence des films « Netflix », la sélection ne sera plus ouverte aux films qui ne feront pas l’objet de sortes en salles. On ne peut que se réjouir d’une décision tendant à « marginaliser » le Septième art sur le Net !… le cinéma c’est avant tout , un « plaisir » collectif et partagé dans les salles de cinéma. Parmi Les innovation, il y a la décision de « changer » la formule des projections des films de la compétition officielle , et vouloir la relever par de  « véritables premières mondiales ». Ces projections feront donc désormais l’objet d’une même séance « officielle » simultanée réunissant invités, public (Théâtre Lumière) et presse ( Salle Debussy ) à les découvrir. Une décision qui a fait réagir le syndicat des Journalistes de cinéma , estimant que «Le travail des journalistes critiques de la presse quotidienne papier, des sites internet, des agences presse, de la radio et de la télévision en sera impacté » . Compte tenu du faut que «  la salle Debussy réservée à la presse ne peut pas en une seule séance contenir tous les journalistes «  accrédités » nombre d’entr’eux seront contraints de les voir a des séances du   « lendemain » , pénalisant «  de retards de parution » leurs médias ». De la même manière ,la FIPRESCI ( Presse internationale ) , s’en est émue .  Sachant que de toute manière cela n’empêchera pas les « tweets » assassins, à l’issue de la projection de ceux ( les accréditations prioritaires ) qui y auront eu accès !. Mais d’ici là sans doute, des solutions pourraient être trouvées comme l’a explique Thierry Frémaux … afin de ne pas impacter la fête, ni le travail des journalistes et des « compte-rendus » quotidiens du Festival que les lecteurs des médias attendent….

Cate Blanchett la présidente du Jury – Ici dans une scène du film Carol de Todd Haynes( 2015 )

Place donc à la fête et surtout aux projections attendues avec impatience par les nombreux cinéphiles qui auront de quoi satisfaire leur curiosité et leur soif d’émotions fortes dans les différentes sélections où découvertes, nouveaux visages et cinéastes de renom seront au rendez-vous. De quoi remplir les yeux de milliers d’images et (ou ) de découvertes qui viendront compléter vos souvenirs de cinéma. Pour ce faire d’ailleurs les organisateurs ont multiplié les visionnages des films longs et courts proposés venus de tous les Pays , et choisi ceux qui auront les honneurs de la sélection et de la « visibilité » qu’elle leur offre sur croisette . Les films sélectionnés à ce jour ( sans doute quelques ajouts prévus, dixit Frémaux …) pour la sélection en compétition officielle et Un certain Regard .  Une sélection Officielle dans laquelle le jury présidé par la grande Cate Blanchett, aura  à  choisir ses favoris . Thierry Frémaux a souhaité souligner la qualité  « d’ un ensemble qui dit la vitalité de l’art cinématographique et du désir de cinéma …le cinéma se porte bien et dit des choses sur le monde que l’on ne retrouve pas toujours sur les autres supports images… ». Comme chaque année donc, la sélection officielle a cherché à « prospecter » largement dans une production mondiale diversifiée pour y trouver des « perles rares » et nouveaux visages , ceux qui représentent le futur du Septième Art «  on y constate – ajoute Thierry Frémaux – un fort renouvellement générationnel et de cinéastes , elle est le résultat de « signes » qui dessinent ce qu’est le cinéma de 2018 » . la présence de nombreux premiers longs métrages et de nouveaux visages ( 7 Premiers  films ) en sélection officielle et dans la section Un certain Regard , en témoigne . …

Une scène du film Todo Lo Sabem , d’asghar Farhadi , qui fera l’ouverture du festival 2018

Ce sont donc à ce jour , 18 longs métrages  qui seront en lice pour la conquête de la « palme » très convoitée , et 15 pour la Section Un Certain Regard dont le président du Jury est Bénicio Del Toro . Dans la compétition Officielle où les trois Français – dont pour la première fois Eva Husson ( Les filles du soleil ) a les honneurs – auront à faire à une forte concurrence, y compris celle de l’un des « pères » de la Nouvelle Vague Jean- Luc Godard qui présentera son «  livre d’images » ,en forme d’essai dont on devine une fois encore ce qu’il lui permettra de dire sur le cinéma et le monde . On y retrouve quelques habitués comme    l’ Italien Matteo Garrone ( Dogman) et Alice Rohrwacher ( Lazzaro Felice ) , le Japonais Hirokazu Kore -Eda (shoplifters ) , le Coréreen Lee Chang Dong ( Buh – Ning ) , et de nombreux représentants du cinéma d’auteur exigeant , comme David Robert Mitchell             ( Under The silver Lake ) , Pawel Pawlikowski (auteur du très beau Ida) qui présentera son nouveau film Zimma Wojna . Ainsi que Russe Kirill Serebrennikov révélé par Le Disciple présenté à la section Un Certain Regard en  2016 , qui présentera en compétition  cette fois-ci , son nouveau long métrage Leto ( L’été) . Ce dernier «  assigné à résidence » , fera l’objet d’une demande par le Festival afin que sa présence sur la croisette  puisse lui être accordée . C’est aussi la même démarche qui sera faite pour le cinéaste Iranien Jafar Panahi ( dont le Taxi-Théran fut primé à Berlin) , qui est  lui aussi objet de la  même sanction de la part des autorités de son pays , et  ce afin qu’il puisse venir présenter son film   Three Faces  à Cannes. On ne peut que souscrire à cette démarche du Festival qui a toujours soutenu les artistes  (… quand ils étaient en délicatesse , on se  souvient de Tarkovski pour  son Andreï Roublev,  ou du cinéaste Turc Yilm  Guney …)    et la liberté de création ….

