Je me souviens… du Festival de Cannes

La 70e édition du Festival de Cannes débute mercredi prochain, 17 mai, et se déroulera jusqu’au 28 mai. En attendant, nous vous proposons un retour sur les faits, événements ou anecdotes qui ont marqué son histoire, dès 1939…

Photocall Julieta de Pedro Almodovar - Photo Philippe Prost(1)
Photocall Julieta – Cannes 2016 ( (c) Philippe Prost)

Je me souviens que le Festival International du Film de Cannes a été créé à l’initiative de Jean Zay, Ministre de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts et qu’il aurait du se tenir en 1939. Présidé par Louis Lumière, il devait se dérouler du 1er au 20 septembre. Mais le 3 septembre la Grande-Bretagne puis la France déclarent la guerre à l’Allemagne suite à l’invasion de la Pologne.
Un court métrage russe au titre prémonitoire était sélectionné Si demain c’était la guerre (*)
Je me souviens que l’affiche de ce 1er Festival a été créée par le peintre Jean-Gabriel Domergue, un petit-cousin de Toulouse-Lautrec.

Je me souviens que le 1er Festival de Cannes s’est ouvert le 20 septembre 1946. Les 1ères projections ont eu lieu dans le hall du Casino Municipal (*)
Ouverture avec le documentaire Berlin de Youli Raizman, mais la projection est interrompue plusieurs fois. De même Les Enchainés d’Afred Hitchcock et Le tournant décisif de Friedrich Ermler sont victimes d’inversions de bobines.

Je me souviens que le 20 mai 1947 les premiers coups de pioche sont donnés sur l’emplacement du « Cercle nautique ». Les travaux du Palais du Festival sont lancés. Il sera prêt, en grande partie, le 12 septembre, pour l’ouverture du 2e Festival. Le 12 septembre, soir de l’inauguration dans le Palais Croisette (ou Palais du Festival), le maire de Cannes présenta sur scène les ouvriers et techniciens dont le travail a permis au nouvel édifice d’être prêt à temps. La veille de la proclamation des prix, le toit provisoire s’envole par grand vent. La clôture se déroulera dans l’ancien Casino.
Je me souviens que, faute de moyens financiers suffisants, il n’y a pas eu de Festival en 1948 et 1950.
Je me souviens qu’en 1953 l’acteur Edward G.Robinson, membre du jury, menaça de démissionner si l’on ne retirait pas de la compétition le film espagnol Bienvenue Mister Marshall de Luis G.Berlanga qui, selon lui, ridiculisait les Etats-Unis. Jean Cocteau, Président du jury, demanda aux membres de voir les films deux fois. (*) Le poète fut également président en 1954 puis devint président d’honneur en 1957.

CiaoViva Cannes 2017 - 1957 Curd Jurgens
Curd Jurgens, Jean Cocteau et Maria Schell- 1957(© E COIFFIER pour Cannes Memories).

Je me souviens qu’en1954, Luis Buñuel, membre du jury, n’avait pas de smoking. On alerta un tailleur de Nice en catastrophe. Il avait besoin d’une planche sous son matelas, on alerta un menuisier. Finalement, il dormira sur le parquet.
Je me souviens que cette année-là, la délégation soviétique était venue avec 120kg de caviar dans ses bagages (*) et que Tant qu’il y aura des hommes de Fred Zinneman, l’un des cinq longs métrages de la sélection étasunienne fut présenté hors-compétition. Motif invoqué : le film avait déjà remporté de nombreuses récompenses (deux Golden Globes, huit Oscars)…

Je me souviens que la Palme d’Or fait référence aux armoiries de la Ville de Cannes. Elle a été dessinée en 1954 par Lucienne Lazon, créatrice de bijoux.
Je me souviens que la 1ère Palme d’Or a été décernée en 1955 à Marty de Delbert Man, qui était en fait un téléfilm.
Je me souviens qu’en 1956, la romancière Louise de Vilmorin, membre du jury, eut l’idée d’un Prix de l’humour poétique pour récompenser Sourires d’une nuit d’été d’Ingmar Bergman.

