Plus de 60 ans pour la Cantatrice Chauve

Plus de 60 ans pour la Cantatrice Chauve

Qui n’a pas vu l’une des œuvres du dramaturge et écrivain français, né en Roumanie  Eugène Ionesco et notamment la Cantatrice Chauve qui est jouée à Paris dans le même lieu au Théâtre de la Huchette depuis 60 ans, un record absolu dans le théâtre contemporain.Le metteur en scène et comédien Dominique Czapski n’a que faire de cette longévité, il avait choisi d’en faire le dernière programmation pour 2017 au Théâtre antibois « Antibea ».

On connaît bien le fait du hasard quand Eugène Ionesco écrit en 1947 quelques lignes de ce qui va être un succès mondial, car, c’est en voulant apprendre l’anglais avec la fameuse méthode Assimil, où ce coté répétitif des phrases donne l’espoir de mieux comprendre la langue. Très vite, on dira que l’œuvre est tournée vers ce qu’on appelle le théâtre de l’absurde.

Dominique Czapski : Je dirais que c’est plutôt un théâtre de l’insolite, si on prend par exemple un propos échangé par l’un des couples. ..pourquoi donne t-on l’âge d’une personne décédée et jamais celui d’un nouveau né… Bien sûr, l’absurde est aussi au rendez vous, c’est pour cela que j’ai demandé aux comédiens (1) de respecter le texte, c’est la mise en scène qui prend sur ce texte.

Jean Pierre Lamouroux : Il y a dans cette pièce beaucoup de « silences », quelle est l’importance de ces instants ?

Dominique Czapski : Pour moi, il faut rendre ce texte musical, le metteur en scène devient le chef d’orchestre, il impose les silences, les soupirs, les poses avant d’attaquer du texte, à la fin du phrasé, il y a le silence , je trouve que c’est bon pour le spectateur, il a le temps de s’imprégner… vous savez, rentrer dans cette œuvre c’est rentrer dans l’actualité de la communication…on communique mais on ne se comprend pas du fait qu’on vous balance toute la journée sur n ‘importe quel sujet une phrase ou deux , que retient -on? Ionesco était un visionnaire, à la fin de la pièce , il fait dialoguer son petit monde par des phrases incompréhensibles ou répétitives, il le fait se disputer comme de jeunes enfants, n’est ce pas propre à des séquences actuelles de notre société ? Mais vous savez, dans toute l’œuvre, le dramaturge nous envoie quelques propos à réflexion, comme par exemple dans une autre pièce, le Rhinocéros où le fougueux animal passe devant les clients d’un café, à travers une histoire d’amour, on parle un peu de l’animal, puis un jour, l’un des personnages se transforme en rhinocéros, puis d’autres encore, sauf un qui résiste…qu’en pensez vous ? Ni aurait-il pas un brin de totalitarisme, d’ailleurs pour cette pièce , des grands noms s’étaient atteler à l’œuvre comme Orson Welles et Jean Louis Barrault, dès les années 60.

Jean Pierre Lamouroux : Malgré tout, est ce une pièce démodée ?

D Czapski : Pas du tout, vous savez la mode devient vite démodée et le théâtre de Ionesco est toujours joué au 4 coins de la planète, il y a encore à creuser comme chez d’autres grands dramaturges comme Shakespeare, le théâtre est toujours vivant mais surtout pas figé dans un placard.

Le creuset de Dominique Czapski est toujours plein à ra-bord quand il parle théâtre et son Antibea de 101 places. On sait que son fidèle public attend quelques fleurons de ce patrimoine culturel. Dès janvier, du Shakespeare, du Racine en février, du Pinter et du Molière en mars, en avril du Jean Anouilh et, bien sûr, l’un de ses chouchou du théâtre contemporain, un autre roumain Mattei Visniec. Bref, en 28 ans de bons et loyaux services à la culture, Dominique Czapski a toujours de belles phrases quand il présente ses programmations. Cette fois, ce sera …Se réunir est un début , rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite…

Jean Pierre Lamouroux

La Cantatrice Chauve

Benoît Martin

Jérémie Mériaux

Gabriel Oculi

Corinne Pina

Samia Rajhi

Julia Urli

Antibea : 0493342430

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s