Cinéma / Disparition : Philip Seymour HOFFMAN

Philip Seymour HOFFMAN ( 1967- 2014 )

Le grand comédien et inoubliable interprète entr’autres de Truman Capote (2006 ) et de
The Master (2012) qui lui valurent la consécration internationale, a été trouvé mort ( Overdose ?), ce 2 Février 2014 dans son appartement de Manhattan , il avait 46 ans

Bennett  Miller  ( cinéaste )  et  Philip Seymour Hoffman   lors  du  tournage de Truman Caopte
Bennett Miller ( cinéaste ) et Philip Seymour Hoffman lors du tournage de Truman Capote

Natif ( en 1967 ) de Fairport, ville du Nord-Ouest de l’état de New-York est très tôt attiré par les métiers de la scène , et il va , comme beaucoup d’apprentis- comédiens qui souhaitent faire carrière s’inscrire a des cours de Théâtre d’abord au lycée puis a une école spécialisée dans les métiers d’art  de  New -York, où , il décroche le diplôme en 1989 qui va lui ouvrir assez rapidement , les portes de la télévision ( un épisode de la série New York Police Judiciaire en 1991) et du Cinéma, la même année , dans un film indépendant du cinéaste Amos Poe Triple Bogey in a  par five Hole . Des débuts modestes , mais qui , très vite vont être suivis par d’autres tant il fait preuve d’une présence et d’une finesse de jeu qui ne peut qu’attirer les grands cinéastes . Tandis que parallèlement sur la scène des théâtre il se distingue jouant les grands auteurs : Eugène O’Neill , Tchekov, Strindberg , Shakespeare ou Arthur Miller et Sam Sheppard.

Philip Seymour Hoffman et  Ethan Hawke  dans  7H58 ce  samedi Là  de  Sidney Lumet
Philip Seymour Hoffman et Ethan Hawke dans 7H58 ce samedi Là  de Sidney Lumet

Les seconds rôles au cinéma ( En toute bonne foi de Richard Pearce ) le feront fleurter avec les premiers , comme le prouve sa performance face à Al Pacino dans Le temps d’un Week-End de Martin Brest (1992) , gros succès mondial de ce remake de Parfum de Femme de Dino Risi . Il enchaînera avec d’autres seconds marquants ( Guet Apens de Roger Donaldson / 1994 et Un homme presque Parfait de Robert Benton (1994) qui vont le conduire à la rencontre avec Paul Thomas Anderson le cinéaste montant de la nouvelle génération de cinéaste s qui fera appel à lui pour tenir le rôle d’un joueur de craps dans Double Mise 1996 , un Polar original qui l’installe dans l’Univers du futur Cinéaste de Magnolia (2009 ) pour lequel , il sera l’ un de sess comédiens fétiches , et avec qui il tournera à cinq reprises : Boogie Nights / 1997, Punch-Drunk-Love / 2002 et The Master ( 2012 ) pour lequel il remporte le Prix d’interprétation Masculine ex-aequo avec son partenaire du film, Joaquim Phoenix autre comédien fétiche de Paul Thomas Anderson .

Philip Seymour Hoffman et Joaquim Phoenix  dans  The  Master   de  paul Thomas  Anderson
Philip Seymour Hoffman et Joaquim Phoenix dans The Master de paul Thomas Anderson

Succéderont dès lors à Paul Thomas Anderson , d’autres grands cinéastes qui vont faire appel à son talent et à une sensibilité  et  une subtilité de jeu extrême  du comédien qui dégage, à l’écran, quelque chose de magique  et de  tourmenté . Un jeu qui attire d’ailleurs les cinéaste aux univers parfois opposés et dans lesquels le comédien se « glisse » avec une habileté confondante  . Il se fond dans l’univers du Cinéaste Néerlandais Jan de Bont   ( Twister / 1996 ) , celui des frères Coen ( The Big Lebowski / 1998 ) de Todd Solondz ( Happiness/ 1998 ) ou encore celui de Joêl Schumacher dans Personne n’est parfaite où il interprète le rôle d’un travesti dont la cohabitation avec un voisin militaire et conservateur est plutôt délicate !. Un rôle qui annonce celui qui lui vaudra la consécration avec le portrait de l’écrivain homosexuel Truman Capote de Bennett Miller pour lequel il remportera l’Oscar du  meilleur acteur  en 2006 , et dans lequel il y est magistral. Le cinéaste lui offrira dans Le Stratége (2011) un rôle totalement à l’opposé , de manager-stratège d’équipe de Baseball aux moyens financiers réduits défiant les « ogres » argentés des ligues majeures .

Philip Seymour  Hoffman et Geoges  Clooney  dans  Les Marches  du Pouvoir
Philip Seymour Hoffman et Geoge Clooney dans Les Marches du Pouvoir

Autant de rôles dans lesquels il peut désormais donner toute la mesure de son talent, ne cessent de se succéder , comme les grands cinéaste qui veulent sa présence au générique de leur films . Comme le fait un autre grand et sensible auteur, Anthony Minghella ( disparu en 2008 ) lui offrira deux beaux rôles dans Le Talenteux Mr Ripley ( 1999) d’après Patricia Higshsmith qui avait inspiré son Plein Soleil à René Clément et dans Retour à Cold Mountain( 2003 ) . Qu’il s’agisse du dramaturge David Mamet ( Séquences et Conséquences / 2000) ou de Spike Lee ( La 25 ème Heure /2002 ) , ou des vétérans Sidney Lumet ( 7 Heures 58 Ce samedi Là / 2007 ) et Mike Nichols ( La Guerre selon Charlie Wilson / 2007 ) , ils ont besoin de sa présence à la fois sensible mais – parfois – aussi inquiétante , ou en rupture , pour faire vivre leurs personnages. George Clooney pour son  film comme metteur en scène dans Les marches du Pouvoir ( 2011 ) se servira de sa subtilité de jeu pour traquer la duplicité manipulatrice des jeux du pouvoir et de la politique . En homme de l’ombre il y est une fois encore , remarquable .

Willima  dafoe  (au premeir plan)  et Philip Seymour Hoffman dans   son dernier :  Un Homme  très  recherché d'Anton Corbjin.
Willima Dafoe (au premeir plan) et Philip Seymour Hoffman dans son dernier : Un Homme très recherché, d’Anton Corbjin.

Après une apparition dans le Blockbuster Hunger Games , l’embrasement ( 2012) , il a tourné avec le jeune et talentueux cinéaste de Control ( 2007, sur la vie de Ian Curtis ) et de The Américan ( 2010) , ce qui sera son dernier film Un Homme très recherché adaptation du roman d’espionnage de John Le Carré,  dans lequel il joue le personnage de Gunther Bachmann un homme des services de renseignements qui , à Hambourg , va se retrouver au cœur d’une affaire dans laquelle un jeune Tchétchène Musulman est compromis . Le film dont la sortie est prévue dans les mois qui viennent….Un grand comédien quitte la scène trop tôt ….

(Etienne Ballérini )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s