Cinema / ARRETE OU JE CONTINUE de Sophie Fillières

ARRETE OU JE CONTINUE de Sophie Fillières

Le détachement d ‘un couple exploré avec une belle originalité de récit et de mise en scène en ruptures par la cinéaste de Gentille (2005 ) et de Un chat, un Chat (2009 ) , autour de situations quotidiennes qui dérapent dans l’inattendu , servies par deux comédiens – Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric- qui traduisent aussi magnifiquement que subtilement, le sentiment d’être constamment au bord du vide …

l' Affiche  du  Film
l’ Affiche du Film

Un sentiment que la cinéaste installe dès la première séquence du réveil matinal à la maison et les premiers échanges de dialogue dont la banalité des mots du quotidien semble s’habiller , tout aussi bien dans les attitudes où les gestes, en adéquation avec ces petites piques qui s’insinuent dans la manière de dire la plus banale des phrases du style « passe-moi le pain ou le beurre » qui se transforme en séisme révélateur de toutes ces rancoeurs retenues qu’un petit mot ou geste peut transformer en un échange décisif d’une balle de match de Tennis  destiné  à terrasser l’adversaire . Comme le symbolise cette bouteille de champagne laissée un peu trop longtemps au congélateur qui finit par éclater !. C’est ainsi,  que,  d’emblée Sophie Fillières nous présente Pierre ( Mathieu Amalric ) et Pomme ( Emmanuelle Devos ) un couple petit- bourgeois « bobo » , dont on ne saura pas grand chose de leur travail , ni de leur entourage et amis , hormis de ce fils étudiant , romain ( Nelson Delapalme ) , les autres proches , qui passent presque dans l’indifférence, comme Sonia ( Anne Brochet ) , Méllie ( Joséphine de la Baume ) ou leur prof de Gym attitré ( David Clark) .
Tout va être , en effet , concentré sur leur relation intime qui est en train de se dégrader dans une sorte de jeu dangereux où les désaccords deviennent objets de défis à fleurets mouchetés blessants et cassants qui ne peuvent que s’enliser dans une sorte  de schéma répétitif et destructeur .

Emmanuelle  devos  et Mathieu Amalric
Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric

C’est la belle originalité de la réalisatrice que de tenter de proposer un regard nouveau sur un thème que le cinéma a souvent traité , et qui, à été exploré sous toutes les coutures d’un engrenage infernal qui peut conduire de la séparation à l’amiable … à la tragédie !. Le choix de Sophie Fillières est ici de chercher à sortir des sentiers battus en proposant de percer les mécanisme d’un désamour qui s’installe, insidieusement et sans qu’on y prenne garde dans un couple.cherchant à en décrypter, dirons-nous, la banalité et la logique des situations qui l’engendrent . En même temps que ce mots et gestes qui dépassent la pensée , ou  la stimulent, dans un jeu de rôle qui finit par ne plus duper l’autre . C’est à une sorte de regard anthropologique sur le couple que la cinéaste nous entraîne avec un récit et des dialogues qui ne cessent de chercher dans l’attitude de l’un ( Pierre à la fois cynique et renfermé ) et les mots de l’autre ( pomme aussi cassante qu’elle peut être fragile ). C’est une mis en scène toute en nuances et en éveil qui épie le couple , comme lui même, s’épie.

 

Nelson Delapalme  (  le  fils  étudiant )
Nelson Delapalme ( le fils étudiant )

Un double regard ( de la cinéaste et du couple ) qui offre l’opportunité d’une mise en abîme de la routine qui s’est installée dans le couple, finit par être remplacée par une autre, celle qui scande les désaccords dans une sorte de nouveau jeu pervers et risqué, qui s ‘appuie sur cette complicité d’hier qui leur en fournit les armes assassines !.    A qui craquera le premier ? . Longuement , se lovant dans le jeu du couple , la cinéaste finit par en traduire le trouble sentiment ,de  leur impuissance à   ortir de  l’ornière . Et ce jeu se transforme en un « duel » qui prendrait les formes d’une nouvelle conquête … une reconquête habillée de l’apparat de la comédie ! .                                                                                       Mais le Marivaudage chez Pierre et Pomme sonne faux , et ne pourra pas tenir la route . Il finit même par accentuer les crispations au cours d’une sortie en Pic-nic à la campagne qui devait être une marche vers la réconciliation et qui tourne au vinaigre laissant sourdre le vrai visage des crispations et autres irritations, dont les faux-semblants joués, avaient jusque là retardé l’échéance .

Pomme (Emmanuelle Devos ) , seule , au coeur de la  forêt
Pomme (Emmanuelle Devos ) , seule , au coeur de la forêt

Avec la forêt comme complice et la nouvelle dispute qui leur fait prendre des chemins différents «  je ne rentre pas ! », dit Pomme à Pierre . C’est tout à coup la séparation symbolique qui s’invite et le recul qui s’installe . Et Sophie Fillières va encore l’habiller de l’originalité de son regard en faisant de cette rupture la symbolique d’une pause nécessaire ( d’une rupture)  avec le cercle conjugal , pour que chacun puisse trouver une porte de sortie. Au delà de l’enfermement de Pierre dans ses certitudes et la souffrance qu’il refuse d’exprimer à l’entourage , il y a celui de Pomme qui va prendre une belle dimension en restant dans la forêt dans laquelle elle a choisi d’ y affronter ses doutes et ses peurs , littéralement «  au fond du trou ». Et c’est au cœur de cette nature à la fois hostile et envoûtante ( la rencontre avec le chamois ) que , confrontée à elle- même , elle va trouver les indices d’un possible retour à la vie , apaisé. On vous en laisse le plaisir de la découverte…scandé par la jolie musique de Christophe qui vient en contrepoint, apporter les notes lointaines,  d’une liaison heureuse dont le charme s’est évaporé…
(Etienne Ballérini )

ARRETE OU JE CONTINUE de Sophie Fillières – 2014-
Avec : Mathieu Amalric , Emmanuelle Devos , Anne Brochet , Nelson Delapalme …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s