image Cinéma / Attila Marcel de Sylvain Chomet

Attila Marcel, le nouveau film de Sylvain Chomet est aussi son premier en prises de vues réelles. Il ne perd ni son charme, ni son talent et livre un conte attachant, proustien et fantasque.

Guillaume Gouix entouré d’Hélène Vincent et de Bernadette Lafont dans son dernier rôle.
Guillaume Gouix entouré d’Hélène Vincent et de Bernadette Lafont dans son dernier rôle.

Jusqu’à aujourd’hui, le réalisateur Sylvain Chomet était connu pour ses dessins animés. Tout d’abord, le très beau et poétique court métrage La Vieille dame et les pigeons, puis le devenu classique Les Triplettes de Belleville et enfin, le moins connu mais tout aussi enthousiasmant L’Illusionniste. Mais à partir d’aujourd’hui, il sera sans doute aussi reconnu pour Attila Marcel, son premier film en prises de vues réelles.

Comme dans ses deux précédents longs métrages, le personnage principal semble perdu dans un autre temps, dans une mélancolie du passé. Dans Les Triplettes, Champion un orphelin mélancolique se passionnait pour se rêve de devenir cycliste, dans L’Illusionniste celui-ci continuait de proposer ses tours de magies plus poétiques mais d’une autre époque, dans Attila Marcel, c’est Paul, un jeune garçon muet et inexpressif depuis la mort de ses parents dans des conditions qu’il a oublié. Il faut dire qu’il n’avait même pas un an. Et ce sera d’ailleurs tout l’enjeu du film.

Anne Le Ny fait revivre son passé à Guillaume Gouix.
Anne Le Ny fait revivre son passé à Guillaume Gouix.

Eduqué chez ses tantes, vieilles professeures de danse de salon acariâtres qui l’ont poussé à  devenir un virtuose du piano, il rencontre une voisine un peu timbrée, sorte de psychothérapeute naturopathe, qui grâce à une décoction de plante et une petite madeleine (!) – ce n’est pas pour rien qu’elle s’appelle Mme Proust, permet à ses clients de partir dans un coma éphémère où ils peuvent revoir leur passé. Ainsi, à l’insu de ses tantes, il va revivre ses premiers mois avec ses parents, comprendre ce qui lui arrive et entrevoir l’avenir au travers de ces révélations.

Mêlant habilement morceaux musicaux et comédie, romantisme et nostalgie, folie et dinguerie, Sylvain Chomet réussit à transposer son imaginaire animé en image réelle. Attila Marcel est un film extrêmement charmant et touchant, déstabilisant aussi par cet univers si personnel ne se conformant véritablement à aucune règle ou genre, passant d’une plage reconstituée en studio à un parc en décor naturel, d’une scène chantée à une rencontre amoureuse intimiste. Il faudrait regarder du côté d’un Burton, pour trouver une comparaison dans cette fantaisie où le dessin animé n’est jamais très loin. D’ailleurs, il apparaît au coin d’un plan, dans des ombres chinoises ou dans ce concerto classique fantasmagorique et jouissif.

Fanny Touron dans une scène chantée à la plage.
Fanny Touron dans une scène chantée à la plage.

Ce n’était pas facile de jouer un personnage muet pour Guillaume Gouix, formidable dans le film. Sans surjouer, ce qui était le risque, il interprète avec une aisance indéniable le père, Attila Marcel, et avec une finesse retenue le fils muet. Une performance qui le place une nouvelle fois comme une très belle valeur montante du cinéma français. Face à lui Fanny Touron est pleine d’une fraicheur enthousiasmante.

Chomet doit être un éternel romantique ou un nostalgique éternel, un grand enfant ou un adulte rêveur. Sa folie douce si attachante mène ce conte, drôle et triste à la fois. Attila Marcel est un joli rendez-vous, un plaisir de cinéma, qui mérite de rencontrer le succès.

Julien Camy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s