galerie Du 9 au 15 décembre, un festival de cinéma pour tous à Cannes

Philippe Torreton, Mathieu Kassovitz, Brigitte Roüan, Noëlle Boisson, Nicole Garcia, Julie de Bona… Quel beau programme pour ces 26es Rencontres Cinématographiques de Cannes qui se tiendront du 9 au 15 décembre prochain.

Ce rendez-vous annuel du cinéma à Cannes prend d’année en année plus de poids et d’importance. Après le cinéma italien l’année dernière avec la venue de Claudia Cardinale ou Dario Argento, c’est le cinéma français qui semble être à l’honneur en 2013 autour du thème du Secret.

Tout débute ce lundi avec une cérémonie d’ouverture prestigieuse. Nicole Garcia, accompagnée du scénariste Jacques Fieschi, viendra présenter son dernier film en avant-première, Un beau dimanche.

Mathieu Kassovitz dans son film l’Ordre et la Morale
Mathieu Kassovitz dans son film l’Ordre et la Morale

Continuons ensuite par le beau coup réussi des organisateurs avec la venue du réalisateur et acteur Mathieu Kassovitz. Ce cinéaste très rare, malmené par la critique et par son milieu, garde pourtant une aura sans précédent auprès du public. Il suffit de citer son nom pour voir de l’admiration dans les yeux. Il faut dire que ses filmographies de réalisateur et d’acteur parlent pour lui.

Il viendra donc une soirée présenter un des derniers grands films du cinéma français L’Ordre et la Morale. Ce film traitant du drame d’Ouvéa porte avec lui une remarquable force cinématographique et de propos. Un film politique comme le cinéma français n’a plus le courage de faire. Il sera d’ailleurs accompagné lors de cette soirée par l’acteur Philippe Torreton.

Ce dernier, président du jury, sera sur les Rencontres du mardi au samedi soir pour voir les huit films en avant-première de la compétition « Panorama des festivals » (lire ci-dessous) mais aussi pour présenter certains de ses films comme L’Equipier. Il sera notamment à l’honneur lors d’une soirée où seront projetés Capitaine Conan et Présumé coupable. Deux films où il montre tout l’étendu de son talent. Torreton s’est définitivement imposé comme un des plus grands acteurs français actuels tant au théâtre qu’au cinéma. C’est donc une chance qu’il soit là à la rencontre du public.

Philippe Torreton dans Capitaine Conan de Bertrand Tavernier
Philippe Torreton dans Capitaine Conan de Bertrand Tavernier

Car c’est bien cela la force de ces Rencontres, l’ouverture à tous les publics. En effet, contrairement au Festival de Cannes en mai, toutes les séances sont accessibles au public à des tarifs très intéressants et accessibles à tous (infos ci-dessous).

Et comme les organisateurs pensent à tout, et notamment à la parité, ils ont aussi invité deux grandes dames du cinéma, Brigitte Roüan et Noëlle Boisson, parmi les membres du jury. Brigitte Roüan, cinéaste et actrice sensible et attachante en profitera pour présenter son dernier film Tu honoreras ta mère et ta mère mais surtout son documentaire inédit qu’elle a réalisé suite au tournage de ce film en Grèce, sur les problèmes économiques que rencontre le pays : Stop à la Grèce en slip.

Brigitte Rouan
Brigitte Rouan

Quant à Noëlle Boisson, son nom est moins connu mais sa filmographie est impressionnante. Monteuse de tous les films de Jean-Jacques Annaud, de Jacques Doillon, des Bronzés, de Roland Joffé, de James Ivory, ou de Jean-Paul Rappeneau. Elle a reçu quatre césars du meilleur montage ! Ces quatre artistes réaliseront chacun une leçon de cinéma.

En effet, l’autre particularité des rencontres est les stages avec des collégiens et lycéens. 400 élèves vont, pendant quatre jours, être encadrés par des journalistes qui leur apprendront à regarder un film et exprimer leur avis. L’éducation  à l’image est très importante et les RCC contribuent à ce travail depuis très longtemps déjà. L’ouverture des stages se fera le mardi avec le film Au bas de l’échelle en présence du réalisateur Arnauld Mercadier et de l’actrice Julie de Bona.

Qu’il est difficile de faire une liste de tous les temps forts et ce serait fastidieux tant le programme est riche d’une centaine de projections !

On pourrait noter le retour mardi soir de l’acteur formé à l’Ecole Régionale d’Acteur de Cannes, Guillaume Gouix. Il présentera son dernier film Attila Marcel, un très beau et sensible conte de Sylvain Chomet.

