Cinéma / Hippocrate de Thomas Lilti

Jeune interne, Benjamin erre dans les couloirs d’un sous-sol d’hôpital. Quand, il retrouve son chemin, on lui donne une veste trop grande et tâchée.

Vincent Lacoste
Vincent Lacoste

Son premier stage en internat va se dérouler dans le service de son père, en médecine générale. Il est alors certain d’être un futur grand médecin. Ainsi, quand Abdel, collègue d’internat, lui montre comment bien faire une ponction lombaire, il le prend mal. Il faut dire qu’Abdel est un médecin algérien expérimenté qui vient en France pour valider un diplôme français. Les deux vont finalement se lier d’amitié et vivre une année au gré des patients et de la vie d’un hôpital.

L’apprentissage pour Benjamin n’est pas facile. Il se confronte à la réalité de la médecine faite de chair, de sang, de peines et de joies. De la mort qui n’est jamais bien loin.

La volonté de rechercher le réalisme dans les situations de tension ou de décompensation, les questionnements personnels, et les émotions des personnages est évidente. Il faut dire que Thomas Lilti dont c’est le deuxième film après Les Yeux bandés (2008), est lui-même encore un médecin généraliste. Ce sujet lui tenait donc particulièrement à cœur, y insérant de nombreux éléments autobiographiques. Benjamin est son deuxième prénom et « il y avait l’envie de rendre hommage à cet apprentissage médical, à ces douze années. Hippocrate est une manière de continuer à les faire exister… » Il a tourné dans l’hôpital où lui-même a pratiqué, des séquences inspirées de situations qu’il avait vécues. Le film arrive à montrer de l’intérieur les interrogations, les doutes et la volonté multiple dont doit faire preuve un étudiant pour devenir médecin.

146205
Reda Kateb

Il n’y a pas que le facteur des connaissances mais il y aussi le facteur humain. Celui-ci est apporté par Abdel, formidable Reda Kateb qui crève encore une fois l’écran par sa présence. Son personnage finit même par devenir la pièce centrale du film. Benjamin interprété par Vincent Lacoste (Les Beaux Gosses) dont c’est le premier rôle dramatique, en serait alors le fil rouge. Au tout début du projet, le réalisateur voulait même ne s‘intéresser qu’à la situation de ces médecins étrangers en France « A l’origine, je ne voulais pas me focaliser sur Benjamin, mais rendre hommage aux médecins étrangers que j’ai croisés dans mon cursus et qui sont ceux qui finalement m’ont appris la médecin. (…) Hippocrate, c’était l’histoire d’Abdel. Ce personnage est plus ou moins la fusion de deux médecins qui m’ont formé : l’un algérien, Majid Si Hocine qui a participé au film, e l’autre, un Albanais dont j’ai perdu la trace, Arben Menzelxhiu. »

Reda Kateb, Jacques Gamblin et Marianne Denicourt
Reda Kateb, Jacques Gamblin et Marianne Denicourt

Le film oscille alors entre plusieurs tons, celui de la comédie, du drame mais aussi de la chronique hospitalière. N’oubliant pas que le cinéma est aussi un divertissement, Thomas Lilti amène un suspens autour d’une erreur médicale et de la situation d’Abdel, médecin étranger redevenu simple interne en France, tenu d’être toujours très bien noté par ses pairs au risque de se retrouver à retourner en Algérie. Ces questions sociales et sociétales explosent lors d’une dernière scène de groupe où les internes sont réunis face au directeur pour critiquer sa décision et le manque de moyens. Là, le film pose des question politiques qui y étaient jusqu’ici sous-entendues. La médecine doit-elle être soumis à la logique libérale de rentabilité et quelle place pour ces médecins étrangers ?.

Ainsi, Hippocrate est un film attachant, touchant, drôle, émouvant, dur, social et politique, cherchant par là à se rapprocher, avec un vrai plaisir de cinéma, de ce qui fait la médecine.

Julien Camy

301675 

Hippocrate de Thomas Lilti avec Vincent Lacoste, Reda Kated, Jacques Gamblin, Marianne Denicourt.

Sortie le 3 septembre 2014.

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s