De Haydn à Mozart…l’Art Sacré

Le Festival d’Art Sacré d’Antibes fait partie des rendez vous incontournables de la ville avec une 24ème édition qui prouve son succès avec six soirées dans trois lieux différents

 

On peut attribuer le succès de la manifestation à son répertoire très éclectique et à la diversité des artistes, chacun dans un registre afin de satisfaire tous les mélomanes, certains très branchés sur le vocal, d’autres sur l’orchestration mais un public qui aime retrouver tous les ans cette intensité musicale, cette atmosphère unique dans un lieu qui sied à ce répertoire où les sons perçus n’ont rien de commun avec ceux d’une salle de concert. Philippe Depetris, flûtiste et conseiller artistique de la manifestation, est toujours aussi surpris au fil des années de voir la diversité du public.

P Depetris :

je m’aperçois que les publics découvrent parce que le nom d’Art Sacré peut, peut-être, faire peur mais en fait, les gens ont besoin de beauté, ils ont besoin de s’approprier leur patrimoine…la plus part des œuvres sont très accessibles, il ne faut pas être spécialiste pour apprécier le Requiem de Mozart ou le Stabat Mater de Pergolese et on distille toujours dans les programmes des œuvres nouvelles, cette année le Te Deum avec le Requiem de Mozart, le Te Deum de Haydn, une pièce assez rarement jouée mais qui est une pièce extraordinaire, elle a été composée par Haydn pour l’impératrice Marie Thérèse d’Autriche, une œuvre qui n’a pas de soliste, seulement chœur et orchestre…c’est grandiose ;

JP L :

Qu’est ce qui fait la différence quand on écoute dans un lieu de culte ?

P Depetris :

Le lieu de culte, il l’est pour le chrétien, il est aussi élément du patrimoine pour le non chrétien…les croyants n’ont jamais empêché quiconque de rentrer, le lieu est propice à la réflexion.

JP L :

Est ce qu c’est un festival où les artistes veulent venir ou revenir ?

P Depetris :

je reçois environ 1700 propositions d’artistes, de groupes…ils veulent jouer au festival, ils viennent du monde entier…j’ai des ensembles américains, anglais, allemands. Cette année, c’est un orchestre de Milan qui va venir parce que c’est un clin d’œil à l’Exposition Universelle, c’est pour cela que j’ai invité l’Orchestre de Chambre de Milan pour deux concerts. C’est toujours difficile parce que en 24 ans de festival, il y a beaucoup d’amitiés qui se sont créées mais en même temps, ce qui prime, c’est quand même l’intérêt du public, on ne peut pas toujours tourner avec les mêmes artistes donc, je réinvite régulièrement des artistes mais je continue à chercher.

JP L :

Pour les 25 ans, l’an prochain, avez vous déjà prévu des grands noms ?

P Depetris :

C’est un peu trop tôt, on va déjà faire le 24 ème, il y a des idées, des grandes personnalités et moi, ce qui me fait plaisir et chaud au cœur, c’est que de nombreux grands artistes m’ont dit, déjà…mais nous, on sera là mais je ne peux pas encore dévoiler le programme du 25 ème sans avoir fait le 24ème.

En parallèle à ces concerts, une exposition se tient à la galerie des Bains Douches avec les plus belles photos des précédents festivals

  1. Cathédrale et Chapelle Saint Bernardin à Antibes et église Sainte Anne – Saint Martin de Vallauris du 18 au 27 septembre 2015
  2. Téléphone : 04 22 10 6O 10 – 01
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s