Je me souviens qu’en 1957 l’Autriche présenta en compétition Sissi impératrice. En 1958, ce fut au tour de Sissi face à son destin. Deux films d’Ernst Marischka avec Romy Schneider. Ingmar Bergman remporta le Prix de la mise en scène pour Au seuil de la vie. Le Prix d’interprétation féminine fut décerné collectivement à ses actrices à Bibi Andersson, Ingrid Thulin, Eva Dahlbeck et Barbra Hiort af-Ornas. Pour son séjour au Festival, la comédienne italienne Daniella Rocca avait 30 robes et 40 paires de chaussures dans ses malles (*)

Je me souviens qu’en 1959 la Commission de Sélection retira Hiroshima mon amour d’Alain Resnais car il aurait pu choquer les Américains. Le film fut quand même projeté mais hors-compétition, grâce à l’intervention d’André Malraux. En 1956, son documentaire Nuit et Brouillard fut censuré puis retiré de la sélection officielle à la demande des Allemands. La Commission de Sélection oublia deux autres Resnais, en 1961 avec L’année dernière à Marienbad, puis en 1966 elle oublia La guerre est finie… Alain Resnais remportera quand même le Grand Prix spécial du jury en 1980 avec Mon Oncle d’Amérique.

Je me souviens que la Semaine Internationale de la Critique, la plus ancienne des sélections parallèles, a été créée en 1961. Organisée par le Syndicat français de la critique de cinéma, elle présente des premières et deuxièmes œuvres.

Je me souviens qu’en 1962, le film Un singe en hiver a été menacé de censure par le Ministère de la Santé car on y buvait trop ! (*)
Je me souviens que la prestigieuse récompense n’a pas été décernée entre 1964 et 1974. Elle a fait son retour en 1975.
Je me souviens que le premier cinéaste à être Président du Jury était Fritz Lang en 1964.
Je me souviens qu’en 1965, l’actrice Olivia De Havilland a été la première femme à présider le Jury

Je me souviens que Sophia Loren était la Présidente du Jury en 1966, pour le 20e anniversaire du Festival. Un Prix du XXe anniversaire du Festival international du film fut décerné à Orson Welles pour sa contribution au Cinéma mondial. Un homme et une femme, de Claude Lelouch, et Signore e signori (Ces messieurs-dames) de Pietro Germi reçurent le Grand Prix du XXe anniversaire et non la Palme d’Or

Je me souviens qu’en 1967, il n’y avait qu’un seul film américain en compétition : Big boy d’un certain Francis Ford Coppola. Cette même année, Le vent des Aurès de Mohamed Lakhdar Hamina, qui évoque la guerre d’Algérie du côté FLN, suscita des protestations. Malgré tout, le film recevra le Prix de la première œuvre.

Je me souviens qu’en mai 1968, en même temps que les pavés de Paris tremblent sous les pieds des étudiants, Cannes n’échappe pas à la vague de contestation (*) François Truffaut, Claude Berri, Jean-Luc Godard et plusieurs membres de jury, dont l’Italienne Monica Vitti sont solidaires du mouvement social sans précédent. Le Festival s’arrête le 19 mai à midi.

Je me souviens qu’en 1969, les Festivaliers ont pu découvrir un premier film américain qui annonce le Nouvel Hollywood. Il s’agissait de Easy Rider, réalisé et interprété par Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson. Le film remportera le Prix de la meilleure première œuvre. Cette année-là, Jean-Louis Trintignant était au générique de trois films en compétition : Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer, Disons un soir à dîner de Giuseppe Patron Griffi et Z de Constantin Costa-Gavras. Il sera récompensé par le Prix d’interprétation masculine pour son rôle dans Z.

Je me souviens que c’est en 1969 qu’a été créée la Quinzaine des Réalisateurs par la Société des Réalisateurs de Films. Elle a pour but « d’ouvrir le festival à des cinéastes ou des cinématographies peu connues, sans tenir compte des budgets, de la censure ou des dosages politiques, du star-system ou des impératifs commerciaux ».

CiaoViva Cannes 2017 - Kirk Douglas et sa femme 1970
Kirk Douglas et Son épouse sur la Croisette (© E COIFFIER pour Cannes Memories).