Un secret de Claude Miller pour une séance lui rendant hommage
Un secret de Claude Miller pour une séance lui rendant hommage

Ce même  soir, il faudra d’ailleurs faire un choix car au même moment s’ouvrira la compétition « Panorama des festivals » avec l’avant-première du Grand Cahier, adapté du best seller d’Agota Kristof. Toujours le mardi à 19h, il y aura la projection du documentaire Au-delà du nuage en présence de la réalisatrice Keiko Courdy. Celle-ci était encore le mois dernier à quelques centaines de mètres de la centrale de Fukushima. Elle revient avec des témoignages poignants de la population.

On oubliera pas non plus le ciné-concert de vendredi sur un chef d’œuvre muet d’Ernst Lubisth L’Eventail de Lady Windermere avec une composition originale du groupe l’Attirail ou encore le lendemain, l’émouvant hommage à Claude Miller, en présence d’Annie Miller, Philippe Grimbert, Yves Verhoeven, avec le film Un Secret.

Alors le plus simple quand même c’est de visiter le site internet, de télécharger le programme, de faire son choix parmi la soixantaine de films, la quinzaine d’avant-première – dont deux pour les tout-petits, puis d’éteindre la télévision et de réserver sa semaine de cinéma à Cannes du 9 au 15 décembre !

Renaud Chastel

Toutes les infos et le programme à télécharger :  http://www.cannes-cinema.com

Tarif à la séance : De 6 à 2 euros (moins de 25ans, étudiants, chômeurs).
Abonnement toutes séances : 50euros / 10 séances : 35 euros / 6 séances : 24 euros

Les grandes soirées

Le lundi 9 décembre – Soirée d’ouverture au Théâtre Croisette à 19h avec Un beau dimanche de Nicole Garcia en présence de la réalisatrice et du scénariste Jacques Fieschi.

Le mardi 10 décembre, une soirée dédiée à Guillaume Gouix, acteur formé à Cannes avec la projection de son dernier film, Attila Marcel de Sylvain Chomet à 19h, au cinéma Les Arcades

Le mardi 10 décembre, un documentaire inédit sur Fukushima par Keiko Courdy qui est allée sur place recueillir les témoignages de la population.

Iron Sky
Iron Sky

Coup de coeur : le cinéma de genre sera à l’honneur le mardi à 21h30 avec Iron Sky, petite perle de cinéma B qui raconte l’invasion de la terre en 2040 par des Nazis qui s’étaient réfugiés sur la lune ! Soirée parrainée par le fanzine Peeping Tom. 

Le mercredi 11 décembre, la projection de L’Ordre et la Morale en présence du réalisateur Mathieu Kassovitz et de l’acteur Philippe Torreton.

 

Le jeudi 12 décembre, une soirée dédiée au grand acteur Phillipe Torreton, président du jury des RCC et qui présentera Capitaine Conan de Bertrand Tavernier à 19h au cinéma Les Arcades. Ce film participe à la commémoration du centenaire de la Grande Guerre. Un aperitif dînatoire sera offert aux spectateurs avant le deuxième film : Présumé coupable.

 

Le vendredi 13 décembre, nous organisons une soirée ciné-concert avec la projection du film L’Eventail de Lady Windermere d’Ernst Lubitsch. Ce film sera accompagné, en direct d’un concert de l’Attirail dirigé par Xavier Demerliac. Le ciné-concert aura lieu au Théâtre Croisette à 19h.

Le samedi 14 décembre, un « Hommage à Claude Miller » à partir de 15h au théâtre Croisette avec la projection d’Un secret en présence d’Annie Miller, Yves Verhoeven, Philippe Grimbert… et quelques surprises.

Le samedi 14 décembre, la soirée de clôture avec la projection à 19h en avant-première de Lulu, femme nue de Solveig Anspach, en présence du scénariste Jean-Luc Baget.

La Compétition : Tous les ans, les RCC présentent parmi cette sélection « Panorama des festivals » huit films en avant-première primés dans un festival de l’année. Très souvent, ce sont les succès de demain 

D’une vie à l’autre de Georg Maas

Cette année les huits films sélections sont :

– Mère et Fils de Calin Peter Netzer : Ours d’or à Berlin
– Le Grand Cahier de Janos Szasz : Grand prix à Karlovy Vary
– D’une vie à l’autre de Georg Maas : prix de la meilleure interpretation feminine à St Jean de Luz
– Pelo Malo de Mariana Rondon : coquillage d’or à San Sebastian
– Les Drôles de poissons-chats de Claudia Sainte-Luce : Prix de la presse internation au festival de Toronto / Grand prix de la jeunesse au festival de Locarno
–  Aime et fais ce que tu veux de Malgorzata Szumowska
– Le Sac de farine de Kadija Leclere : Prix du jury et du meilleur scénario au festival international du film indépendant de Bruxelles

– Viva la liberta de Roberto Ando : : Meilleur second rôle masculin aux 58es Donatello

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s