Cinéma / JANIS d’Amy J. Berg.

Un superbe documentaire sur Janis Joplin la chanteuse de Rock et de blues, à la voix incomparable. De son Texas natal marqué par une jeunesse douloureuse jusqu’à son succès mondail , le récit du parcours – d’une femme sensible, complexe et vulnérable à qui la musique et la scène ont servi d’exutoire- parsemé de documents et témoignages inédits . Un parcours qui s’est achevé à l’âge de 27 ans , en 1970 .

l'Affiche du Film.
l’Affiche du Film.

Le film montre dès les premières séquences les images ( Photos et films familiaux ) de la ville de Port Athur dans le Texas dans laquelle la petite Janis a grandi auprès de sa famille , et son adolescence difficile à l’école auprès des jeunes de son âge qui n’ont jamais vraiment accepté sa marginalité et qui lui ont fait subir des humiliations ( sur son physique ingrat de « garçonne » ) , humiliations , dont la jeune fille fragile qu’elle était ne s’est vraiment jamais remise . La révolte qui s’en est suivie et son départ de Port Arthur pour s’en aller chercher accueil, compréhension et refuge dans une communauté hippie de San Francisco, puis la marche vers le succès , constitue le fil rouge des étapes d’un parcours, y compris musical , qui en est le reflet . La quête éperdue et impulsive d’une harmonie et d’une reconnaissance qui trouvera dans ses amours et excès multiples les manifestations de sa fragilité, dont la scène et le contact avec le public qui lui permettait de se transcender et de se raconter était son vrai refuge avoué . Construit autour de documents rassemblés pendant Six années par la jeune Cinéaste qui s’était révélée par le film Délivrez- nous du mal (2006 , nommé aux Oscars ) , le film parsemé de témoignages de ceux qui l’ont approchée et partagé des période de sa vie , est une source d’éclairage inégalé sur la personnalité de la chanteuse dont on découvre les facettes d’une personnalité complexe qui font le prix du film .

Janis Joplin ( au centre ) aveher and the Holding Companyc son premeir groupe Big Brot
Janis Joplin ( au centre ) avec Big Brother and the Holding Companyc ,son premier groupe.

De ces documents pour la plupart inédits ( correspondance personnelle , photos, vidéos , images de concerts et entretiens ..;) , qui révèlent aussi en miroir le portrait de l’Amérique de la fin des années 1960 et les mutations sociales , économiques de cette époque et l’apparition des mouvements contestataires et culturels . Le parcours de Janis Joplin s’y inscrit, dont ses lettres exhumées de correspondance avec sa famille et ses proches , témoignent avec une sincérité et une acuité sans fards, laissant apparaître son mal – être qui ne cessera de la poursuivre au cœur de cette reconnaissance pourtant atteinte après sa révélation au Festival de Monterey   qui lui vaudra le succès national et international . Ce manque de confiance viscéral comme séquelle persistante et ineffaçable dont témoignent ses silences qui bottent parfois en touche les questions des journalistes sur sa jeunesse à Port arthur , ou sur  sa vie privée ) .Et auxquels font miroir ces séquences montrant une femme battante et pleine d’énergie en recherche constante de nouvelles sensations et aventures musicales et ( ou ) amoureuses dans lesquelles elle s’investit , avec passion . Avec même une certaine tentation à vouloir tout régenter au risque de s’y perdre. Sa quête éperdue n’avait pas de limités , à l’image de ce « don de soi » sur scène , qui  reflétait son propre combat de femme en quête d’une liberté au cœur de laquelle, elle explorait ( inconsciemment?) les formes d’un équilibre à trouver…

Janis Joplin a une conférence de presse ; Succès oblige ...
Janis Joplin a une conférence de presse ; Succès oblige …