Je me souviens qu’en 1970 Marcello Mastroianni figure au générique de deux films de la compétition officielle. Leo the Last , de John Boorman, qui obtient Prix de la mise en scène, et Drame de la jalousie, d’Ettore Scola, pour lequel il remporte le Prix d’interprétation masculine. Retenu en Italie sur le tournage de La femme du prêtre, il arrive à Cannes par avion privé, mais après la proclamation du palmarès. Candice Bergen lui remet son prix après la projection du film de clôture, On achève bien les chevaux. Je me souviens que Ken Loach a été découvert en 1970 avec Kes, présenté à la Semaine de la Critique.

Je me souviens qu’en 1972, pour la première fois, une femme est en compétition. Il s’agit de Lina Wertmuller avec Mimi Métallo blessée dans son honneur. Cette même année, les mouvements féministes s’en prennent à Fellini et à son affiche Fellini Roma, qui représente une femme à quatre pattes pourvue de six mamelles.
Je me souviens que Gérard Philipe est né à Cannes le 4 décembre 1922. Il lui a été rendu hommage lors de l’édition de 1972 par une plaque commémorative (bien discrète) avenue du Petit-Juas, devant l’immeuble où le comédien a passé son enfance. On peut le voir sur l’une des fresques murales de Cannes. Gérard Philipe est la vedette principale de trois films primés à Cannes : Juliette ou la clef des songes (1951) de Marcel Carné, Prix de la meilleure partition musicale, Fanfan la Tulipe (1952) de Christian-Jaque, Prix de la mise en scène, et Monsieur Ripois (1954), de René Clément, Prix spécial du Jury du FIF. Je me souviens qu’avant 1972 c’était les pays d’origine des films qui désignaient le (les) long(s) métrage(s) qui allai(en)t les représenter et non le Comité de sélection du Festival

Je me souviens qu’en 1974, Cannes découvre et récompense le nouveau cinéma américain. Conversation secrète de Francis Ford Coppola remporte la Palme d’Or, The Sugarland express de Steven Spielberg obtient le Prix du scénario et Jack Nicholson reçoit le Prix d’interprétation pour La dernière corvée de Hal Ashby. La Sélection officielle permet également de découvrir le film d’animation Les neuf vies de Fritz le Chat de Robert Taylor et Nous sommes tous des voleurs de Robert Altman. La Quinzaine des Réalisateurs présente Mean Streets de Martin Scorsese. Histoire d’A, film sur l’avortement, fait scandale.
Je me souviens que René Clément est le réalisateur français le plus récompensé à Cannes avec cinq prix : Prix du jury international et Grand prix de la mise en scène pour La Bataille du rail (1946), Prix de la mise en scène pour Au-delà des grilles (1949), Prix spécial du jury pour Monsieur Ripois (1954) et Grand prix du film d’aventures et policier pour Les Maudits (1974).

Je me souviens qu’en 1977, Robert Rossellini, Président du Jury du 30e Festival, aurait fait offrir un bijou de grande valeur à un membre pour qu’il vote en faveur de son film préféré, Padre Padrone des frères Taviani. Palme d’or 1977. Non loin de là, à Antibes, un certain Arnold Schwarzenegger plonge à Antibes avec les instructeurs de la gendarmerie…(*)

CiaoViva Cannes 2017 - Schwarzeneger
Arnold Schwarzenegger – 1977 (© E COIFFIER pour Cannes Memories).

Je me souviens que la Caméra d’Or a été créée en 1978. Elle récompense le meilleur premier film présenté lors du Festival de Cannes (toutes catégories confondues : en Sélection Officielle -(Compétition, Hors Compétition, Un Certain Regard – ou dans une des sections parallèles : Semaine de la Critique ou Quinzaine des Réalisateurs) et dont les qualités paraissent de nature à encourager son réalisateur à entreprendre un deuxième film. Jean-Pierre Denis, Claire Devers, Pascale Ferran, Romain Goupil, Tran Anh Hung, Jim Jarmusch, Naomi Kawaze, Julie Lopez-Curval, Steve McQueen, Mira Nair ou Jaco Van Dormael figurent parmi les lauréats.

ciaoviva-houda-benyamina
Houda Benyamina, Caméra d’Or 2016 ( (c) Philippe Prost)

Je me souviens que Woody Allen est venu à Cannes pour la première fois en 1979. Il présentait, hors compétition, Manhattan. Réalisateur et scénariste, il était également l’un des interprètes avec Diane Keaton, Mariel Hemingway et Meryl Streep. François Sagan, présidente du jury, affirma que la direction du Festival a fait pression sur les jurés afin pour qu’Apocalypse Now de Francis Ford Coppola obtienne la Palme d’or, ex-aequo avec Le Tambour de Volker Schlöndorff.

