Théâtre / Monette !

Photo Jean Marc Santini
Photo Jean Marc Santini

Une figure du monde culturel antibois vient de nous quitter et peut être que sans Monette Candela, le premier café théâtre de la ville n’aurait jamais vu le jour  ainsi que les manifestations plus importantes telles que le Bœuf théâtre et  Femin’Arte. Un Bœuf Théâtre qui, cette année fête ses 37 ans, un animal en pleine forme qui se déplace aux quatre coins de la CASA. J’avais rencontré Monette, il y a quelques années et voilà un peu de son histoire.

 

P1050496

 

Monette Candéla et son théâtre pur bœuf

                       

                                      

Ce début d’automne nous rappelle que tous les ans, le

mois d’octobre offre ce grand rendez vous culturel et les intermittents du spectacle, les saltimbanques, les humoristes, les amuseurs intelligents sont de nouveau parmi nous…et pour la 22 ème année consécutive ! Vous vous rendez compte, 22 ans déjà que sa présidente général, artiste, régisseur, comptable, hôtelière bénévole, bref Monette Candéla nous tend la main pour participer à cette manifestation fétiche créée en 1978 « …je n’ai pas vu le temps passé, j’ai tellement de choses à faire encore… » De quelques gradins en bois serrés dans la petite salle de la Maison des Jeunes aux fauteuils moelleux du Palais des Congrès, le Bœuf a grossi mais il n’a pas été mangé ni engraissé aux hormones dégueulasses. Le public ne s’y est pas trompé et les artistes non plus : Ged Marlon, Vincent Rocca, TSF, Dau et Catella, Manuel Pratt et bien d’autres ont depuis parcouru un beau chemin en suivant le « Bœuf ». Cette année, la vedette sera Roland Magdane, un humoriste qui sait raconter la bêtise de notre vie quotidienne sans méchanceté ni vulgarité. Avec lui, d’autres artistes qui ne craignent pas la provocation en affublant leurs spectacles de titres drôles ou loufoques comme Collier de Nouilles ou Drôle d’Apéro Xomils « Le Bœuf Théâtre, c’est l’image d’une grande famille qui s’entraide avec une majorité de bénévoles souvent élèves des ateliers de théâtre dispensés à la Scène sur Mer. C’est aussi ces deux hôteliers de maison d’hôtes de luxe qui logent gracieusement les comédiens toute la semaine…la subvention de la mairie est conséquente bien sûr mais je n’aurais pas pu poursuivre cette manifestation sans tous ces gens qui m’entourent, qui m’aident à tous les niveaux, leurs seules présences me redonne un coup de passion supplémentaire et, je sais qu’ils me soutiennent parce que pour eux, c’est aussi la passion du théâtre… » Avec sa mère, une des premières photographes d’avant guerre, Monette Candela découvre la vie artistique, les théâtres, les ballets, les opérettes…et les clowns ! Les célèbres Dario et Bario, amis de la famille, vont permettre à la petite fille de se déguiser et d’emprunter les nez rouges. La suite semble logique : conservatoire de Nancy, puis des petits rôles dans le répertoire classique et des enregistrements à Radio Lorraine. Les week-end se passent à Paris et à St Germain des Près où elle côtoie Juliette Gréco et Boris Vian.

Pour des raisons professionnelles, son mari l’emmène en Algérie, elle retrouvera le continent et Antibes seulement en 1968, une époque où le théâtre de rue est à la mode. Dans un vieil autobus qui sert de scène, elle part avec Louis son mari et quatre copains à travers l’Europe, ce sera le théâtre de la Marguerite, en 1978 le premier Bœuf Théâtre voit le jour à la Maison des Jeunes d’Antibes. En 1991, le seul café théâtre de la ville ce sera le sien, un vrai avec des vrais murs où l’on peut accrocher des « projos », 100m2 au cœur du Vieil Antibes au premier étage d’un restaurant avec une décoration très rétro, aspirateurs, sèche-cheveux, fers à repasser, disques 78 tours sur les murs, Monette réussit son paris avec la Scène sur mer qui peut accueillir les meilleurs raconteurs, ceux qui ne peuvent pas se payer le grand théâtre.

