Littérature / Au trentième temps du festival…

30 ans. 30 ans de mariage entre la commune de Mouans Sartoux et son festival. Soit des noces de perle. Et c’est une vraie perle, ce festival ! Il se déroule chaque année durant le 1er week-end d’octobre (donc en 2017 les 6, 7 et 8), il est devenu l’un des plus grands de France.

 

En tous cas certainement plus grand – et plus intéressant- que celui de Nice. Nice, 1ère ville du département en population  (et 5ème nationale), Mouans-Sartoux 19ème selon le même critère. Cherchez l’erreur.
Trente ans, ça se fête, nom d’un petit bonhomme ! Donc, en sus des livres, des rencontres, des débats, des films à la Strada, des expos, que sais-je, moi, des représentations théâtrales, des spectacles jeunesse, des contes, des concerts et lectures seront proposés par le Théâtre National de Nice, les théâtres de Grasse et d’Antibes, l’ERAC, l’Orchestre Régional de Cannes, les compagnies partenaires … La teuf, vous dis-je.
Chaque année, le festival se présente sous une appellation générique. En 2011, c’était Où allons nous si vite ?   En 2014,  Où vont nos rêves ? Cette année, c’est  Aller à l’idéal. Avec nos rêves, nous irons vite à l’idéal. « Mon festival aussi devenait idéal » Merci, Arthur. . « Allez vers un idéal » cela ne voudrait-il pas dire dire tenter de trouver le moyen de vivre en harmonie sur la planète en développer des idées de progrès et d’avenir ? Mais un idéal peut-il, doit-il, se réaliser ? Ne doit-il pas rester une inaccessible étoile ? Au moins nous aurons tendu vers, montré la voie. « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » (Guillaume 1er d’Orange-Nassau)

« Depuis 30 ans notre but est de donner envie de lire, envie de partager, envie d’apprendre, de comprendre, de rencontrer des auteur-es, des cinéastes, des artistes, des femmes et des hommes qui pensent et qui imaginent le monde de demain. Nous voulons un bouillonnement, un foisonnement continu pendant 3 jours : rencontres, débats, films, concerts, lectures, théâtre, danse, spectacles jeunesse… » (Marie-Louise GOURDON Commissaire du Festival Maire-adjointe à la culture de Mouans-Sartoux).
Alors, quid ? D’abord, les invités. Enfin, une partie. Edgar Morin, Patrick Chamoiseau, Vandana Shiva, Frédéric Lenoir, Jean‑Claude Carrière, Katarina Mazetti, Peter Brook, Etienne Klein, Lilian Thuram, Lydie Salvayre, Patrick Pelloux, Frédérique Deghelt, Cyril Dion, Michael Lonsdale, Pef, Alexis Nesme, Nahal Tajadod, Davide Cali, Guy Bedos, Jacques Ferrandez, Yasmine Bouagga, Boris Cyrulnik, Asli Erdogan , Benjamin Stora, Joëlle Jolivet, Michela Marzano, Axel Kahn, Lola Lafon, Patrick Baud, Christophe Barbier, Benjamin Chaud, Thierry Fremaux, Myriam Benraad, Bernard Werber, Ernest Pignon-Ernest, Jean‑Claude Ellena, Pierre Taranzano, Vincent Villeminot, Pinar Selek, Didier Lestrade, René de Ceccatty, Clarence Rodriguez… Au total, ils seront 400.