Celui qui , lorsqu’il la fuyait, la plongeait dans les tourments qui ne trouvaient d’autre refuge que celui de l’alcool , puis de la drogue, qui en permettait l’oubli. Un refuge dangereux dont elle cherchera a plusieurs ( trois ) reprises de se détacher avant d’y replonger au gré des déceptions de carrière , et (ou) amoureuses. Celles dont elle confiera dans des chansons magnifiques et via de bouleversantes prestations sur scène , sa détresse en forme de catharsis livrée a un public subjugué. Offrant à celui-ci la vérité toute nue de ses troubles ,douleurs et espoirs , mais aussi le miroir revitalisant d’une femme qui trouvait dans ses douleurs intimes , explique la cinéaste «  cette puissance inébranlable lui permettant de laisser sa douleur de côté et vivre « , et qui disait           aux gens  «  bougez-vous et vivez les choses ! » . Comme le phoénix , elle cherchait après  chaque déception à renaître et chaque prestation sur scène était une manifestation offerte au public de  cette énergie dont ses chansons et sa voix inégalable se faisait l’écho. La standing – ovation pendant de longues minutes dont sa prestation fut l’objet au Festival de  Monterey  ( Filmé par  D.A  Pennebaker ) en témoignage , et  qu’elle ne cessera de vouloir renouveler à chaque prestation . Cet échange avec le public qui était son carburant essentiel , celui  d’une reconnaissance et d’une acceptation dont elle avait besoin pour soigner ses maux . «  Nous avons voulu créer une célébration cinématographique  de son esprit exubérant et l’impact qu’elle a laissé sur le monde après toutes ces années . Sa soif de vie peut être vue dans ces centaines de photos emblématiques . Ces images sont si puissantes que vous entendrez presque son célèbre ricanement (…) Janis est toujours vivante dans nos mémoires collectives . Sa voix éloquente exprime au mieux nos souffrances . Elle nous élève,  tout en caressant et en acceptait la douleur qui vit  en chacun de nous (…) elle a réussi a toucher le monde entier alors que sa musique revêtait une dimension hautement personnelle , souvent inspirée de gens qu’elle connaissait ou qu’elle avait croisés durant ses nombreux voyages » , déclare Amy Berg dans le dossier de Presse .

Janis sur scène
Janis sur scène

Les beaux témoignages successifs que nous  confient , sans complaisance,  ceux qui ont côtoyé , ou partagé , à certains moments la vie de Janis Joplin , sont là qui apportent  cette note à la fois authentique et inédite au film . Ceux de sa famille et de ses amis d’enfance et des journalistes qui l’ont croisée ( à l’image de ce présentateur Tv, Dick Cavett , qui l’a reçue dans ses émissions …qui révèle avoir été amoureux d’elle !) , ou ceux des musiciens de son premier groupe ( Big Brother and Holding Company ) , ceux de Bob Weir ( de Grateful Dead ) , de John Lennon ou encore du Chanteur et comédien Kris Kristofferson …qui disent tous , unanimement, « qu’elle a changé la musque pour toujours » .
Et le portrait qu’en fait Amy Berg la réalisatrice qui est née en 1970  l’année de la Mort de Janis Joplin , lui offre une dimension encore plus attachante dans la mesure où les documents inédits qu’elle a réunis,  pour témoigner de l’importance de la chanteuse et de sa musique qui a traversé les années et qui s’inscrit désormais au patrimoine musical mondial…

De celle qui fut surnommée «  la reine du soul psychédélique » , on vous revoie à l’écoute des albums qui ont marqué sa carrière de 1967 à 1970 et son album Posthume « Pearl » sorti 3 mois après sa mort . On vous  remémore quelques titres incontournables : Cheap Thrills , Me and Bobby McGee , Peace of My Heart , Balls and Chain , Summertime , et bien sûr : « Pearl »  . Des superbes morceaux et prestations de celle qui est   considérée « comme une des meilleures chanteuse et artiste de tous les temps« . L’écoute de ces quelques titres vous en convaincra …

(Etienne Ballérini)

JANIS d’Amy J. Berg – 2015- sélection : festival de Venise , Toronto et Deauville 2015-
Voix-Off : Cat Power et Chan Marshall.
Montage : Bill McMillin , Garett Price et Joe Beshenkovsky.
Photographie : Francesco Carrozzini .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s