Le jazz funk c’est à Nice !

 

affiche 

Si vous aimez James Brown et Maceo Parker, vous ne pouvez pas manquer le concert du 11 mars, salle Grappelli au Cedac de Nice, avec la venue de Fred Wesley le trombone lié à la naissance du jazz funk, une musique qui a conquis des centaines de musiciens de la planète.

 2010-10_FRED_GZ6F3130

Moins connu du grand public que ses célèbres compères, Fred Wesley, après des débuts avec l’orchestre de Count Basie, a très vite pris une part importante dans le succès du groupe de James Brown en devenant son meilleur arrangeur. Il donne une plus forte présence aux cuivres, favorise les riffs importants et le public ne s’y trompe pas, en 1971 il place le premier 45 tours de James Brown Hot Pans au sommet des hit- parades. Avec ce succès grandissant où la Soul et le Gospel font toujours aussi partie du répertoire du maître, les bons élèves ne manquent pas avec entre autres les deux saxophonistes Maceo Parker et Pee Wee Ellis nullement fâchés avec le JBs, avec Fred Wesley ils fondent le JB Horns, en conservant le JB (James Brown), ils confortent leur attachement à celui que l’on surnommait Dynamite, celui qui a fait avancer ce jazz d’avant-garde et ils n’hésiteront pas à enregistrer avec lui après sa longue traversée du désert quand le Disco envahit les scènes dansantes. On peut retenir de cette époque en 1980 à New York dans un enregistrement des titres comme I Got The Feeling et Get on The Good Foot et même un peu plus tard avec Payback qui va prouver qu’ils restent encore les précurseurs d’une autre avancée musicale avec le Rap et le Hip Hop. Avec le concert coproduit par Panda 06 et la ville de Nice, le groupe de Fred Wesley et son nouveau JB’s ne manque pas de panache : au sax Ernie Fields Jr, Gary Winters à la trompette, Peter Madsen au clavier, Reggie Ward à la guitare, Bruce Cox à la batterie et Dwayne Dolphin à la bass, un musicien qui a signé de beaux enregistrements avec Wesley et Ellis. Pour cette soirée, Ellis Pee Wee prévu dans cette tournée européenne est indisponible pour le concert à Nice et c’est bien dommage, il mérite qu’on dise deux mots sur lui : il fut l’un des premiers dans l’aventure du jazz Funk, compositeur remarquable il est indissociable de Fred Wesley. On lui doit quand il jouait avec James Brown quelques titres  audacieux à l’époque « Je suis noir et je suis fier » et avec plus d’humour « le poulet » ou « enfin d’être payé ». Malgré cette absence, le funk sera roi et pour vous mettre en jambes avant ce concert, revoyez l’extrait d’une séquence télévisée sur Mezzo en 2008 où Fred Wesley donne la leçon de funk…tout d’abord on commence par la grosse caisse…ensuite un peu de caisse claire…ajoutons la basse…il nous faut aussi la guitare…puis le clavier…pour colorer le tout, pour l’éclat…les cuivres et vous le public… allez, vous êtes dans le coup…A samedi

 

2011-03_FRED_GZ6F4706

 

                                                                                         Jean Pierre Lamouroux

Cedac de Cimiez : 04 93 53 89 66

 Jazz, rock, pop, classique, par ci, par là !

Le BSpot accueille le 8 mars le contrebassiste Marc Peillon qui a concocté une soirée spéciale Women on Stage avec notamment Nina Papa une diva brésilienne et le tout nouveau groupe de Yona Yacoub et la chanteuse « So manouche » Deborah de Blasi

 Affiche Nina Papa 3

Théâtre Lino Ventura  le 7 mars il y aura de la pop rock avec un premier groupe français AS Animals et la chanteuse Zara, ils présenteront leur premier album. En première partie avec une autre voix celle de Noa Moon qui a connu le succès avec son premier single My Paradise.

Cave Romagnan le 8 mars, Manu accueille le groupe grenoblois Ker Kennah qui jouera les compositions du saxophoniste Pascal Billot.

Aux Coteaux d’Azur au Broc le 8 marsde la pop avec un groupe français Trio Expresso. Dans leur nouvel album « La saison des fruits verts », on retrouve notamment dans plusieurs titres des artistes de la région comme la chanteuse Annabel et le rockeur antibois Champollion.

Musique classique à Valbonne l’association Confé-Concert présente pour la première fois à Valbonne le 7 mars en l’église St Blaise le contre ténor Mathieu Peyrègne qui chantera le fameux Stabat Mater d’Antonio Vivaldi  et le Magnificat de Pergolèse, il sera accompagné par l’orchestre Passion Classique et le chœur la Sidorella. Le même concert sera présenté en l’église St Pierre d’Arène à Nice le 9 mars.

Confé-Concerts

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s