Livre / La véritable histoire du dossard 99

La véritable histoire du dossard 99 est tirée d’une histoire fausse prévient la première page. Enfin tout est question de point de vue et de subjectivité dans ce court récit de course fait par François Bourgeau, coureur à pied et professeur de philosophie, qui organise depuis quelques années une course de trail, l’Esclap’à l’œil dans son village de Cipières sur les hauteurs des Alpes Maritimes.

Cette course officielle avec classement final se démarque par son esprit participatif et citoyen. La volonté première est un rendez-vous commun, le partage d’émotions et de moments.

Ce 13 juin 2016, tout se prépare bien. Seulement, cette année là, le dossard 99 intrigue l’organisateur par sa date de naissance : 20 octobre 1936. Il aura donc 79, 7 mois et 22 jours quand il partira sur ces 62km de pistes, de sentiers rocailleux pour 3050 m de dénivelé positif. L’objectif pour Claude, le dossard 99, venu de Corse est simple : « Nous on s’en fout du chrono ; on est juste venu prendre les points pour l’inscription à la Diagonale des Fous… Nous il faut juste qu’on apparaisse sur le classement ; le reste on s’en fout » La Diagonale est une course infernale de 111km et 6130m de dénivelé, qui se déroule chaque année sur l’île de la Réunion. François Bourgeau se demande bien alors qui est ce fada mais sent tout de même, derrière sa voix, une grande malice poindre.

La course part et dès le premier point de Contrôle et Chronométrage n°1 à Coursegoules, il manque le dossard 99. Où est-il passé ? Le certificat fourni était-il valide ? Toutes ces questions qui passent par la tête des organisateurs inquiets d’avoir perdu dans la nature un coureur âgé de presque 80 ans ! Vont s’ensuivre quelques rebondissements rocambolesques de coup de fil en Corse à des passages de contrôle en force.

Cette véritable histoire tisse un double suspens : Claude arrivera-t-il à finir la course dans les délais et aura-t-on le fin mot de cette histoire de disparition-réapparition au milieu de la montagne ? Ce récit d’une cinquantaine de page se lit avec un véritable plaisir, allant directement à l’essentiel. Nous progressons sur ces chemins de montagne au fur et à mesure que le dossard 99 passe aux différents points de passage et que les bénévoles en font le retour à François.

Celui-ci raconte avec, lui aussi de la malice, une histoire bienveillante et cocasse, qui lui permet surtout de rendre hommage à son amour pour la course à pied dans ces merveilleux paysages : « Les premiers coureurs hors stade des temps modernes auraient démarré leur activité dans un cri de liberté, comme une forme de rébellion. Après que les fédérations ont tenté de les phagocyter, les courses nature ou trail (réhabilitant les courses de villages, « les courses à la montagne » disait-on dans les Pyrénées) virent le jour dans un second brame, pour tenter d’échapper aux réglementations qui fliquent les coureurs. L’engouement qu’a rencontré l’activité n’a pas tardé d’éveiller l’appétit des marques et de certains opportunistes. Des organisations se sont mises à transformer leur épreuve en supermarché de la course à pied (…) Pour maintenir un pur esprit trail, festif et non élitiste, ni par la performance ni par l’argent, et qui mette en mouvement une bonne partie des habitants de notre petit village, à Cipières nous continuons de gueuler. » Et cela résonne encore dans les montagnes.

En tout cas, la course se termine par un repas partagé, un demi et une soupe au pistou offerts, sans oublier le balèti. Et c’est la seule vraie récompense de cette course populaire, de cette « course à l’œil ».

À la conclusion de l’ouvrage, on découvre la reproduction de la lettre manuscrite de Claude envoyée de Corse le 18 juin. François lui avait demandé de faire le récit de sa course. Il y raconte avec ses mots le fin mot de l’histoire… Enfin, de la sienne. Truculente.

Julien Camy

La Véritable histoire du dossard 99 par François Bourgeau, éditions l’Esclap’à l’œil, 2016 – 10€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s