Art / Béton, arc-en-ciel, poésie et impression de Martin Miguel

Martin Miguel expose à la libraire Qvadrige. Mais pas que. En effet, la libraire Qvadrige n’est pas une libraire comme les autres et les bétons de Martin Miguel non plus.

Venant du groupe 70 proche du groupe Support-Surface, Martin Miguel a toujours essayé de reconsidérer la peinture et ses supports différents comme des terrains d’expérimentations. Au fil des ans, il s’est appliqué à explorer la relation entre peinture et mur, soit entre couleur et béton. WP_20141204_001C’est ainsi un imaginaire en constante construction et déconstruction qu’il propose, par cet arrachement colorée puis rassemblée, ici, par ces tiges de fer. La matière est au centre du ressenti comme ce jeu sur l’opposition légèreté/lourdeur du béton. Il y a de la brutalité et de la finesse. Donc beaucoup de poésie.

WP_20141204_002Arrachant la couleur de ses œuvres en bétons, l’artiste réalise des déchirures colorés où le gris fort et imposant du béton se retrouve découpé violement. Dans cet arrachement, ces échancrures, la couleur surgit. Pour ses nouvelles œuvres, il a semble-t-il laissé encore plus le hasard faire bien les choses. En effet, des traits mais surtout des petites vagues parcourent la matière en béton, ajoutant une douceur inattendue. Des fils de fer relient les différents blocs composant ces œuvres. Jouant donc sur les oppositions, couleur-béton, matière lisse-vagues-déchirures, mur-toile, légèreté-lourdeur du matériau… ses créations se trouvent en parfaite adéquation avec cette librairie. Comme évoqué plus haut, Qvadrige n’est pas une libraire comme les autres car elle continue d’imprimer des livres « à l’ancienne » avec des lettres de plomb et des imprimantes manuelles. Tout est donc bien réel. Rien ne passe par une forme abstraite numérique ou électrique. La seule abstraction est l’imaginaire de l’artiste. Ainsi, en touchant uniquement le véritable dans la fabrication, une vérité s’évade. Comme le poète avec ses mots.

Cette exposition est aussi conjointe à l’édition d’un ouvrage d’entretien « Echancrures » entre Martin Miguel et le poète Michel Butor. Le livre présenté avec cette exposition est le cinquième volume de la collection « l’Art et au carré » et analyse l’œuvre de Martin Miguel. L’échange qui a eu lieu entre les deaux artistes date de 1996 mais il est réactualisé par un autre poète et critique d’art, Raphaël Monticelli. Celui-ci a refait la sélection des extraits, a conclu le livre mais surtout, quand il le « sentait », s’insérait dans l’échange en candide éveillé. Martin Miguel a illustré le livre de huit estampes : une impression de matrices en bois et béton armé, rehaussées, et des xylographies déchirées et rehaussées de coulées d’acrylique. Toutes réalisés donc, selon les techniques anciennes. Lignes ou formes de couleurs qui se percutent, se recouvrent. La feuille remplace le béton. Des paysages se dessinent, se forment et se déforment.

WP_20141204_008Miguel illustre également un autre ouvrage de poésie : Arcs-en-ciel en béton de Michel Butor, de quatre estampes : « deux xylographies figurant ses sculptures de béton et deux linogravures faites d’un treillage rouillé, ruines sur lesquelles s’accrochent des restes de béton qui laissent entrevoir ces arcs-en-ciel tels qu’une nouvelle alliance ».

Une poésie puissante imprime ces pages que les textes éclairent – ou pas et peu importe, laissant ainsi au lecteur-regardeur toujours la possibilité d’imaginer. De rêver. Par le regard. Les mots et les couleurs. Le matériau.

Julien Camy

Du 5 décembre 2014 au 10 janvier 2015 – Galerie QVADRIGE – 14 avenue Pauliani 06000 – NICE

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s