Cinéma / Toulouse , CINESPANA fête ses 20 ANS

Jusqu’au dimanche 11 octobre, Toulouse et la région Midi-Pyrénées accueillent le cinéma espagnol. Un rendez-vous bien particulier cette année, puisque Cinespaña fête ses 20 ans.
Au fil des années le festival est devenu le plus important d’Europe, hors Espagne, en nombre de films présentés au public.
A l’occasion de cette édition anniversaire, Cinespaña propose plusieurs événements pour fêter avec le public ces vingt ans de cinéma et de culture espagnoles.

Vendredi soir, en ouverture, les festivaliers avaient le choix entre Murieron por encima de sus posibilidades d’Isaki Lacuesta, une comédien satirique déjantée, et Paco de Lucía, légende du flamenco de Curro Sánchez Varela, un documentaire qui sortira sur les écrans français le 28 octobre. Les deux films, projetés dans des lieux différents, ont fait salle pleine.
Samedi soir, pour la première fois à Cinespaña, une projection en plein air et sur grand écran permettait au public de revoir (ou de découvrir) Femmes au bord de la crise de   nerf:       http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/item/839-femmes-au-bord-de-la-crise-de-nerf ). La comédie de Pedro Almodovar, récompensée par 5 Goyas (l’équivalent des César) et l’Oscar du Meilleur film étranger 1989,  lançait le cycle Voir et revoir (http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/itemlist/category/200-voir-et-revoir  ), proposant une sélection des meilleurs films espagnols sortis en France au cours de l’année, comme La Isla Minima: http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/item/840-la-isla-minima ) , d’Alberto Rodriguez (lire notre critique in Ciaovivalaculture.com, Août 2015) ou La Niña deFuego: http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/item/841-la-nina-de-fuego ) de Carlos Vermut.

l'Affiche du Festival
l’Affiche du Festival

Ce week-end marquait également le début des différentes compétitions (longs, courts, fictions, documentaires).Pour la compétition longs métrages de  fiction:  http:/www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/competition-2015/itemlist/category/183-competition-longs-metrages-2015), le jury, présidé par le réalisateur Yves Boisset et composé de Caroline Baehr (actrice), Gérard de Battista (directeur de la photographie), Dominique Pinon (acteur) et Coralie Zahonero (comédienne), va devoir se prononcer sur sept œuvres inédites en France et décernera, entre autres, la Violette d’Or du meilleur film :                                                        A Cambio de Nada de Daniel Guzmán, avec Miguel Herrán, Antonio Bachiller, Antonia Guzmán. Darío a 16 ans, il ne s’intéresse plus à l’école et préfère faire les 400 coups avec son ami de toujours Luismi. De toute façon, il a toujours une bonne combine pour s’en sortir. En conflit permanent avec ses parents récemment séparés, ce délinquant au cœur tendre va se lier à d’autres âmes esseulées : un garagiste un peu rustre et une vieille dame bienveillante. Mais à chaque mauvais coup, Darío risque un peu plus sa peau, et il pourrait finir par en payer le prix.

A Esmorga d’Ignacio Vilar avec Karra Elejalde, Miguel de Lira, Antonio Durán…
24 heures dans la vie de trois compagnons de beuverie qui ferment la porte derrière eux et jettent les clés, comme pour ne plus vouloir revenir, et s’entraînent mutuellement sur un chemin de perdition.

El camí més llarg per tornar a casa de Sergi Pérez, avec Borja Espinosa, Maria Ribera.
Joel se réveille un matin après avoir subi un traumatisme qui changera sa vie à jamais. La caméra suit ce jeune homme lors de cette journée bien particulière où il sort enfin de chez lui, ce qu’il évitait depuis quelque temps.

Felices 140 de Gracia Querejeta, avec Maribel Verdú, Antonio de la Torre, Eduard Fernández
Pour ses 40 ans, Elia souhaite être entourée de ses proches. Tous ont une bonne nouvelle à partager mais Elia aussi a quelque chose à annoncer… elle est la gagnante des 140 millions d’euros mis en jeu par l’EuroMillion. L’ambiance va alors se crisper peu à peu et leur amitié de toujours révéler ses failles au moment où chacun tentera de récupérer sa
part du gâteau.

Las altas presiones d’Ángel Santos avec Andrés Gertrúdix, Itsaso Arana, Diana Gómez.
Alors qu’il est chargé de repérer des lieux pour un film, Miguel se rend à Pontevedra, dans sa Galice natale. Ce voyage va le mener sur le chemin des retrouvailles avec ses amis d’enfance, et sur celui de l’amour peut-être..

Las Ovejas No Pierden El Tren d’Álvaro Fernández Armero, avec Raúl Arévalo, Inma Cuesta, Alberto San Juan, Candela Peña.
Alberto peine à s’habituer à sa nouvelle vie à la campagne, il ne trouve pas l’inspiration pour écrire son roman et sa femme Luisa n’a qu’une idée en tête, tomber enceinte. Quant à son frère Juan, faussement épanoui en amour, il se demande s’il n’aurait pas loupé le train de sa vie.

Loreak de Jon Garaño, José Mari Goenaga, avec Josean Bengoetxea, Nagore Aranburu, Itziar Ituño.
Mais qui envoie avec une telle régularité ces magnifiques bouquets de fleurs qui viennent bousculer le quotidien d’Ane? Ce sont aussi des fleurs mystérieuses qui sont à l’origine des questionnements de Tere et Lourdes.

La section Nouveaux Réalisateurs : http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/competition-2015/itemlist/category/204-competition-nouveaux-realisateurs-2015 , présentera les premières œuvres de réalisateurs espagnols. Un jury Etudiant aura pour mission de désigner le lauréat du Prix du Meilleur Nouveau Réalisateur parmi quatre films.

Marisa Paredes
Marisa Paredes

Rencontre avec Marisa Paredes                                                                                  Mais Cinespaña ne se réduit pas aux seules compétitions. Avec le panorama, les sections parallèles et les séances spéciales, c’est l’occasion de voir plus de 100 films espagnols. Dans les sections parallèles, on notera particulièrement 40/40 : Regards sur la Dicttature: http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/itemlist/category/197-40-40-regards-sur-la-dictature, un cycle de 10 films, dont certains très peu connus, qui offriront une vision plurielle de la dictature, depuis l’époque franquiste jusqu’à l’Espagne démocratique, et une Carte Blanche à Margenès: http://www.cinespagnol.com/new/index.php/fr/programmation-2015/section-parallele-2015/itemlist/category/198-carte-blanche-a-margenes , un projet créé en 2012 avec l’objectif de “promouvoir des œuvres qui défient tant par leur forme que par leur contenu les règles établies”, Cette initiative englobe à la fois une plateforme de « vidéo à la demande », un festival en ligne et une société de distribution cinématographique.

Des films, des animations, des expositions photos, des concerts, mais le Festival accueillera aussi de nombreux invités, réalisateurs et comédiens, et rendra un Hommage à la grande actrice Marisa Paredes à l’occasion d’une rencontre avec le public, le vendredi 9 octobre. Une soirée exceptionnelle qui constituera l’un des temps forts de ce 20e anniversaire.

Pour tout savoir sur Cinespaña, rendez-vous sur le site officiel du festival :http://www.cinespagnol.com

(à suivre)

Philippe Descottes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s