cinéma / Disparition , Jacques ROUFFIO cinéaste de notre temps …

Vous vous souvenez sans doute de La Passante du Sans Souci ou de 7 morts sur ordonnance.  Le réalisateur et producteur Jacques Rouffio est décédé à l’Agé de 87 Ans ce 8 août 2016. Auteur de 8 longs métrages seulement mais de grande qualité, il  aura marqué le cinéma Français par ses films abordant des sujets souvent tabous , comme celui de  L’ Horizon – son  premier film – sur la révolte au front des soldats en 1917…

jacques Rouffio
jacques Rouffio

C’est par l’assistanat que jacques Rouffio né à Marseille le 14 Août 1928 va débuter dans le cinéma et faire sa formation comme assistant-réalisateur , auprès de Cinéastes comme George Franju , Jean Delannoy , Henri Verneuil , Gilles Grangier ou Bernard Borderie …des ainés qui lui apprendront le métier et vont lui permettre de débuter en 1967 avec L’ Horizon , et se lancer aussitôt dans un choix courageux en abordnat de front un sujet sur lequel le cinéma Français était resté muet juque là : la guere et le front en 1917, la révolte des soldats et les désertions et les exécutions  . Courageux,  car défiant la censure à laquelle , a êté confronté sur le même sujet Stanley Kubrick pour Les Sentiers de la Gloire ( 1958 ), qui sera  interdit  jusqu’en  1981 !.  L’horizon, avec   au scénario , Georges Conchon auteur du roman , qui lui restera fidéle ,  à la photographie le grand Raoul Coutard qui a travaillé avec Godard entr’autres et à la bande son musicale …un certian Serge Gainsbourg , il se lance dans l’aventure avec au générique deux grands comédiens Jacques Perrin et Macha Méril . On y suit le parcours du jeune Anthonin qui sera bléssé et va rentrer chez lui pour y être soigné . Soins post- traumatiques et peur de retourner au front . Un film superbe aux élans pacifistes qui dénonce la boucherie de la guerre évoque la peur des soldats qui y sont confrontés , l’acharnement des combats , la désobéïssance aux ordres , les mutineries et les désertiosn ,et en paralléle esquisse un portrait tout aussi fort sur la vie quotidienne et le ressenti loin du front et des combats , la haine de l’ennemi… et un beau portrait de femme ( Macha Méril) déjà moderne et insoumise qui ne voudra  pas laisser repratir son amant au Combat . Le film bien accueuilli par la critique , sera un  semi- échec public et contraindra le cinéaste à rester dix ans sans tourner! …

Jacques Perrin et Macha Méril dans l' Horizon
Jacques Perrin et Macha Méril dans l’ Horizon

Il ne restera cependant pas inactif , se lançant dans la production , en appuyant le premier  , et magnifique , long métrage de Bernard Paul Le Temps de Vivre  ( 1969 ), histoire de cet ouvrier contraint pour faire vivre sa famille de se tuer au travail , et voir sa vie familaile se déliter . Un travail de Production auquel il continuera à se consacrer en produisant par la suite certains  des films de José Giovanni . Son retrour à la réalisation après dix ans de silence sera un succès avec Sept mort sur ordonnance  ( 1976) sur le suicide de deux médecins victimes de pressions et rumeurs . Portrait du milieu fermé  de la médecine auquel le travail au scénario de Georges Conchon qui a fait une minutieuse enquête sur le fait divers qui est à l’origine du film , apporte la force et l’autenticité nécéssaires. Gérard Depardieu , Michel Piccoli , Marina Vlady , Charles Vanel , et Jane Birkin au généique , le film est un gros succès et sera nommé aux Césars . La carrière de Jacques rouffio prend tournure . Un autre succès public suivra avec une comédie où s’insinue la satire sociale , Violette et François (1977) , histoire d’un jeune couple ( Jacques Dutronc et Isabelle ) Adjani ) non- conformiste avec un enfant , s’adonnant au vol à l’étalage . Puis la satire se fera plus corrosive avec Le sucre ( 1978 ) fustigeant la corruption et la finance, s’incrivant dans une réalité proche qui fut d’actualité en 1974 ,  la spéculation sur le prix du sucre . Le duo Rouffio-Conchon fonctionne à merveille  et le cinéaste  en osmose aussi avec les comédiens ( Carmet, Depardieu , Piccoli ) entourés de savoureux seconds rôles . Nouveau succès public mérité ….

