galerie Cinéma / La boulangerie symbolique

La Boulangerie du coin est un documentaire de Julien Camy, collaborateur de ce blog. Tourné en 2002 et 2012 à Cannes la Bocca, il s’interroge sur les questions d’intégration et de double-culture chez un père et un fils d’origine algérienne. Projection vendredi 4 octobre au Festival du livre de Mouans Sartoux à 19h au cinéma La Strada 3.

Photogramme Boulangerie du coin 2

Il avait été interrogé en 2012 par le journal progressiste Le Patriote, aujourd’hui disparu, que nous reproduisons ici.

Comment est né ce projet ?

Je connais la famille Dridi depuis très longtemps. Le fils, Farid est un des mes meilleurs amis mais je connaissais peu son histoire familiale. En 2002, je faisais des études de cin ma et un jour, sur le ton de la plaisanterie, je promets à Omar de venir le filmer dans sa boulangerie de Cannes la Bocca. Au départ, je voulais filmer son travail dans une même unité de temps mais au fur et à mesure de la nuit, il s’est livré à moi sur sa difficile arrivée d’Algérie, ses rêves et ses regrets…

Pourquoi revenir filmer en 2012 ?

La famille Dridi est d’origine algérienne et cette année nous célébrions les 50 ans d’indépendance de l’Algérie. Or dans notre département, il y avait un climat nauséabond aux relents xénophobes entretenu par des « nos

talgiéristes » et les caciques de l’UMP locale. Je voulais m’y opposer tout cherchant à voir plus loin et explorer le métissage de notre société, de nos vies, de nos histoires communes. J’ai alors interrogé le père et son fils sur leur appartenance à ces deux cultures françaises et algériennes et la construction de leur identité face au racisme.

Photogramme Boulangerie du coin 3Vous questionnez aussi la notion de nationalité ?

C’était très important pour moi de montrer comment on peut être Français tout en ayant plusieurs cultures, plusieurs histoires de pays à quoi se rattacher mais sans tout cautionner. Le concept de nationalité me semble au final flou et futile. Il ne faudrait pas y mettre autant d’importance culturelle. Chacun construit sa propre culture avec son ide

ntité. Par contre, comme le dit Farid dans le film, le contrat républicain « Liberté, égalité, fraternité » qui lie les citoyens entre eux est pour moi primordial.

 

La Boulangerie du coin de Julien Camy (35min)

Vendredi 4 octobre à 19h – La Strada 3 – Débat avec le réalisateur après la projection.

Entrée libre

Plus d’infos :
http://www.lefestivaldulivre.fr

ou ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s