Patrick Chamoisau

« Mais on aura jamais le temps de tous les voir en 3 jours ! » Hé bien faut l’prendre, mon p’tit père, faut l’prendre ! Ah, çà, vous allez rater le film sur TF1 et le match de foot… J’dis ça, j’dis rien… Et si les films vous manquent, vous avez les 5 salles de cinéma « La Strada » et la programmation, au moins, elle veut dire quelque chose. Que nous écrit donc le cinéma pendant 4 jours ? (Hé oui, cela commence le jeudi 5)
Jeudi 5 Octobre
20H [Strada1] Al Gore : Une suite qui dérange , de Bonni Cohen et John Shenk
Vendredi 6 Octobre
18H [Strada 4] Des clics de conscience suivi d’un débat avec le réalisateur Johnattan Attias
Samedi 7 octobre
10H [Strada 4] Zéro phyto 100% bio suivi d’un débat avec le réalisateur Guillaume Bodin  
15H [Strada 4] A l’ouest du Jourdain suivi d’un entretien avec le réalisateur Amos Gitaï
14H [Strada 3] Brook par Brook suivi d’un entretien avec le réalisateur Simon Brook
17H30 [Strada 1] Lola Pater suivi d’un débat avec le réalisateur Nadir Moknèche et Nadia Kaci – 20H30 [Strada 1] A mon âge je me cache encore pour fumer  débat avec la réalisatrice Nadia Kaci, actrice, et Michèle Ray-Gravas, productrice
Dimanche 8 octobre
10H30 [Strada 1] Le round-up face à ses juges suivi d’un entretien avec la réalisatrice Marie-Monique Robin
16H [Strada 5] 120 battements par minute de Robin Campillo suivi d’un débat avec Didier Lestrade, co-fondateur d’Act Up
Mais il n’y a pas que le cinéma. Normal, pour un festival du livre. Car la littérature s’empare de tout, fait flèche de tout bois : théâtre, cinéma, elle impulse d’autres arts, est source de rencontres, de débats, d’échanges. A Mouans, pour rencontrer, échanger, débattre, les lieux, c’est pas ce qui manque :
Espace Littérature, BD et café littéraire
Espace café beaux livres
Espace citoyen
Espace jeunesse, BD, ado
Espace livres anciens bouquiniste
Conférences et débats (cinéma)
N’oublions pas les concerts. Un concert littéraire (sic) le vendredi 6 octobre 19h au parc du château, « L’œil du loup » de Daniel Pennac par l’orchestre de Cannes PACA et les élèves de l’ERAC. Entrée libre. Le dimanche 8 à 14h, La Strada 4, Michael Lonsdale, « Des jardins et des hommes » (10€)

Peter Brook

Un autre « géant » sera présent à Mouans Sartoux : Peter Brook. Bien sûr vous aurez repéré la projection du film Brook par Brook, mais sachez qu’il sera présent lors de la représentation, au Parc du Château, samedi 7 octobre à 17h30 (5 €) de « Tempête ! » d’après La tempête de Shakespeare, mise en scène Irina Brook (bon sang ne peut mentir). Et à 16h30, même lieu, Hommage à Peter Brook, en présence de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, de Jean Claude Carrière, d’Irina et de Simon Brook. A mon avis, votre samedi après-midi va être « sur-brooké ».
Metteur en scène de théâtre et d’opéra (la fiche Wikipédia donne le vertige), réalisateur (11 films dont The lord of the flies, dans mon Top 5), pédagogue, directeur de théâtre (Les Bouffes du Nord), auteur (dont l’indispensable L’espace Vide) Peter Brook est un continent. Ce serait bien d’organiser une rétrospective de sa filmographie à Nice, non ? Le TNN me semble tout indiqué. Moi, j’dis ça, j’dis rien…
Le festival est comme chaque année à l’écoute du réel que vit notre époque, pas étonnant que la question des migrants ne le laisse pas insensible. Ainsi, le vendredi 6 octobre à 20h30 (Strada 1) avec le spectacle Frères Migrants, de Patrick Chamoiseau*, par la compagnie Loufried (10€) suivi du débat  Une politique de l’hospitalité est-elle possible ? Avec Patrick Chamoiseau, Yasmine Bouagga, Fabienne Bruggère, SOS Méditerranée.

Que serait un festival sans expos ?