Je me souviens qu’en 1980, c’est le metteur en scène Douglas Sirk qui devait être le Président du Jury. Mais une malencontreuse une erreur de transmission a fait que c’est Kirk Douglas qui a été contacté. L’acteur, réalisateur et producteur qui était déjà venu à Cannes en a accepté l’invitation (*)
Cette année-là, Isabelle Huppert est à l’affiche de trois films de la Sélection officielle : Loulou de Maurice Pialat, Sauve qui peut la vie de Jean-Luc Godard et Les Héritières de Marta Metzaros. Deux Palmes d’or furent décernées ex-aequo : l’une à Kagemusha d’Akira Kurosawa, l’autre à All that jazz de Bob Fosse. Je me souviens qu’en 1980 Woody Allen et Ingmar Bergman ont refusé de faire partie du jury par timidité ! (*)
Je me souviens que l’affiche de 1981 est identique à celle de 1980, en dehors de la date bien entendu.

CiaoViva Cannes 2017 - Kirk Douglas et Dirk Bogarde
Dirk Bogarde et Kirk Douglas, Président du Jury (© E COIFFIER pour Cannes Memories).

Je me souviens qu’en 1982, un réalisateur quasi inconnu, en baskets mais fébrile, assistait à la projection de son film depuis le balcon du Palais. 20 minutes, c’est le temps qu’aura duré la standing ovation. Le jeune réalisateur s’appelait Steven Spielberg et le film E.T.(*)

Je me souviens que le dernier écrivain à avoir été Président du Jury est William Styron, l’auteur du Choix de Sophie, en 1983. Cette année-là Isabelle Adjani refusa de se rendre au photocall de L’Eté meutrier. Le soir-même, lors de la montée des marches, les photographes accrédités posèrent à terre leur appareil et ne prirent aucune photo de l’actrice.
Je me souviens qu’en 1983 une rumeur s’est répandue comme quoi la Palme d’or était attribuée à Furyo de Nagisa Oshima. C’est bien un film japonais qui allait obtenir la prestigieuse récompense, mais il s’agissait de La Ballade Narayama de Shohei Imamura (*)
Je me souviens qu’en mai 1983, Jean-Luc Godard rencontre Menahem Golan, producteur, avec Yoram Globus, de films d’action et de séries B hollywoodiens, mais aussi de Runaway Train d’Andrei Konchalovsky et de Love Streams de John Cassavetes. Leur société, Cannon, s’engage à produire le nouveau projet de Jean-Luc Godard, King Lear. Le contrat est signé sur un coin de nappe (ou sur une serviette) en papier du Majestic (ou du Carlton). Le film sera montré à Cannes mais ne sortira dans les salles français qu’en… 2002 !

Je me souviens que Leos Carax a été découvert en 1984 avec Boy meets girl, présenté à la Semaine de la Critique. De son côté, à la Quinzaine des Réalisateurs on découvrait Jim Jarmusch et Stranger than paradise, film récompensé par la Caméra d’Or du 1er film.

Je me souviens que le 10 mai 1985, Jean-Luc Godard est à Cannes pour présenter Détective avec Johnny Hallyday. Dans les couloirs du Palais des Festivals, il reçoit une tarte a la crème en plein visage. « L’entarteur » Georges Le Gloupier, alias Noël Godin, ennemi de la «pensée creuse», est passé à l’acte. Un gag éculé du cinéma mais qui fera pourtant dire au réalisateur :«C’est tout de même bon. Le cinéma muet attaque le parlant ».
Je me souviens que Woody Allen a été primé à Cannes malgré lui. En 1985, La Rose pourpre du Caire, présenté hors compétition, reçoit pourtant le Prix Fipresci décerné par la critique internationale. Rien ne s’y oppose.

