Cinéma / Toulouse CINESPANA 2015 – Palmarès et médailles…

Cinespaña s’est terminé dimanche avec la projection des films primés. La veille, la soirée de clôture a donné lieu à un double événement, l’annonce du palmarès et la remise de la Médaille de la Ville à Marisa Paredes.

L’Hommage rendu vendredi à l’icône de Pedro Almodovar, Star du 7e Art mais aussi une grande Dame, restera gravé pour longtemps dans la mémoire de celles et ceux qui y ont assisté. Avec ce grand moment, cette 20e édition aura permis de découvrir ou de revoir dans une salle et sur un écran appropriés des films pratiquement ignorés des petits écrans. Il en fut ainsi pour La fleur de mon secret- http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/special-20-ans-2015/2015-09-07-15-16-27/item/887-la-fleur-de-mon-secret , de Pedro Almodovar, qui tient une place particulière dans la carrière de Marisa Paredes, et L’esprit de la ruche-http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/item/815-el-esp%C3%ADritu-de-la-colmena, le premier long métrage de Victor Erice et un grand classique du cinéma espagnol. Le cycle 40/40 : Regards sur la dictature aura été l’occasion de voir La Chasse (La Casa) http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/item/819-la-caza, sorti en 1966, dans lequel Carlos Saura évoque la Guerre Civile de 1936 malgré la censure franquiste. Dans le cadre d’un focus sur la Filmoteca Española, un programme donnait la possibilité de découvrir Espagne 1936, un étonnant documentaire de montage réalisé par Jean-Paul Le Chanois et auquel Luis Buñuel a collaboré. Il relate les événements qui ont eu lieu à partir de la chute de la monarchie en Espagne. La vidéo de ce document a d’ailleurs été mise en ligne par la Filmoteca-https://www.youtube.com/watch?v=gS48021-LFg.

Le Jury présidé par Yves Boisset ( Photo : Jean-Jacques Ader )
Le Jury présidé par Yves Boisset ( Photo : Jean-Jacques Ader )

Si les sections parallèles ont accordé une place de choix au cinéma d’hier, la sélection officielle proposait un panorama varié sur le cinéma espagnol d’aujourd’hui. Parmi elle, la compétition ouverte aux longs métrages de fiction. Le jury, présidé par le réalisateur Yves Boisset et composé de Caroline Baehr (actrice), Gérard de Battista (directeur de la photographie), Dominique Pinon (acteur) et Coralie Zahonero (comédienne), a récompensé quatre des sept films présentés. A cambio de nada de Daniel Guzman, a fait l’unanimité et remporté la Violette d’Or et le Prix du Public. Dario 16 ans, est en échec scolaire et en conflit permanent avec ses parents récemment séparés. Il fait les 400 coups avec son copain Luismi. Mais ce mode de vie n’est pas sans danger. Comédien de théâtre et de cinéma, Daniel Guzman réalise ici un premier long métrage en partie autobiographique. Malgré la gravité du sujet, il parvient à trouver un juste équilibre entre la comédie et le drame, sans pathos inutile.
Deux films tournés dans une langue régionale se partagent la majeure partie des récompenses.
A Esmorga, d’Ignacio Vilar, suit pendant 24 heures la virée de trois compagnons de beuverie dans la Galice rurale des années 1950, sous la répression. Comme dans A cambio de nada, cette « soif de liberté » à un prix (très lourd) à payer. Les 400 coups de ce trio infernal se transforment en une lente descente aux enfers au cœur d’un décor qui n’a rien d’une carte postale. Un film audacieux, dérangeant par certains côtés et magnifiquement interprété par Karra Elejalde, Miguel de Lira et Antonio Duran Morris. Les prix du meilleur réalisateur, d’interprétation et de la meilleure photographie sont amplement mérités.
Loreak, de Jon Garaño et José Mari Goenaga, film basque qui représentera pourtant l’Espagne aux Oscars, est un très beau mélodrame sur le deuil et des vies qui se croisent et s’accrochent. De beaux portraits de femmes, comme dans 80 jours (80 Egunean), leur premier film. Si le Prix de la meilleure interprétation attribué à Itziar Ituno est justifié, on peut regretter que Nagore Aranburu et Itziar Aizpuru aient été oubliées. Loreak aurait également pu être récompensé par la Meilleure photographie.
Enfin, les rebondissements du scénario, associés la qualité de l’interprétation, constituent les principaux atouts de Felices 140, comédie aigre-douce de Gracia Querejeta. Le prix du meilleur scénario ne pouvait que revenir à ses auteurs, Gracia Querejeta et Antonio Moreno.
Clap de fin sur l’édition 2015 de Cinespaña-http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/accueil qui aura été d’un bon niveau. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

Le Palmarès:

Violette d’Or du Meilleur Film :
A cambio de nada de Daniel Guzmán

Une scène du Film: A Cambio de Nada de Daniel Guzman
Une scène du Film: A Cambio de Nada de Daniel Guzman

Meilleur réalisateur :
Ignacio Vilar pour A Esmorga

Meilleure interprétation féminine
Itziar Ituño pour Loreak

Une scène du film Loreak de Jon Garano et José Mari Goenaga
Une scène du film Loreak de Jon Garano et José Mari Goenaga

Meilleure inerprétation masculine
Karra Elejalde, Miguel de Lira, Antonio Duran Morris pour A Esmorga

Une phto du film A Esmorga de Ignazio Vilar.
Une photo du film A Esmorga de Ignazio Vilar.

Meilleur scénario
Gracia Querejeta et Antonio Moreno pour Felices 140

Meilleure photographie
Diego Romero Suarez Llanos pour A Esmorga

Meilleure musique
Pascal Gaigne pour Loreak

Meilleur Nouveau Réalisateur (décerné par le Jury Etudiant)
Arturo Ruiz pour El destierro

Prix du Public
A cambio de nada de Daniel Guzmán

Meilleur documentaire (remis par Philippe Etienne, professeur de cinéma, Hubert Guipouy, directeur adjoint de l’ESAV, Sandrine Mercier, réalisatrice) :
Cartas a María de Maite García Ribot

Meilleur court métrage (décerné par Francis Fourcou, producteur et réalisateur, Philippe Rousseau, enseignant et critique de cinéma, Maud Weicherding, programmatrice et distributrice).
Nena de Alauda Ruiz de Azua
mention spéciale à Zepo de César Diaz Meléndez

Rédacteur Philippe Descottes – Crédit Photo : Jean-Jacques Ader

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s