Théâtre / Anthéa, la belle envolée !

 

Le miroir de jade
Le miroir de jade

 

Une nouvelle programmation pour le théâtre Anthéa d’Antibes,bousté par le succès de l’an dernier et l’afflux d’abonnements pour 2014/2015, le théâtre est désormais dans ses meubles avec une programmation 50% théâtre et 50% spectacle vivant, une façon de commencer à fidéliser un large public dans une ville qui attendait depuis longtemps une telle infrastructure. Rencontre avec son directeur artistique.

Daniel Benoin, après avoir quitté le Théâtre National de Nice, se lançait un peu dans l’aventure, il disait à l’époque « d’ordinaire, on hérite des choix de l’ancienne direction, ici pas de succession, aucun héritage vis à vis duquel on aurait à choisir entre continuité ou rupture, il faut s’affirmer tout de suite… » Pari tenu, depuis le départ, 60 000 spectateurs sont venus et pour l’instant près de 8 000 abonnés se sont inscrits pour cette nouvelle saison. Pour une ville de plus de 70 000 habitants plus ceux des environs, il était temps d’avoir un grand théâtre digne de ce nom, un seul existait capable d’offrir du classique et du contemporain capable de contenter les citoyens, Antibea avec une salle d’une centaine de places qui continue d’exister avec une vraie troupe de comédiens et une programmation très pointue. Beaucoup de gens n’avaient jamais mis les pieds dans un théâtre d’où l’idée de Daniel Benoin de proposer pour attirer plus de spectateurs 50% de programmation théâtre et 50% de théâtre vivant et il n’a pas lésiné sur les têtes d’affiche que beaucoup connaissent déjà par la télévision pour n’en citer que quelques uns : Bartabas et son spectacle équestre, Bernard Lavilliers, Clovis Cornillac, Guillaume Gallienne, Jean Reno et des humoristes comme Gaspard Proust déjà là l’année dernière et qui fait salle comble, Elie Semoun, Sandrine Bonnaire, etc.…

Le miroir de jade
Le miroir de jade

Daniel Benoin veut aussi permettre à d’autres spectateurs de découvrir de brillants comédiens moins connus et des œuvres originales « … Je voudrais parler de Novecento et de Dussolier d’abord parce qu’il est un ami et surtout parce qu’il va faire un spectacle extraordinaire, c’est un grand défi et je trouve que c’est quelque chose qui m’intéresse beaucoup puisqu’il va le créer à l’automne avant de venir ici. Je voudrais parler aussi de Lettres et Notes, c’est une rencontre formidable que j’ai suscitée avec Michel Serres le philosophe et une qui m’est proche, Béatrice Monzon qui est la grande Carmen des dernières années, les deux sont nés dans la même ville qui est Agen, ils se connaissent bien et on va faire un spectacle, il y aura du chant, de l’Opéra par Béatrice et à côté de çà Serres qui va faire ses commentaires, ses notes, ses idées, en balancement avec les airs que va chanter Béatrice si je n’étais pas directeur de ce théâtre, c’est le spectacle que je ne raterais pas.

Lettres et Notes
Lettres et Notes

Dans cette enveloppe 3 il y a l’Enlèvement au Sérail, c’est un opéra magnifique de Mozart, en plus c’est fait par la directrice de l’opéra national d’Istanbul, ce qui est intéressant c’est que ce soit une metteuse en scène turque qui fasse çà et qui est très proche de cette culture là, il ne faut pas le louper c’est un très bel opéra. Je veux parler aussi de deux spectacles qui sont des coproductions de chez nous, En attendant Godot, on l’a créé au TNN donc c’est un rare truc qu’on reprend du TNN et qui avait fait un succès énorme. Tout ce que j’ai produit reste ma propriété et puis un autre spectacle c’est Alice au pays des Merveilles, c’est une création qu’on va faire avec Paulo Corea, qui est devenu un metteur en scène assez formidable et en plus à la mode parce qu’il travaille beaucoup avec la vidéo, c’est une oeuvre qui s’y prête … Vous savez jusqu’en 2008, je ne voulais pas de vidéo dans le spectacle, je ne trouvais çà pas bien… j’ai évolué en allant vers ce nouveau paramètre qui peut enrichir nos créations »

Alice (© paulo correia)

Pour les inconditionnels du répertoire dit classique on aura Becket avec En Attendant Godot, Brecht avec La Vie de Galilée, Camus et la Postérité au Soleil, Le Procès de Kafka pour n’en citer que quelques uns. La musique et l’opéra seront aussi à l’affiche avec notamment Rigoleto de Verdi avec les chœurs de l’Opéra de Monte Carlo et l’Orchestre Régional de Cannes Provence Côte d’Azur, ou encore l’Enlèvement au Sérail de Mozart. Il ne faudra pas manquer quelques soirées très insolites comme Raoul, la vie rêvée d’un acrobate ou encore Agnès Jaoui qui entame un nouveau tour de chant avec Passionaras accompagnée d’un extraordinaire orchestre (guitare, bandonéons, percussions et flûtes) sans oublier un spectacle pour lequel les critiques sont unanimes, la création exceptionnelle qu’a réalisé Bianca Li avec Robot, sous le titre Le Ballet des Androïdes « j’ai choisi de parler de çà avec un regard ouvert, c’est en travaillant avec les robots que je me suis encore plus rendue compte de la merveille qu’est le corps humain… » Comme dans de nombreux théâtre, désormais le cirque est présent, ce sera le cas pour Anthéa avec Cirkopolis, un cirque très contemporain cher au metteur en scène Jeannot Painchaud, il y aura aussi dans le même genre Azimut avec les voltigeurs du sable, ils sont 9 du groupe acrobatique de Tanger avec une mise en scène d’Aurélien Bory. De nombreux autres spectacles aussi divers sont aussi à l’affiche, pas d’excuses pour ne pas aller au moins une fois à Anthéa.

Agnès Jaoui
Agnès Jaoui

On peut aussi souligner qu’il y aura des rencontres avec des personnalités non issues du monde théâtral et des rencontres à chaque fois où ce sera possible selon la disponibilité des comédiens au cours de répétition et bien entendu des ateliers théâtre et des collaborations avec d’autres lieux culturels où se déroulent différentes manifestations régulières à Antibes : Déantibulations, Bœuf Théâtre, Génération Virtuoses médiathèque, Antibéa. Bref, Daniel Benoin veut aller vite « Ma politique est relativement claire, pendant trois ans, il faut créer un public et créer un public ex nihilo ça ne se fait pas facilement et on n’a pas le temps d’attendre, de se dire dans 10 ans on aura…non il fallait trouver tout de suite un public et c’est pour çà que mes deux premières saisons sont faites avec des noms de personnes qui sont sur les scènes, moi ce qui est clair c’est que je veux avoir un public bétonné au bout de 3 ans… »

De la Musique au Front
De la Musique au Front

Dès la fin septembre, Daniel Benoin présentera une création hors programme avec un thème La Musique au Front avec l’orchestre de Cannes Provence Côte d’Azur…nous en reparlerons.

Jean Pierre Lamouroux

 

Anthéa – 04 83 76 13 13

Lien : contact@anthea-antibes.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s