Musique / Un joli mois de mai sur la Côte

 

image004

Jacky Terrasson

On jazze à tour de bras au cours de ce mois de mai notamment au Cedac de Nice où les grosses pointures internationales seront là…Jacky Terrasson Trio, Trilok Gurtu Quartet, Billy Hart Allstars Quartet et Kellylee Evans, de quoi attendre dans la bonne humeur les festivals de l’été.

Le plus américain des musiciens français est certainement le pianiste Jacky Terrasson, un artiste qui a pourrait-on dire le jazz dans la peau. Baigné dans l’atmosphère jazzy avec ses parents, il va très vite devenir professionnel avec une volonté de progresser sans cesse d’où son départ pour les Etats-Unis « l’Amérique, un mythe pour moi » dira-t-il. Berkeley l’accueille bien sûr, ensuite, c’est un retour à Paris en 1990 où il accompagne les vocalistes de passage dans le club parisien, il fait aussi une belle rencontre en la personne du saxophoniste Barney Wilen qui donnera un premier album Paris Moods. Il continue des allers-retours Paris/New York , il obtient l’une des meilleures récompenses que peut obtenir un musicien de jazz le Thelonious Monk Compétition. Jacky Terrasson peut entrer dans l’histoire du jazz dans la mesure où de nombreux artistes vont le demander et le redemander : il y aura Betty Carter, Diana Reeves, DD Bridgewater, Cassandra Wilson, etc. On le rencontre souvent en trio, en particulier avec le batteur Léon Parker et le bassiste Ugonna Okegwo, c’est d’ailleurs avec ce dernier que le public azuréen le voit pour la première fois justement au Cedac le 18 novembre 1999, cette même année où il jouera exceptionnellement en quintet pour la sortie de son album What It Is, un succès énorme avec quelques 11 musiciens et non des moindres comme Michael Brecker, Mino Cinelu mais c’est le plus souvent en trio qu’il fait un tabac. On se souvient de l’enregistrement Smile en 2003 avec Sean Smith à la contrebasse et Eric Harland à la batterie où il reprend quelques titres de la chanson française, Sous le Ciel de Paris, Le Jardin d’Hiver ou encore les Feuilles mortes. Depuis Jacky Terrasson est vraiment l’ambassadeur musical que l’on peut souhaiter, de Tokyo à New York, de Paris à Londres, les plus belles touches sont de lui. A Nice, il sera en trio et nous devrions entendre des extraits de son enregistrement de 2012 Gouache.

image006

En première partie, une belle voix Marie Foessel avec des textes en portugais pour une musique qui tangue entre fado et jazz, quelques textes sont du grand poète Fernando Pessoa. Dés le lendemain, il ne faut pas faiblir, ce sera autour du percussionniste Trilok Gurtu d’être sur scène.

image008

Le Tablâ de Trilok Gurt

Un concert très attendu ce 17 mai au Cedac de Cimiez à Nice avec le groupe de Trilok Gurtu, le plus célèbre des percussionniste indiens, si bien reconnu dans le monde du jazz que de nombreux musiciens , depuis les années 80, lui demandent de jouer à ses côtés comme ce fût le cas avec John McLaughlin à la création du Mahavishnu Orchestra.

Sa venue sur scène est toujours très attendue car les sonorités de l’instrument qu’il utilise sont uniques, reconnaissables parmi tant d’autres percussions et sa voix accompagne et ponctue encore plus le rythme de ses compositions. De son Tablâ utilisé souvent en Inde pour les musiques classiques et populaires, Trilok a su en faire une forte caisse de résonance dans la musique occidentale et particulièrement dans le jazz. Le premier jazzman conquis par ses sons fût le trompettiste Don Cherry mais malgré un fort succès, c’est au sein d’orchestres que l’on a découvert au fil des années toute sa créativité. De nombreux enregistrements montrent son originalité et marquent son empreinte auprès de musiciens qui ne donnent pas dans la facilité comme avec le contrebassiste Barre Philips ou le guitariste Toto Blanke. La France le découvre véritablement quand le guitariste John McLaughlin l’intègre dans son célèbre Mahavishnu Orchestra avec le bassiste Dominique Di Piazza. A partir de là, il va enregistrer avec de nombreux musiciens, il va connaître un énorme succès aussi bien dans la pop ou le jazz. Quand il se produit avec Pat Metheny et Joe Zawinul, c’est une nouvelle étape pour lui, sa musique est en parfaite osmose avec les sons déjantés d’un jazz rock en pleine progression. Plus tard, suivrons la douceur mais aussi l’inventivité avec en autre des collaborations avec le saxophoniste Jan Garbarek au sein d’un quartet de légende où l’on retrouvait les musiciens indiens L. Shankar et Z. Hussain sans oublier un bout de chemin avec Pharoah Sanders et des enregistrements avec Michel Portal, David Liebman et Mino Cinelu. Il serait trop long de nommer tous ceux qui ont jalonnés son parcours musical, quelque soit son registre allant de Peter Gabriel à Elton Jones en passant par Madonna ou Eric Clapton. Il déclare même un jour à un journaliste à propos de sa diversité musicale « nous les musiciens, nous ne construisons pas de barrière mais des ponts, c’est de cela dont le monde a besoin… ». La Côte d’Azur l’avait déjà invité une première fois en 1999 à la MJC Picaud à Cannes la Bocca et, presque jour pour jour en mai 2004 au Cedac dans la salle qui ne s’appelait pas encore la salle Grappelli, il avait joué avec un grand monsieur de l’harmonium : Ravi Chary.

image010

La première partie sera assurée par le flûtiste indien Rishab Prassana et le percussionniste et compositeur Davy Sur, deux musiciens qui vivent sur la Côte d’Azur. Cette fin du mois de Mai au Cedac est tout aussi passionnante avec la venue de l’un des plus grands batteurs au monde Billy Hart,

image012

il avait commencé une grande carrière en restant 10 ans avec Charles Lloyd avant de jouer entre autres avec Herbie Hancock et Mc Coy Tyner, ce sera donc pour le 23 suivi dès le lendemain par un concert de chants diphoniques avec le groupe Huun Huur Tu et pour clôturer ce beau mois, on entendra la voix de Kellylee Evans qui revient au Cedac, rappelons qu’elle a remporté la deuxième place au Thelonious Monk Jazz Vocal Compétition, une belle soirée jazz et soul.

Jean Pierre Lamouroux

 

Cedac – 04 97 00 10 70 – 09 54 26 15 91

Vendredi 16 mai

Le trio Pierre  Bertrand à Villefranche

Jacky Terrasson Trio, en première partie Marie Foessel Quartet

Samedi 17 mai

Trilok Gurtu Quartet, en première partie Rishab Prassana – Davy Sur

A Nice au théâtreLino Ventura, un excellent groupe franco anglais, François and The Atlas Mountain, une savante musique pop et orchestration électronique. En première partie, le groupe niçois de pop rock Griefjoy qui s’affirme sur la scène internationale.

A la cave Romagnan, Sooki Polchi quartet

Le 16 et 17 mai

Au BSpot Bron Kenstein Connection

Le 24 mai

A Opio, l’association Jazz Up accueille un groupe 100% azuréen Violon Summit dirigé par un grand monsieur du violon François Arnaud.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s