L’ombre des signes Galerie Chave [Espace Beaux livres]

Monsanto : une enquête photographique Éd. Actes Sud, en présence de Mathieu Asselin [Espace Beaux livres]

Demain entre tes mains  Éd. Actes Sud Junior, en présence de Cyril Dion [Espace A]

Osez, la mixité dans les métiers Alter-égaux [Espace A]

Regarder autrement AFPJR (Association de Formation et de Promotion pour Jeunes et Adultes en Recherche d’Insertion)  [Allée du Parc]

Les jours pairs Éd. Hélium, en présence de Thomas Baas [Espace Jeunesse]

Des couleurs pour s’évader Maison Eliza [Espace Jeunesse]
Avant, lors de débats, celui qui présentait s’appelait un animateur. Maintenant, c’est un « modérateur ». Sans doute l’on craint que les invités se foutent sur la gueule. De Aliette Amel à Yves Ughes, ils seront une vingtaine à Mouans Sartoux et seront sur tous les fronts : présentations d’écrivains à l’espace littérature, à l’espace Beaux-Livres, aux débats…
A propos de débats, il y en a un dont l’intitulé me fait « kiffer grave » : Théâtre en musique, de Shakespeare à Hugo, par B. Msellati et Ph. Plançon, Espace des Beaux Livres, vendredi 6 à 15h. Bon, si on peut plus avoir ses petites préférences…
Il y a un très beau mot dans la langue française, c’est celui de « bénévolat ». Il désigne une activité non rétribuée et librement choisie qui s’exerce en général au sein d’une institution sans but lucratif. L’étymologie du mot vient du latin « benevolus » qui signifie « bonne volonté ».
Je tire donc mon chapeau à tous les bénévoles du festival de Mouans-Sartoux, qu’ils s’occupent d’accueillir les festivaliers, de vendre la petite restauration, que sais-je, moi ? Et mon salut n’est pas une formule de style.
Bon, c’est bien beau, tout ça, mais comment y aller ?  Je vous conseille la solution train-bus : prenez le train jusqu’à Cannes, puis liaison gratuite et directe jusqu’au Festival. Toutes les 20 minutes au dépose-minute au dessus de la gare de Cannes.
Et puisque nous en sommes à la praticité des choses, quelques conseils :
Comment circuler durant le festival

Le Festival du Livre se déroule en plein centre de Mouans-Sartoux. Ses espaces sont rapprochés pour vous permettre de vous déplacer aisément à pied. Vous allez certainement acheter un maximum de livres ? Comment les transporter ? Le festival fournit les sacs!
Les espaces d’expositions sont ouverts de 10 h à 19 h pendant les 3 jours. Cependant, de nombreux débats et projections se tiennent après 19h…
Parlons de ce qui fâche, à savoir la billetterie :
Sur place : 4 € pour les 3 jours (sur présentation du ticket) gratuit pour les moins de 18 ans, les étudiants et les demandeurs d’emploi. L’accès aux débats est gratuit.
Tarif cinéma 5,20 €
Les places sont mises en vente dès le mercredi qui précède le Festival sur les bornes automatiques du cinéma.
Tél. : 04 92 92 20 13 www.cinelastrada.fr
Un petit plan serait le bienvenu, non ? Nous y avons songé : http://www.lefestivaldulivre.fr/venir-au-festival
Ouvert sur le monde, ouvert sur ses dossiers brûlants, ouvert sur la culture et les champs qu’elle explore, alors non, le festival de Mouans Sartoux n’est pas une réunion de toile de tentes avec des auteurs qui signent sans interruption, avec deux-trois débats qui se courent après. Mais, vous savez, moi j’dis ça j’dis rien…

Jacques Barbarin

* Patrick Chamoiseau, né le 3 décembre 1953 est un écrivain français originaire de la Martinique.  Auteur de romans, de contes, d’essais, théoricien de la créolité, il a également écrit pour le théâtre et le cinéma. Le Prix Goncourt  lui a été décerné en 1992 pour son roman Texaco.

http://www.lefestivaldulivre.fr

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s