Gérard Depardieu , Jane Birkin et Charles Vanel dans Sept morts sur ordonnance
Gérard Depardieu , Jane Birkin et Charles Vanel dans Sept morts sur ordonnance

Trois ans plus tard , il signera sans doute le film de sa carrière qui a marqué le plus le grand public : La Passante du sans souci              ( 1982 ) adaté du roman de Jospeh Kessel écrit en 1936. D’abord parce que le sujet est très fort et  que la réalisation l’est tout autant , mais aussi parce que le dramatique suicide de Romy Schneider qui est magistrale dans le film a attiré le public qui l’aimait pour la voir ( aux côtés de Michel Piccoli ) dans son dernier  et un de ses plus beaux rôles ( celui d’Elsa Wiener ). L’émotion du sujet , conjuguée à celle de la disparition de la comédienne emportent l’adhésion du public. Sur cette histoire  de L’ancien nazi devenu ambassadeur du Paraguay , abattu par le président d’un mouvemenr de solidarité internationale dans la capitale Française en 1981 , qui va raviver les souvenirs d’un passé ( les années 1930 ) douloureux qui a bouleversé les destins : une famille décimée , un enfant resté infirme , les camps de concentrations . Un film bouleversant.

Jacques Rouffio dirige Romy Schneider dans La Passante du Sans souci
Jacques Rouffio dirige Romy Schneider dans La Passante du Sans souci

Le film suivant , Mon beau-frère a tué ma sœur ( 1986 )  ,enquête en milieu trouble de deux membres de l’académie Française dont un psychiâtre , pour retrouver l’assassin de la sœur d’une patiente de ce dernier . Avec Serrault, Piccoli , Carmet et juliette Binoche au générique , n’aura pas le même succès . Par contre , l’Etat de Grâce  ( 1986) dont le titre fait référence à celui qui suivi l’élection de François Mitterand à la présidence de la république en 1981 , le sera . Sous la forme de la comédie dramatique , le regard sur les coulisses de la politique du premier Septennat , le portrait acidulé des mœurs  et de cette patronne de droite mariée  et son aventure avec un militant socialiste – qui plus est secrétaire d’état aux Universités  -fait mouche . Portée par des comédiens ( Nicole Garcia , Samy Frey, Philippe Léotard, Pierre Arditi …) troujours à l’aise sous la direction du cinéaste . Et avec son dernier film l’Orchestre rouge (1989 , il renouera avec la gravité et la Politique internationale , adaptant le livre de Gilles Perrault sur le réseau d’espionnage dirigé par Léopold Trepper , chargé durant la seconde guerre mondiale , de communiquer à Moscou , des renseignements militaires et économiques relatifs au Nazis. . Des renseignements pas toujours pris au sérieux par Staline, notamment  ceux concernant l’imminante attaque de l’URSS par l’Allemagne Nazie. Léopold Trepper , subissant t avec certains de ses collaborateurs, la fureur du chef suprême qui ne supporta pas qu’on mette en avant …ses erreurs !.  Dernier et passionnant film du cinéaste pour le grand écran…

Pierre Ardit i et Nicole Garcia dans Etat de grâce
Pierre Arditi et Nicole Garcia dans Etat de grâce.

Jacques  Rouffio  , en effet -( est-ce parce que la production et la distribution ont changé  ou parceque  son scénariste  attitré  Geoges  Conchon  décèdera en 1990 ?) – délaisse le grand écran et se tourne vers le petit écran où il continue à se pencher sur des genres ( le Polar , épisode de la « série Noire » ) des sujets et personnalités ( Jules Ferry ou Emile Zola dont il adate l’Argent ) et la naissance du Cinéma  avec V’la le cinéma ou le Roman de Charles Pathé ( 1994 ) . Plus récemment il fait une jolie adatpation d’après Guy De Maupassant , Miss Harriet ( 2007 ) . Pour les jeunes cinéphiles un cinéaste et une filmographie à découvrir …

(Etienne Ballérini )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s