Cinema / JERSEY BOYS de Clint Eastwood

JERSEY BOYS de Clint Eastwood .

Nostalgie. Pour son 33 ème film, le réalisateur de Bird , revient à sa passion de la Musique avec l’évocation de la carrière du Groupe Pop Américain des années 1960 , The Fours Seasons . Une Biopic qui lui permet de revisiter, le rêve Américain et quelques-uns de ses thèmes favoris au travers de la saga à succès du groupe, né  dans  l’état  du  New  Jersey  dont le film  porte  le titre

l'  Affiche  du  Film
l’ Affiche du Film

Dans une scène du film on voit sur l’écran noir et blanc de la télévision que regarde les membres du groupe, alors au début de leur ascension , une scène de la célèbre série Western Rawhide qui marqua les débuts de Clint Eastwood. Clin d’oeil . Comme les séries Populaires qui commençaient à envahir les tubes cathodiques, la musique d’alors connaissait   -elle aussi-  la mutation d’une révolution de l’industrie musicale qui se propageait via les ondes Radio et les premiers shows télévisés. La déferlante de formations vocales et, surtout , de jeunes groupes musicaux ( comme les Beach Boys d’Harhworne en Californie , The barbarians du Massachussets , ou encore The fabulous wailers de Seattle ) dont certains issus de quartiers populaires,  fleurissait un peu partout dans le monde et  allaient changer la donne de l’industrie musicale qui voyait ses méthodes de production et de marketing s’inscrire dans une nouvelle logique qui surfait sur la vague des hit-parade et des ventes pour engranger les profits.

Erich Bergen (  Le  compositue  du groupe ,  au  travail )
Erich Bergen ( Le compositeur  du groupe , au travail )

Le cadre établi , on comprend que Clint Eastwood grand connaisseur et amateur de musique ( qu’il pratique aussi….) et qui lui a consacré deux beaux films , HonkyTonk Man (1982) et Bird ( 1988 ), respectivement sur la Country et le Jazz, ait voulu compléter son panorama avec le portait d’un groupe emblématique de cette musique Pop qui l’a – aussi – accompagné dans sa jeunesse. Et si son choix s’est porté sur ce groupe du New- Jersey, c’est qu’il est doublement révélateur d’une réalité qui lui permet de prolonger son portrait d’une Amérique ( profonde ) dont, au long de sa filmographie , il a chercher a analyser les démons et les rêves. Ici ce sont ceux d’une jeunesse rebelle des années 1960, qui cherche sa voie … et se perd souvent, comme ces quatre garçons du New-Jersey passionnés de musique , qui passent le plus clair de leur temps en prison pour vols et autres larcins.
Adapté du récit auto-biographique des deux principaux « cadres » du groupe (qui sont aussi co-producteurs du film) : Frank Valli ( le chanteur à la célèbre voix haut perchée et nasillarde ) et le compositeur , Bob Gaudio ( Erich Bergen ). Le film égrène , scandé par les voix-off qui se relaient des membres du groupe , les épisodes marquants d’un parcours à succès ,mais aussi , parsemé de conflits internes. Le parcours est traduit par une mise en scène porté par un classicisme solide qui ne cède jamais aux fioritures , ni à l’emphase de la « biopic » traditionnelle et ses clichés. C’est également aussi une atmosphère d’époque qu’elle restitue avec un soin particulier …

Les  premiers enregistrements d u  groupe  -  Eric  Bergen , John LLoyd  Young ,  Michael Lomenda , et  Vincent Piazza
Les premiers  pas  du groupe devant ls  caméras  TV  – Eric Bergen , John LLoyd Young  (le chanteur ) , Michael Lomenda , et Vincent Piazza

C’est d’ailleurs cette sorte de simplicité qui traverse les séquences qui finit par apporter
ce naturel et l’authenticité qui laisse sourdre en filigrane, ce qui devient le point fort du récit et qui transparaît tout au long des séquence illustrant le  parcours d’un groupe qui a – finalement- continué à perpétuer un mode de fonctionnement où les rapports de forces internes ( mais aussi avec le monde extérieur ) reproduisent les vieilles méthodes de la bande de jadis. L’exemple le plus frappant est illustré  par celui qui, devenu l’agent du groupe , multiplie les combines et les dettes et continue à vouloir jouer au petit chef , plutôt que collectif. Il y a aussi ce « lien » qui se perpétue via le «  protecteur » mafieux ( Christopher Walken) qui est resté attaché au groupe pour avoir été bouleversé aux larmes par la voix de Valli entendue à ses débuts sur scène , et qui lui  facilitera les contacts   futurs   pour  leur  carrière   dans le  show-Biz. Il y a aussi ces rapports de pouvoirs internes au groupe qui vont se radicaliser et mettre en péril l’amitié de jeunesse entre Valli ( John Lloyd Young, épatant) et son ami Tommy ( Vincent Piazza) . Clint Eastwood , explorant par ce biais au delà du thème de l’amitié , celui de la fidélité au groupe,  lorsque celui-ci sera mis en péril par les dettes et autres entourloupes commises de Tommy , par l’engagement de Valli à ne pas en compromettre l’intégrité et à rembourser toutes les dettes . Question d’honneur.

Christophe r Walken  et  Clint Eastwood  sur le tournage  du  film;
Christopher Walken et Clint Eastwood sur le tournage du film;

Au delà, c’est surtout le plaisir du spectacle auquel Clint Eastwood s’est attaché ici à l’image d’une direction d’acteurs impeccable , s’accordant  le temps d’une pause  plus légère ,  nostalgique et vintage  sur un groupe aujourd’hui presque oublié dont il remet en mémoire , les succès ( Sherry , Big Man in Town , Big Girls don’t cry , Walk like a man, Save it for Me, Rag Doll … jusqu’au Can’t get my eyes Off You, gros succès en solo de Valli ) , qui ont bercé les parents ou grand-parents des Kids d’aujourd’hui.

(Etienne Ballérini )

JERSEY BOYS de Clint Eastwood -2014-
Avec : John Lloys Young, Eric Bergen , Christopher Walken, Vincent Piazza, Michael
Lomenda, Erich Bergen , Freya Tingley ….

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s