Je me souviens qu’en 1987, pour le 40e anniversaire, la Palme d’or a été attribué à Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat. Sifflé par plusieurs personnes, le cinéaste réagit avec cette phrase désormais célèbre : « Si vous ne m’aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus ». Cette année-là le jury présidé par Yves Montand a attribué le Prix du 40e anniversaire à Intervista de Federico Fellini.

Je me souviens qu’en 1989 Spike Lee, mécontent de ne pas avoir été primé pour Do the right thing, déclara à la presse qu’il avait gravé le nom de Wim Wenders, le Président du Jury, sur sa batte de baseball.

Je me souviens que, depuis 1990, la musique officielle du Festival de Cannes est « L’aquarium », un extrait du « Carnaval des animaux » de Camille Saint-Saëns. On peut entendre cette musique dans Les Moissons du Ciel de Terrence Malick, Prix de la mise en scène en 1979. C’est également depuis 1990 que La Montée des Marches telle que le Festival l’a connaît existe. Comme la construction du nouveau Palais en 1983 dont l’aménagement, en complément de la pluie, provoqua de nombreuses fractures chez les photographes, on décida donc de baisser et allonger l’escalier (*)

Je me souviens qu’en 1991, Roman Polanski était président du Jury. La veille de la délibération, il aurait fait boire les membres de façon à les faire voter pour Barton Fink des frères Coen. Le lendemain, il aurait refusé toute remise en cause du prix et Barton Fink remporta la Palme d’Or. Barton Fink remporta également le Prix de la mise en scène (Joel Coen) et le Prix d’interprétation masculine (John Torturro). Suite à cela, le délégué général, Gilles Jacob, modifia les règles. Désormais, un film ne pourra obtenir plus d’un prix. Seule exception, le Prix d’interprétation peut être associé au Prix du jury ou du scénario.

Je me souviens que l’affiche du Festival 1992 représentait Marlène Dietrich. Malheureusement L’Ange bleu s’en est allé rejoindre les étoiles le 6 mai 1992, la veille de l’Ouverture. Avant la conférence de presse de son film Hyènes, en compétition, le réalisateur Djibril Diop Mambaty demanda aux journalistes une minute de silence à sa mémoire.

Je me souviens qu’en 1993, deux Palmes d’or furent décernées : La leçon de piano de Jane Campion et Adieu ma concubine de Chen Kaige. A ce jour, Jane Campion demeure la seule femme à l’avoir obtenue.

Je me souviens qu’en 1994 la Russie est représentée par Riaba ma poule de Andreï Konchalovsky et Soleil trompeur de son frère Nikita Mikhalkov.
Je me souviens que le 13 mai 1994, tard dans la soirée, Bernard-Henry Lévy, venu présenter à Cannes son documentaire Bosnia !, reçut une tarte à la crème en plein visage. Georges Le Gloupier, alias Noël Godin, l’entarteur public n° 1, venait à nouveau de passer à l’acte après avoir « entarté » Marco Ferreri en 1980 et Jean-Luc Godard en 1985. BHL en perdit son sens de l’humour et son stoïcisme. Gênant pour un philosophe.
Je me souviens que Akira Kurosawa, Alexandre Trauner et Federico Fellini ont inspiré quatre affiches du Festival. Le 1er en 1983 pour le 36e Festival, le 2d en 1984 pour le 37e Festival et le 3e en 1982 et 1994 pour la 47e édition.

Je me souviens encore qu’en 1994, la Palme d’Or a été attribuée à Pulp Fiction. En réponse à une spectatrice qui n’apprécie par le verdict, Quentin Tarantino lui adresse un doigt d’honneur.

CiaoViva Cannes 2017 - Brialy - Jeanne Moreau
Jeanne Moreau, Présidente du Jury en 1995 (© E COIFFIER pour Cannes Memories).

Je me souviens que Jeanne Moreau a été Présidente du Jury par deux fois, en 1975 et 1995. Chez le couturier YSL, en 1995, 30 personnes ont confectionné son dressing pendant 4 mois (*)

Je me souviens qu’en 1997, pour le 50e Festival, le jury présidé par Isabelle Adjani a attribué deux Palme d’or, l’une à L’anguille, de Shohei Imamura, l’autre au Goût de la cerise, d’Abbas Kiarostami.

