image Ciné / Comment j’ai détesté les maths !

Le formidable documentaire « Comment j’ai détesté les maths » sortira le 27 novembre prochain. Il est projeté en avant-première à Cannes ce jeudi 8 novembre en présence du réalisateur Olivier Peyon. On a eu la chance de la voir en avant-avant-première. Critique.

« Comment j’ai détesté les maths » Voilà bien un titre intriguant. Ainsi, Olivier Peyon le réalisateur de ce long métrage documentaire n’a pas eu peur de s’attaquer aux mathématiques, d’en faire le sujet principal de son film et contrairement au titre, il semble bien les aimer et vouloir nous les faire aimer.

Cédric Villani, médaillé Fields, excellent et truculent pédagogue !
Cédric Villani, médaillé Fields, excellent et truculent pédagogue !

Tout d’abord, il réussit à faire aimer les maths en redonnant du sens à leur abstraction. En effet, Olivier Peyon s’est attaché à nous faire comprendre comment les maths ont pris une importance fondamentale dans notre vie, dans notre société, que ce soit du simple tailleur de vêtements jusqu’aux algorithmes qui décident du cour de la bourse, en passant les programmations de nos téléphones portables. Car oui, les maths semblent diriger le monde et nous en sommes tributaires. Il est accompagné dans son enquête aux quatre coins du monde par des personnages truculents comme Cédric Villani (médaillé fields en 2011, l’équivalent du Nobel en mathématiques), doux rêveur et forcené des mathématiques qui sont d’ailleurs pour lui un espace de recherche infini et fantastique.

comment j'ai détesté les mathsIl y a aussi ce professeur de mathématiques à Science-Po Nantes qui fait de la couture le soir pour se confronter à des problèmes géométriques nouveaux et puis il y a surtout cet inventeur de l’algorithme qui évaluent les risques des placements boursiers. Olivier Peyon touche là un enjeu de société très important et amène le spectateur à prendre conscience de l’attention qu’il faut donner aux mathématiques pour ne pas les voir comme une abstraction étrangère, au risque de se retrouver totalement soumis à un diktat que nous ne contrôlerons plus.

Comment-j-ai-Deteste-les-Maths-Documentaire_portrait_w193h257Drôle quand le documentaire commence par ces d’étudiants criant leur haine des maths devant leur webcam, enthousiasmant quand Cédric Villani explique les deux facettes des mathématiques, percutant de bon sens quand ce mathématicien indien nous demande pourquoi les deux additions 4+5 et 2+7 sont égales à neuf : « Les chiffres sont pourtant différents », inquiétant quand on se rend compte que parfois tout cela est incontrôlable. Rythmé et pédagogique le  film sait rebondir et mener son discours comme il le faut pour ne perdre ni le nul en math, ni le chercheur. Une très belle surprise.

 

Hommage à Bernadette Lafont. Cette avant-première ne sera pas seule puisqu’en deuxième partie de soirée, l’association Cannes Cinéma rendra un hommage à Bernadette Lafont avec la projection des «  Petites Vacances » de toujours Olivier Peyon qui sera donc présent pour échanger avec le public.

Ce film intimiste raconte l’échappée belle d’une grand-mère avec ses deux petits-enfants. C’est sans doute un des plus beaux rôles donnés à Bernadette Lafont. Tout en simplicité, elle donne une profondeur et une force à son personnage qui saisit le cœur dès les premiers plans. Elle semble désemparée devant ces petits-enfants qui grandissent, ce temps qui passe et qu’il est difficile de rattraper. Elle cherchera  alors à l’arrêter le temps de cette fugue.

Doux, sensible, nostalgique et hypnotisant, « Les Petites Vacances » est un joli poème plein d’amour et de sentiments fait avec sincérité.

 

Julien Camy

 

Comment j’ai détesté les maths / Les Petites Vacances

un apéritif dînatoire sera offert entre les deux projections.

Jeudi 8 novembre – 18h30

Théâtre de la Licorne à Cannes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s