Cinéma / THE SEARCH de Michel Hazanavicius.

THE SEARCH de Michel Hazanavicius.

Présenté en compétition au Festival de Cannes 2014, le film du cinéaste de The Artist, célébré mondialement y avait été accueilli assez fraîchement, et injustement, par une partie de la critique. Faire le grand écart et passer de la comédie au film sérieux abordant des sujets graves à dimension politique, est toujours un pari risqué que le cinéaste a pourtant relevé avec talent , comme on l’avait alors  souligné dans notre critique «  à chaud », lors de sa projection sur la croisette…

l'Affiche  du  Film
l’Affiche du Film

La seconde guerre de Tchétchénie en 1999 est au cœur du nouveau film du cinéaste qui au travers de trois histoires croisées d’hommes et de femmes dont les destinées, avec d’autres, vont être marquées par le conflit , et en appelle aux consciences sur l’apathie générale dont celui-ci, comme d’autres encore aujourd’hui , sont l’objet de la part des communautés internationales.
On va suivre donc un jeune Russe, Kolia ( Maxim Emilianov)  arrêté par la police pour détention de drogue douce , et qui au lieu de la prison , sera propulsé dans la guerre où il découvre les multiples horreurs et notamment cette exécution sommaire dans la rue des parents du petit garçon , Hadji ,  qui  y a assisté, lui , de la fenêtre de sa maison avec son très petit frère, et  qui , dans sa fuite abandonnera ce dernier dont il ne sait pas s’occuper pour errer ensuite  sur les routes en quête d ‘un refuge et trouver sur son chemin l’orphelinat de la croix rouge , puis une envoyée de la commission Européenne qui lui donnera refuge. Tandis que sa grande sœur, Raïssa (Zukra Duishvili), jetée  sur la  route dans la  tourmente de  l’exode , espère  le trouver dans le flot des réfugiés et civils  …
Au fil d’un récit choral qui nous entraîne dans l’horreur et les exactions d’une guerre dont Michel Hazanavicius transcrit avec un réalisme remarquable les multiples facettes des comportements militaires à la fois dans l’organisation interne et les répercussions sur le terrain ( on pense au Ful Métal Jacket de Stanley Kubrick lors des scènes où le  soldat  Russe est « soumis » à un entraînement musclé pour en faire une « arme » de guerre) au travers du vécu de ce jeune Russe qui y est plongé malgré lui .

Kolia (  Maxime Emilianov)
Kolia ( Maxime Emilianov)

Magnifique également le suivi du parcours du jeune garçon Tchétchène et sa rencontre avec Carole (Bérénice Béjo ) l’envoyée de la communauté Européenne.A cet égard le  double « point de vue » choisi de nous montrer le conflit  par  les  doubles  regards, celui petit Hadji ,  et celui  de ce jeune soldat qui sont propulsés dans l’horreur  du  conflit  malgré  eux  , est une des belles idées du film qui nous le fait vivre de l’intérieur l’enrichissant de cette approche humaine nécessaire.  Tous deux  offrent, leur propre  vision individuelle , en miroir à celles des autres destinées collectives , qui  , elles  aussi  en subissent les violences et atrocités . A cet égard la scène au cours de laquelle de jeune soldat assiste impuissant et horrifié à l’exécution sommaire des parents du jeune Hadji , est d’une grande force à la fois dénonciatrice et émotionnelle …

images de  l'exode
images de l’exode

Magnifique, également,  le parcours  Hadji  le  jeune garçon Tchétchène et sa rencontre avec Carole, l’envoyée de la communauté Européenne qui va le recueillir. C’est d’ailleurs par le travail et le regard de celle-ci que le film offre sa dimension politique , dénonçant  l’immobilité et la responsabilité des instances Européennes et des organisations humanitaires qui se réfugient derrière des motions et autres communiqués inutiles , au lieu de condamner fermement les massacres. Dans cette approche Michel Hazanavicus , servi par le travail du jeune comédien    (Abdul-Khalim Mamatsuiev , est  époustouflant  ) et de Carole ( Bérénice Béjo ), nous donne à voir la naissance d’une rencontre dont la portée qui va delà des enjeux politiques qui la provoquent ,  nous donnant à réfléchir sur le «  quoi faire ? » et sur la responsabilité individuelle quand on s’y retrouve confronté . L’humain , encore , qui prend le pas et qui trouve dans le regards et les échanges entre le gamin et  Carole , son accomplissement dans la magnifique relation qui se noue en forme « d’adoption » qui va changer leurs vies. Parallèlement le « vécu » de Raïssa,  à la recherche de son frère sur le chemin de l’exode et de l’exil des population fuyant les massacres, vient compléter le constat.

Hadji(  Abdul-Khalim Mamtsuiev)  et Carole  Bérénice Bejo)
Hadji( Abdul-Khalim Mamtsuiev) et Carole Bérénice Bejo)

C’est une réponse à cette impuissance à  l’immobilisme et à la responsabilité des instances Européennes évoquée ci-dessus. A cet égard le rôle de Carole complété par celui d’Helen ( Annette Bening ) qui dirige un internat pour enfants réfugiés , qui toutes deux  , au delà du cadre de leurs responsabilités, font face et adoptent des comportements individuels pour tenter d’apporter leur propres solutions en forme de réponse et de refus à l’hypocrisie des « motions » de bonne conscience politique. Et les regards , les gestes et les mots échangés entre Hadji et Carole, en disent long …comme les séquences où les deux femmes échangent sur leurs difficultés à faire comprendre aux instances politiques internationales la gravité de la situation et la nécessité d’ une intervention…pour  y mettre  fin

Après s’être essayé à la comédie populaire et avoir rendu hommage au cinéma muet , on aime qu’il ait osé changer de registre pour aborder un sujet plus grave, et surtout,  de l’avoir fait avec  autant de conviction que de talent. Nous, on le redit , on aime …
(Etienne Ballérini )

THE SEARCH de Michel Hazanavicius-2014-
Avec : Bérénice Béjo, Annette Bening, Maxime  Emilianov,Abdul-Khalim Mamatsuiev, Zhukra  Duishvili…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s