Je me souviens qu’en 2001 Francis Ford Coppola est venu présenter la nouvelle version d’Apocalypse Now. Cette même année, Roman Coppola, son fils, présentait CQ sont premier long métrage.

ciaoviva-cannes-2016
Ken Loach – Christian Mungiu Cannes 2016 ( (c) Philippe Prost)

Je me souviens que depuis 2007 (60e anniversaire) des personnalités du Septièmes Art (acteurs ou réalisateurs) figurent souvent sur l’affiche du Festival. Pedro Almodovar, Juliette Binoche, Jane Campion, Souleymane Cissé, Penélope Cruz, Gérard Depardieu, Samuel L. Jackson, Bruce Willis, Wong Kar Wai (2007), Monica Vitti (2009) Juliette Binoche (2010), Faye Dunaway (2011), Marilyn Monroe (2012), Joanne Woodward et Paul Newman (2013), Marcello Mastroianni (2014), Ingrid Bergman (2015), Claudia Cardinale (2016).

Je me souviens qu’en 2007 pour le 60e anniversaire la Palme d’or fut attribuée à 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu, le Prix spécial du 60e Festival à Paranoid Park de Gus van Sant. Gilles Jacob, délégué général du Festival, initia le projet Chacun son cinéma, pour lequel 35 cinéastes réalisèrent un court métrage de 2 minutes sur le thème de la salle de cinéma.

Je me souviens que le dernier Président du jury non cinéaste remonte à 2009. C’était Isabelle Huppert.

Je me souviens que Jean Lantier, le mécano de la Lison dans La Bête humaine de Jean Renoir, a accueilli, pendant plus d’une décennie, les visiteurs à leur arrivée en gare de Cannes. En raison des travaux, la fresque murale a été détruite en 2014.

Je me souviens que depuis 2016 il n’y a plus de film de clôture. C’est la Palme d’or qui est projetée après la remise du Palmarès.

Je me souviens que depuis 1946, il y a toujours eu des polémiques, des controverses et des scandales, avant, pendant ou après le Festival de Cannes. Nuit et brouillard, La Grande bouffe, Viridiana, L’Homme de marbre, Hors-la-loi, Fahrenheit 9/11, La Grande bouffe, La Maman et la putain, La Petite, Max mon amour, La Peau, Irréversible, Antichrist, Funny Games, Crash et d’autres se sont retrouvés au cœur de la tempête…

affiche festival 2017
L’affiche officielle du 70e Festival de Cannes

Cette année je me souviens que la première a été lancée dès le 29 mars autour de l’affiche représentant Claudia Cardinale virevoltant sur les toits de Rome en 1959. Le cliché original a été retouché ! Un début de polémique qui a amené la comédienne à réagir : « Il y a en ce moment bien des choses plus importantes à discuter dans notre monde. (…) Ce n’est que du cinéma, ne l’oublions pas ! »
Je me souviens que dès l’annonce de la Sélection officielle, le 13 avril, les exploitants de cinéma ont réagi à la présence de deux films produits par Netflix, Okja de Bong Joon-ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbah, qui seront réservés aux seuls abonnés et qui ne devraient pas être exploités en salles. L’un et l’autre sont néanmoins maintenus.

Mais je me souviens également qu’il y aura pour cette édition 19 films en compétition pour la Palme d’or. Que Michael Haneke, qui a déjà obtenu la récompense suprême, avec Le Ruban blanc en 2009 et Amour en 2012, peut prétendre à une troisième Palme. Que 3 réalisatrices sont en lice pour la Palme d’or (Sofia Coppola, Naomi Kawase et Lynne Ramsay) et 9 sont sélectionnées pour Un Certain Regard, comme il y 9 premiers films contre 7 l’année dernière et 8 il y a deux ans.

Rendez-vous dès mercredi 17 mai pour suivre le Festival avec nos chroniques quotidiennes en direct de la Croisette.

(*) anecdotes extraites de Cannes Memories 70 festivals de Cannes
Collectif. Préface de Monica Bellucci  – Ed Media-Business Et Partners (Edition bilingue anglais-français – 304 pages – photos N&B et couleurs)

Le site officiel du Festival de Cannes

Philippe Descottes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s