Depuis plusieurs années, la relève est assurée par sa fille Fabienne qui a permis à Monette de remonter sur les planches. En 1985, tournée mondiale pour l’alliance française avec une pièce de Ged Marlon « Costo et Stocco dans le désert de la colline Formica ». En 1996, elle est invitée au Festival d’Avignon avec « La Rage dedans » écrit et mis en scène par Manuel Pratt. Puis, l’an dernier, elle part en tournée en compagnie de Corinne Casabo dans « Règlement de compte », entre deux tournées, la Dame a trouvé le temps d’organiser des ateliers avec des collégiens et des pensionnaires de l’Hôpital Psychiatrique et de porter à bout de bras les journée Festi’ Femme qui se déroulent depuis trois ans en février. Monette Candéla a du cœur avant, pendant et après le spectacle quand, dans sa villa « La Cosa dora », elle loge et nourrit tous les comédiens de passage depuis perpète et ce n’est pas de la comédie… c’est un pied de nez au fric !

 

                                                                                 Jean pierre Lamouroux

Patriote Côte d’Azur du 30.9 au 6.10. 2000

P1020991

On dit souvent…la vie continue, elle doit continuer et certainement Monette aurait souhaité que ce nouveau Bœuf Théâtre se passe dans la joie, une manifestation qui est dirigée depuis plusieurs années par sa fille Fabienne Candéla Mascunan, une comédienne qui a présenté cette année son spectacle N°11 en Avignon cet été, elle sera sur la scène du théâtre le Tribunal les 15, 16, 17, 18 octobre. Ce festival 2015 s’ouvre encore plus sur la Communauté d’Agglomération (CASA) : St Paul de Vence, Opio, Vallauris, la Colle sur Loup, Châteauneuf de Grasse, Biot et pour la première fois dans le nouveau théâtre antibois Anthea. Pour Fabienne Candéla, cette diversité de lieux est peut être la reconnaissance que les spectacles sont un plus pour la vie culturelle dans le département « …bien entendu car notre but quand même c’est que cette manifestation soit un moment de découvertes dans la vie culturelle en général…on va à un spectacle parce que l’on connaît la vedette, l’orchestre ou un groupe, le café théâtre, c’est autre chose…cette année, vous savez, on va jouer au nouveau théâtre Anthéa,

Cie les Arts Muse Gueule Promenade de santé
Cie les Arts Muse Gueule
Promenade de santé

c’est formidable car ça va, peut être dans l’avenir, grâce aux moyens techniques du lieu nous permettre d’inviter des spectacles plus conséquents mais, d’un autre côté, vous allez rire, on a peur de « salir », je m’entends, nous les saltimbanques, on n’a pas l’habitude de jouer dans de grandes salles, ça fait clean…non…nous sommes très heureux d’en être arrivés là et puis, j’ai d’autres projets, c’est de faire venir plus de compagnies étrangères, surtout celles où la langue ne sera pas primordiale, mais qui seraient plus tournées sur le virtuel, le burlesque ou le musical…cette année, vous avez un aperçu avec les compagnies espagnoles pour des spectacles comme Brigada Dada, Mucho Corazon… »

Mucho Corazon
Mucho Corazon
Brigada Dada
Brigada Dada

 

 

 

 

 

 

 

En attendant, pour cette 37ème édition jusqu’au 8 novembre, inutile de rester coincé dans son fauteuil devant la télé, les humoristes sont là pour quelques moments de réjouissance et pourquoi pas de bonheur, de Marianne Sergent à Alex Barre, d’Olivia Moore à Alain Bernard ou des compagnies comme les Arts Muse Gueule pour une comédie de Nicolas Bedos et…à ne pas manquer en clôture un spectacle un peu irrévérencieux les Virées de France Inter avec Laurent Violet, Serge Llado, Emmanuel Pallas et Dany Mauro et une fois le Bœuf terminé, le Tribunal enchaînera sa saison automnale, on en reparlera, en attendant, suivez le Bœuf.

!cid_6907DD2B-CABE-4349-AEFF-D52488285E37

 

Jean Pierre Lamouroux

Tel : 04 93 34 11 21

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s