Cinéma / Je me souviens… Kirk Douglas a 100 ans !

kirk-douglas-01
Michael Kelly -Vincent Van Gogh (crédits photos : DR)

Je me souviens que Kirk Douglas est né le 9 décembre 1916, à Amsterdam, mais dans l’état de New York aux Etats-Unis
Je me souviens que son vrai nom est Issur Danielovitch
Je me souviens qu’il est le fils du chiffonnier Herschel Danielovitch, immigré russe qui a fui les pogroms et la guerre russo-japonaise de 1905.
Je me souviens qu’enfant, Issur Danielovitch ou Issur Danielovitch Demsky, n’a pas toujours vu la vie en rose
Je me souviens qu’il a voulu devenir comédien très tôt
Je me souviens qu’il a suivi les cours de l’American Academy of Dramatic Arts à New York où il a rencontré Lauren Bacall
Je me souviens que dès son arrivée à New York en 1939, il a changé de nom pour devenir Kirk Douglas. Douglas par admiration pour Douglas Fairbanks
Je me souviens qu’avec l’entrée en guerre des Etats-Unis après l’attaque japonaise sur la base de Pearl Harbor, Kirk Douglas s’est engagé dans l’US Navy. Militaire, il épouse Diana Dill en 1943. Il divorceront en 1951
Je me souviens qu’après des débuts timides au théâtre, Lauren Bacall l’a incité à faire un essai pour L’Emprise du crime de Lewis Milestone. Ce sera son premier film en tant qu’acteur, en 1946.
Je me souviens que c’est à l’occasion d’un tournage en France, en 1953, qu’il a rencontré une jeune assistante Anne Buydens, qui devient sa deuxième épouse en 1954. Le film d’Anatole Litvak se nomme Un acte d’amour. Comme un signe…
Je me souviens qu’il a joué les bons comme les méchants, les héros comme les anti-héros

kirk-douglas-02
Le Colonel Dax  – Paris Pitman (crédits photo : DR)

Je me souviens de l’étendue de sa palette. Quoi de plus normal quand on s’est glissé dans la peau du peintre Van Gogh
Je me souviens de l’arriviste du Champion, de son personnage manipulateur et calculateur du Reptile, du producteur sans scrupules dans Les Ensorcelés, du beau salaud du Gouffre aux chimères
Je me souviens de ses rôles physiques dans Le Champion, Ulysse, 20.000 lieues sous les mers, Les Vikings, Spartacus
Je me souviens qu’il a souvent porté l’uniforme, comme dans L’Ombre d’un géant, Sept jours en mai, Première victoire, Nimitz, retour vers l’enfer
Je me souviens du Colonel Dax, l’officier juste, dans Les Sentiers de la Gloire, et de Spartacus, l’esclave en révolte, dans le film du même nom. Deux longs métrages réalisés par Stanley Kubrick d’ailleurs
Je me souviens de l’artiste tourmenté de La Vie passionnée de Vincent Van Gogh
Je me souviens de quelques-uns de ses westerns : La Route de l’Ouest, Règlements de comptes à O.K. Corral, El Perdido ou La Brigade du Texas
Je me souviens de deux de ses films dans lesquels le Visage pâle pactisait avec les Peaux Rouges voire plus, La Captive aux yeux clairs et La Rivière de nos amours
Je me souviens à peine qu’en 1972, il a été la vedette principale d’une coproduction germano-italienne, Un homme à respecter (Un uomo da rispettare) de Michele Lupo, avec Giuliano Gemma  (Un pistolet pour Ringo, Le Désert des Tartares)…
Je me souviens qu’il avait son mot à dire sur la mise en scène et la direction d’acteur. Ce qui ne fut pas toujours du goût des réalisateurs.
Je me souviens qu’il en est venu à créer sa propre maison de production, Bryna Production, d’après le prénom russe de sa mère.
Je me souviens qu’en plein tournage de Spartacus, il a remplacé Anthony Mann, qu’il jugeait trop lent, par Stanley Kubrick et que sur celui de Seuls sont les indomptés (1962) il s’est séparé de David Miller pour terminer le film lui-même.
Je me souviens qu’il n’avait pas toujours une bonne réputation sur les tournages
Je me souviens cependant qu’il a retravaillé avec Anthony Mann pour Les héros de Télémark (1965)
Je me souviens qu’il a fait confiance à deux scénaristes « blacklistés » par le maccarthysme, Dalton Trumbo et Albert Maltz
Je me souviens qu’il a réalisé deux longs métrages, Scalawag (1973) et La Brigade du Texas (1975) qui n’ont guère connu de succès au box-office

deauville-1999-kirk-douglas-et-lauren-bacall
Kirk Douglas – Lauren Bacall (Deauville 1999 – Photo : Philippe Prost)

