Cinéma /CAPTAIN FANTASTIC de Matt Ross

Le comédien dont c’est le quatrième long métrage derrière la Caméra nous entraîne dans le sillage d’une famille vivant en marge de la société  et concocte une belle comédie empreinte de gravité qui a séduit le Public Cannois  ( Section Un certain regard : Prix de la mise en scène) et celui du Festival de Deauville ( Prix du Jury , et Prix du Public ) . A découvrir …

l'affiche du film.
l’affiche du film.

Passé derrière la Caméra le Comédien Matt Ross ( Aviator  de Martin Scorsese , Good Night and  good Luck  de  George Clooney) ,  qui est aussi scénariste , et dont les premiers films sont restés  inédits en France, à fait sensation en présentant  son Captain Fantastic dans les Festivals Dès les premières séquences il nous immerge dans la forêt  et les espaces Américain du Nord-Ouest, où la   famille  marginale  a choisi de vivre   fuyant la société de consommation  depuis quelques années .La décision commune des parents qui ont quitté leurs métiers respectifs  pour y vivre en harmonie avec leurs idées  et élever leurs enfants de manière alternative ( apprentissage de survie , sport ,  chasse , connaissances  de la faune et de la flore. bibliothèque  permettant aux enfants de connaître les  différentes cultures  les arts , la philosophie et les sciences …)  et dont le père  ( Viggo Mortensen , très bien ) explique le cinéaste ,veut :   » en faire  une tribu  de  rois philosophes…je suis fasciné par la problématique  de l’éducation. Ben a renoncé au monde extérieur et à ses ambitions personnelles  pour vouer  son existence à ses enfants , et s’efforcer  d’être le meilleur père possible  » , dit -il . Le père va y veiller encore  un peu plus , depuis  que sa  femme bipolaire  a été hospitalisée…

Ben ( Viggo Mortensen) à l'éducation de sa famille ...
Ben ( Viggo Mortensen) à l’éducation de ses  enfants .

Et l’harmonie qu’il fait régner  avec sévérité  est destinée à  faire de ses six enfants des  adultes déchargés de toutes les  « influences » de la  civilisation  moderne  polluée  par  le  Capitalisme .  Mais le destin  va venir  bouleverser  cette  belle harmonie  et obliger la famille à  devoir  affronter   le monde  extérieur  qui va remettre en cause   tout ce qu’ils  ont appris . En effet la santé qui se dégrade  de plus en plus de la mère qui décède va raviver le conflit latent avec la famille de cette dernière qui n’a jamais accepté de  la voir se laisser entraîner par son mari  dans cette aventure alternative. Refusant  d’appliquer les volontés du testament de leur fille souhaitant être incinérée et   que les enfants et leur père assistent aux obsèques. Organisant des  obsèques religieuses alors que leur fille  souhaitait être  incinérée .La douleur des enfants et du père  ainsi  niée… ils refuseront le diktat et décident de  se rendre aux obsèques . La rencontre avec la belle famille  va déraper et  devenir  extrêmement tendue et violente. Les insultes vont fuser à l’encontre du  beau-père  reprochant  l’éducation des enfants . Ben  va trouver la belle parade d’une confrontation avec ceux de sa belle famille portés sur les jeux vidéos et scolairement défaillants   ( très belle scène )  , puis  se vengera  lors de la cérémonie   en mettant à nu  l’irrespect  et la manipulation dont ils  font preuve envers  leur  fille , en lisant devant l’assemblée réunie  et les amis de celle-ci , son testament. Fou de rage le beau-père  se  vengera en  portant plainte contre Ben dans le but de  lui faire enlever la garde de ses enfants  et cherchera dès lors à les monter contre lui ,  le contraignant  à  remettre en cause ses méthodes d’éducation …. 

aux obsèque , le beau-père de Ben ( Frank Langella ) concote sa vengenace...
aux obsèques, le beau-père de Ben ( Frank Langella ) concocte sa vengeance…

Matt Ross qui s’est inspiré de sa propre adolescence et d’une même éducation vécue avec sa famille et qui se dit « fasciné par la problématique de l’éducation » sur laquelle il a voulu dans son film interpeller, en dramatisant le récit qui met en relief les « oppositions » radicales  ( et les clichés ) des méthodes dont se fait écho la séquence citée de la confrontation des enfants des deux familles , mais aussi dans  toutes les séquences qui vont mettre les enfants de Ben au contact du monde extérieur dont ils découvrent les « attraits » qui les interpellent notamment sur les aspects d’une vie sociale à laquelle ils ne sont pas habitués, ni préparés  . A l’image de la maladresse dont l’un des fils de Ben fait preuve lors de la rencontre avec cette jeune fille dont il tombe amoureux transi …mais aussi toutes ces situations où les enfants lors des sorties se retrouvent en porte- à- faux . La tonalité de la fable est là aussi . Tourné  avec  une  énergie  qui transpire  à chaque  image  où le souffle de cette   vie  alternative  se  fait l’écho de  superbes scènes  (  dont celle de  la  fête  consacrée  à  Noam Chomsky !)   ou encore  celles ,  de  belle facture comique  montrant la   confrontation des enfants de  Ben  lors du voyage qui les  emmène aux  obsèques de leur mère  confrontés  à cette  « civilisation »  moderne  qu’ils  ont appris  à  fustiger et qui leur renvoie son mépris . Et dont les circonstances les conduiront à devoir faire les choix de leur future vie et avenir . Comme  le  montre la scène de l’un des  fils , trop (?) optimiste qui a décidé de partir  à l’aventure dans  un pays  lointain qu’il ne connait pas …  l’ayant choisi au hasard en pointant  le  doigt sur une carte !. Pensant ( mais est-ce suffisant?) que  ce qu’il a  appris avec  son père devrait  être suffisant pour affronter les gens et la vie . Un  film que  l’on vous conseille d’aller découvrir …
(Etienne Ballérini)
CAPTAIN FANTASTIC de Matt Ross -2016- 1h 58.
Avec : Viggo Mortensen, Frank Langella, Kathryn Hahn, George Mackay , Samantha Isler , Annalise Bassao,Nicholas Hamilton, Shree Crooks , Charlie Skotwell….

Publicités

Un commentaire

  1. J’ai trouvé ce film très touchant. Il est parfois un peu trop lisse à mon goût car les enfants sont sages comme des livres d’images, récitent leur leçon comme des chiens savants et ont des tenues super bohemian chic mais ils irradient et leur côté “enfants singuliers” est souvent totalement hilarant. Les interprètes sont excellents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s