Benicio del Toro   qui sera président du Jury  Un Certain Regard  – Ici au  Photocall du film « Sicario » lors du 68ème festival international du film de Cannes le 19 mai 2015.

On retrouvera , aussi , dans la section un Certain Regard où de nombreux premiers longs métrages confirment cette «  vitalité » créatrice des cinéastes,  soulignée par les organisateurs . Des représentants  de la jeune génération : cinéastes Chinois, d’Afrique du Sud , Syriens , du Kenya ou Russes , y évoqueront les multiples défis quotidiens des hommes et des femmes de leurs pays confrontés à des situations et des conditions de vie difficiles . Les problèmes de l’immigration et donc  celui du « flux » des migrants auquel est confronté le continent Européen  y sera évoqué dans de nombreux films de la sélection officielle  toutes sections confondues. Comme par exemple  dans le  film de Michel Toesca ( A tous vents ) sur les migrants  et présenté hors compétition , ou celui dans de Nadine Labaki ( Capharnaüm ) sur la vie quotidienne à Beyrouth , présenté en compétition officielle . C’est ça aussi le Festival de Cannes où les diverses facettes du cinéma se côtoient  via les sections : cinéma d’auteur et de recherche  cinéma populaire . A l’image du  Solo, a sta War Story de Ron Howard présenté hors compétition , en même temps que La Traversée de  Romain Goupil et Daniel Cohn Bendit , sur l’état de la France de 2018 , ou  du film de Wim Wenders ( Un Homme de parole ) sur le Pape François . Rende-vous donc , le 8 Mai sur la croisette pour l’ouverture et des sensations fortes à  venir et à découvrir ….

(Etienne Ballérini )

LES FILMS EN COMPETITION OFFFICIELLE :

– Asghar Farhadi : TODOS LO SABEN ( film d’ouverture )
-Stéphane Brié : EN GUERRE
-Matteo Garrone:DOGMAN
-Jean- Luc Godard : LE LIVRE D’IMAGE
-Rysuke Hamagaguchi : NETEMO SANETEMO ( ASAKO 1 et 2 °
– Christophe Honoré : PLAIRE AIMER ET COURIR VITE.
-Eva Husson : LES FILLES DU SOLEIL
– Jia Zhang ke : ASH IS PURETS WHITE
– Hirokazu Kore-Eda : SHPLIFTERS
-Nadine Labaki :CAPHARNAUM
– Lee Chang Dong : BURNING
-Spike Lee : BLACKKKLANSMAN
-David Robert Mitchell : UNDER TEH SILVER LAKE
-Jafar Panahi : THREE PLACES
– Paweł Pawlikowski : COLD WAR
-Alice Rohrwacher / LAZZARO FELICE
-A.B Shawky : YOMMEDINE
– Kirill Serebrennikov : LETO.

Courts métrages en compétition :
-Oren Gerner  : GABRIEL ( France , 15 minutes)
-Raymund Ribay Gutierrez : JUDGEMENT ( Philippine , 15 minutes )
-Céline Held et Logan George : CAROLINE ( Usa, 12 minutes)
-Saeed Jafarman : TARKIRI /Ombre ( Iran , 14 minutes )
-Marta Pajek : III Film d’animation ( Pologne , 12 Minutes)
-Wei Shujun : ON THE BORDER ( Chine , 15 Minutes)
-Charles William : TOUTES CES CREATURES ( Australie , 13 Minutes )
-Masahiko Sato, Genki Kawamura, Yutaro Se, Mkiasayuki Toyota,
et Kentaro Hirase  : DUALITY ( Japon , 14 minutes )

La sélection Un Certain Regard :

-Ali Abbasi : GRÄNS
-Meyem Benim’ Barlek : SOFIA
-André Bescon et Eric Metayer : LES CHATOUILLES
-Bi Gan: LONG DAYS JOURNEY INTO NIGHT .
-Nandita Das : MANTO .
-Antoine Desrozières : A GENOUX LES GARS !
-Lukas Dhont : GIRL
-Vanessa Filho : GUEULE D’ANGE
-Valera Golibo : EPHORIA.
-Gaya Jiji : – MON TISSU PREFERE
-Wanuri Kkahiu : RAFIKI
-Etienne Kalos : LES MOISSONNEURS ;
-Ulrich Khöler : IN MY ROOM
-Luis Ortega : EL ANGEL ;
-Adilkhan Yerzhanov : THE GENTILE INDIFFERENCE OF THE WORLD.

———-

-LIEN : Site Officiel du Festival de Cannes .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s