image Musique / Linus Olsson , de Malmoe à Nice

De Malmoë à Nice

Le guitariste suédois Linus Olsson sort son deuxième CD en leader, après Naïma en 2004 c’est Hands Down qu’il nous propose, onze titres dont dix compositions enregistré en quartet au studio Arion à Nice.

Comme de nombreux guitaristes, c’est par des études de musique classique qu’il débute à Malmoë, presque une obligation dit-il, papa Olsson voulait que ses trois rejetons jouent d’un instrument. Ce fût chose faîte mais le jeune Linus a le déclic pour un autre répertoire, celui du groupe ACDC. En 1995, il débarque à Nice après un passage aux Canaries afin de commencer une carrière, passionné de langues étrangères il n’hésite pas à déposer sa valise à Nice, il s’inscrit au Conservatoire et forme un petit groupe pop rock Guanos qui se produit dans les bars du Vieux Nice, lieu où l’on fait des rencontres notamment avec des musiciens.

Linus Olsson 2013 ( Linus  Olsson , 2013)

Très vite, il va faire le « pigiste » dans diverses formations de la région, il accompagne la chanteuse Isa Baraon, il joue avec le pianiste Sergei Lapkoski entre deux soirées où il fait le Bœuf au So What de la Gaude avec la formation d’Alex Benvenuto, il joue aussi régulièrement avec le trio du saxophoniste Franck Taschini ou avec son copain le bassiste Jean Marc Jafet. Il enregistrera aussi avec un collectif de musiciens de la région en 2 009 A la Costa Sud où chacun produit un morceau de son choix, avec le bassiste Nicolas Luchi, il interprètera Si Voce Voltar, On Verra et Sakay un titre que l’on retrouve dans son premier CD Naïma en tant que leader, en observant la pochette, on voit un « christ blond » avec une chevelure prolifique qui n’est autre que Linus, pour ce nouveau CD, le look a changé, les cheveux sont courts mais ce sont les compositions qui sont prolifiques « j’écoute beaucoup Coltrane, Elvin Jones, Scofield ou Mc Coy Tyner, je peux partir de quelques notes, d’une phrase mélodique, je fais tout de suite un essai avec un accompagnement d’ordinateur, j’ai vite une réponse ou pas à mon début de composition…si je sens que la mayonnaise prend, j’écris et j’envoie aux musiciens avec qui j’ai envie d’enregistrer, ça a l’air de fonctionner  et ça a fonctionné, que ce soit avec Nicolas Viccaro, Jean Marc Jafet ou Frank Amsallem, avec eux le dialogue est facile, on se connaît depuis longtemps, on a connu des galères et des bons moments mais l’instant où on se sent capable de faire un enregistrement, il y a union sacrée, vous savez ce n’est pas facile, tout cela ça prend des mois, il y a des doutes alors on retravaille de plus belle ».

Quintet ROG Franck Taschini ( Le  Quintet   Franck  Taschini )

Tout ce travail apparaît sur ce CD Hands Down quel’on pourrait traduire par Haut les Mains, je vous recommande le beau dialogue des musiciens dans le troisième titre, sur une belle mélodie, les baguettes de Viccaro conduisent le bal, un peu la même chose pour le 6 New Evidence, le soutien rythmique est total, sur une autre compo Linus propose un beau duo avec le pianiste Amsallem, le dernier morceau I Wish I Knew qui n’est pas une de ses compositions est superbement interprété par le quartet que l’on connaît bien sur la Côte mais que l’on voyait rarement ensemble, l’union est réussie.

Jean Pierre Lamouroux

Hands Down : Label – Linus Olsson Productions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s