Littérature / L’ AFFAIRE PALLAS de Paul Vecchiali

La sortie sur les écrans du nouveau film de Paul Vecchiali, Nuits blanches sur la jetée, est l’occasion de revenir sur une actualité moins récente et sur un aspect peu connu de sa carrière, celui d’écrivain. En effet, il y a quelques semaines paraissait L’Affaire Pallas, son nouveau roman.

On connaît Paul Vecchiali réalisateur de films (…quand il est possible de les voir !) et téléfilms, un peu moins le producteur (par le biais de sociétés de production, comme Unité 3 et Diagonale, il a produit ou co-produit ses propres films et aussi ceux de jeunes réalisateurs), mais encore moins l’écrivain. Ancien critique des « Cahiers du Cinéma » et de « La Revue du cinéma », Paul Vecchiali est l’auteur d’une dizaine de romans, nouvelles et pièces de théâtre. Avec L’Affaire Pallas, il signe un roman policier dans laquelle la petite histoire croise la Grande. En préambule, l’auteur précise : « Ce roman est une fiction imbriquée dans les événements de la Seconde Guerre mondiale et leurs déclinaisons ». Le personnage principal, Yannick Bellec, est inspecteur de police. Au cours de ses enquêtes et de ses actions dans la Résistance, il va croiser des personnalités qui ont réellement existé, comme Henri Frenay, qui fut fondateur de Combat, Jean Moulin, Edouard Soldani et Lucien Sicard. Ce dernier fut l’un des premiers Compagnons de la Résistance, en plus d’être l’oncle de Paul Vecchiali. Ce sont d’ailleurs ses archives personnelles et le souvenir de ses récits qui ont permis à l’auteur d’approcher au mieux la réalité historique de cette période.

l'Affaire  Pallas  -  Couverture  du  Livre
l’Affaire Pallas – Couverture du Livre

L’intrigue se déroule à Toulon, une ville que le romancier connaît très bien depuis son enfance et où il a vécu de nombreuses années. Nous sommes le 27 novembre 1942. Un moment tragique, puisque ce jour-là la flotte française se saborde dans la rade pour échapper à l’armée allemande…
« Bellec et Frenay regardent le désastre en silence. Yannick est sur le point de faire un commentaire, quand son compagnon lui désigne la mer. Au milieu des fleurs déposées en signe de deuil par les Toulonnais, un rectangle surgit des profondeurs, se balançant au gré des vagues provoquées par le départ d’un petit bateau à moteur.
Bellec se penche. Du bout des doigts, il ramène l’objet : une carte à jouer. La dame de pique.
Quelques heures plus tard, les pompiers arrachent à la mer le cadavre d’un homme poignardé dans le dos.
– Cet assassinat s’ajoute aux neuf meurtres non élucidés, tous accompagnés de cette carte maléfique : « Pallas», précise l’inspecteur à Henri Frenay ».
Pendant plusieurs années, jusqu’à la Libération et l’épuration de l’été 1944, Yannick Bellec va tenter de résoudre à la fois cette enquête et donner un coup de main à la Résistance. Tout cela dans un climat de suspicion où il va devoir se méfier de tout le monde, y compris des amis…

Paul  Vecchiali
Paul Vecchiali

Avec Paul Vecchiali, le cinéma n’est jamais bien loin. Il dédie son roman à Anna Raffalli, sa tante et marraine, l’épouse de Lucien Sicard qui l’emmenait très souvent au cinéma à Toulon. Au hasard des déplacements des protagonistes dans les rues toulonnaises, il n’est pas rare de passer devant un cinéma ou une affiche évoquant les films de l’époque, comme Promesse à l’Inconnue d’André Berthomieu ou Katia de Maurice Tourneur, sans oublier les artistes, Madeleine Robinson, Charles Vanel, Claude Dauphin et, bien sûr, Danielle Darrieux. Enfin, on se dit que cette histoire aurait pu nourrir le scénario d’un film réalisé par Julien Duvivier ou Jean Grémillon…
Une fois les premières pages de L’Affaire Pallas tournées, animé par l’envie d’en connaître le dénouement, ce roman policier, bien servi par une écriture fluide, se lit d’une seule traite.

– « L’Affaire Pallas » de Paul Vecchiali – 293 pages – Editeur : L’Archipel (2014)

Philippe Descottes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s