Je me souviens qu’il a eu pour partenaires à l’écran : Barbara Stanwyck, Gena Rowlands, Linda Darnell, Lauren Bacall, Anne Baxter, Doris Day, Silvana Mangano, Jeanne Crain, Claire Trevor, Elsa Martinelli, Lana Turner, Janet Leigh, Jean Simmons, Ulla Jacobsson, Senta Berger, Angie Dickinson, Dorothy Malone, Leslie Caron, Faye Dunaway, Agostina Belli, Deborah Kerr, Ava Gardner, Marlène Jobert, Bernadette Lafont, Katharine Ross, Nancy Allen, Ornella Muti, Marisa Tomei, Cyd Charisse et bien d’Autres Etoiles
Je me souviens que l’homme à la célèbre fossette sur le menton a tourné avec Farrah Fawcett, mais aussi Harvey Keitel, dans Saturn 3, un film britannique de science-fiction réalisé par Stanley Donen (1980)
Je me souviens qu’il tourné à sept reprises avec Burt Lancaster, mais aussi trois fois avec John Wayne, trois fois avec Robert Mitchum et trois fois avec Tony Curtis. Trois autres mousquetaires
Je me souviens qu’il a tourné, entre autres, sous la direction de Robert Aldrich, René Clément, George Cukor, Brian De Palma, Edward Dmytryk, Richard Fleischer, John Frankenheimer, Howard Hawks, John Huston, Elia Kazan, Stanley Kubrick, Joseph L.Mankiewicz, Anthony Mann, Lewis Milestone, George Miller, Vincente Minnelli, Otto Preminger, Mark Robson, John Sturges, Jacques Tourneur, King Vidor, Raoul Walsh, Billy Wilder, William Wyler
Je me souviens qu’il a été souvent nommé à Hollywood (Golden Globes et Oscars) mais peu récompensé. Les ingrats !
Je me souviens qu’il a attendu 1996 pour se voir décerner un Oscar d’honneur « pour 50 ans de force créatrice et morale dans la communauté cinématographique« .
Je me souviens qu’en 2002, Fred Schepisi, le réalisateur d’Un Cri dans la nuit, réunit Kirk Douglas, sa première épouse Diana Dill Douglas, Michael Douglas, leur fils, et Cameron Douglas, le premier petit-fils de Kirk Douglas. It Runs in the Family sortira en France en 2004, sous le titre Une si belle famille, mais « direct to dvd » et c’est bien dommage.
Je me souviens que Roger Rudel fut la voix française de Kirk Douglas pendant plus de 50 ans
Je me souviens que Kirk Douglas a souvent déclaré, dans la langue de Molière, que la France était son deuxième Pays
Je me souviens que le Festival du cinéma américain de Deauville lui a rendu hommage en 1978
Je me souviens qu’il a reçu en 1980 un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.
Je me souviens que cette même année il a été Président du Jury du Festival de Cannes. La Palme d’Or fut attribuée ex aequo à Que le spectacle commence (All That Jazz), de Bob Fosse, et Kagemusha, d’Akira Kurosawa. Deux excellents choix !
Je me souviens qu’il est revenu aux César en 1985 et 1990
Je me souviens qu’il a interprété un vieil homme solitaire, qui se bat pour sauvegarder les derniers ours dans les Pyrénées, dans le film de Xavier Castano, Veraz (1991)
Je me souviens qu’il a retrouvé Lauren Bacall en 1999 sur les Planches de Deauville

deauville-1999-lauren-bacall-kirk-douglas
Lauren Bacall et Kirk Douglas (Deauville 1999 – Photo : Philippe Prost)

Je me souviens que c’était à l’occasion de la présentation au Festival de Diamonds, un film de John Mallory Asher dans lequel il interprète un ancien boxeur frappé d’un AVC
Je me souviens que Kirk Douglas n’a jamais caché son soutien au parti Démocrate
Je me souviens qu’il ouvertement pris position contre Donald Trump, comme James Franco, Julianne Moore, Don Cheadle, Stanley Tucci, Mark Ruffalo, Martin Sheen, Samuel L. Jackson, Robert De Niro et bien d’autres stars d’Hollywood. Il l’a fait à l’occasion d’une tribune du Huffington Post dans laquelle il n’hésite pas à comparer le candidat républicain à Hitler !
Je me souviens que Kirk Douglas est aussi un « dur à cuire » pour avoir survécu à une attaque cérébrale, un accident d’hélicoptère et une crise cardiaque
Je me souviens que Kirk Douglas est également écrivain. Le Fils du chiffonnier, En gravissant la montagne, J’ai croisé ma chance par accident constituent son autobiographie, La Danse avec le diable et Dernier tango à Brooklyn sont deux romans et I am Spartacus est un récit sur le tournage du film mais aussi un témoignage sur la période sombre du maccarthysme
Je me souviens qu’avec son épouse, via leur fondation, ils sont philanthropes.Ils ont ainsi financé la rénovation de centaines de cours d’écoles à Los Angeles et la construction d’une unité de soins pour les malades atteints d’Alzheimer.

deauville-1999-kirk-douglas-et-anne-douglas
Kirk et Anne Douglas (Photo Philippe Prost)

Happy Birthday to You, Monsieur Kirk Douglas !

A voir également :

L’Oscar d’honneur à Hollywood en 1996 (video)

– Kirk Douglas au micro de François Chalais à propos Première victoire et du métier d’acteur (video Ina – Septembre 1964)

– Kirk Douglas au micro de France Roche à propos des Vikings (video Ina – Novembre 1958)

– Kirk Douglas Président de la 15e cérémonie des César (video Académie des Césars – 1990)

– Un site sur Kirk Douglas (en français)

La chaîne TCM Cinéma propose une sélection de ses films jusqu’au début janvier.

Philippe Descottes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s