image Jean Jaurès à l’université populaire : Une grande voix

jaurès-sylvestre
Le couverture du livre de Charles Silvestre sur Jean Jaurès

En France, les universités populaires naissent dans le contexte de l’affaire Dreyfus. Face à la déraison que manifestent les idées antisémites, face aux passions qui se déchaînent alors, les universités populaires tentent d’apporter une réponse humaniste. Autre élément du contexte : les lois scolaires mises en place par Jules Ferry. Si celles-ci permettent dès lors un enseignement gratuit, elles ne touchent évidemment pas les adultes. Les universités populaires essaient donc dès l’origine de combler cette lacune en s’adressant à un public qui n’a pu bénéficier auparavant de « l’instruction publique ».

Depuis septembre 1995, le Théâtre Toursky (http://www.toursky.org/), en marge de son activité traditionnelle, a ouvert une Université Populaire. Des écrivains, des poètes, des artistes, mais aussi des scientifiques, des médecins, des architectes, des économistes, abandonnent leur auditoire professionnel et évoquent leur savoir et leur métier devant un public diversifié.

Jean Jaures au Pré Saint Gervais le 25 mai 1913
Jean Jaures au Pré Saint Gervais le 25 mai 1913

La prochaine université populaire est consacré à l’une des plus grandes voix, l’une des plus grandes consciences dont la France peut-être fière : Jean Jaurès.    La pensée de Jean Jaurès sera au fondement du réformisme de 1936, de 1945 et des « 30 glorieuses » des années 50-60 et 70,  avec – à coté de la guerre verbale au capitalisme- toute l’œuvre de son  encadrement par des lois : le droit du travail en progrès,  les congés  payés, la sécurité sociale….

Cette université populaire, Jean Jaurès, une grande voix, se déroule le lundi 13 janvier 2014 à 19 heures au Théâtre Toursky

Le théatre Toursky
Le théatre Toursky
Charles Silvestre
Charles Silvestre

Avec : Charles Silvestre, journaliste, auteur de plusieurs livres sur Jaurès dont le récent « La victoire de Jaurès  » ( édition ed. Privat 2013 ) dit sa clairvoyance et son empreinte profonde

Marion Fontaine, historienne, maître de conférence à   l’Université d’Avignon et secrétaire de la Société d’Etudes sur Jaurès, dira la vie et l’œuvre du journaliste courageux, de l’homme politique défenseur des mineurs de Carmaux, de l’opposant à   la guerre assassiné il y a 100 ans cette année, le 31 juillet 1914 .

Bruno Antonini, philosophe, professeur à Paris, membre lui  aussi de la Société des Etudes Jaurèsiennes, rappellera le  philosophe qu’était Jaurès, père d’un « réformisme révolutionnaire »   graduel, sans violence et en faveur du plus grand nombre: les  travailleurs.

Roland Gori, professeur émérite de psychopathologie à l’Université d’Aix-Marseille, psychanalyste (derniers ouvrages publiés:  » La dignité de penser  » réed. Actes Sud 2013, et  » La fabrique des imposteurs  » éd. Les Liens qui Libèrent 2013 ) soulignera l’actualité de Jean Jaurès qui montrait qu’il ne saurait y avoir d’émancipation politique sans émancipation culturelle et intellectuelle.

Jacques Barbarin

 L’entrée est libre, la réservation  est obligatoire, donc réservez au plus tôt vos places au service billetterie au 0 820 300 033, ou au standard au 04 91 02 58 35

Publicités

4 commentaires

    • Rentrez en contact avec le Théâtre Toursky, je pense qu’il y aura un compte-rendu. Dans tous les cas, merci de votre commentaire. A bientôt sur ciaovivalaculture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s