image Cinéma: Les mots du coeur et de l’esprit- TIREZ LA LANGUE MADEMOISELLE d’Axelle Ropert

TIREZ LA LANGUE, MADEMOISELLE d’Axelle Ropert.

Deux frères médecins, une jeune barmaid et sa fille malade. Une petite princesse qui en cache une autre , une consultation anodine en Urgence qui va bouleverser leur quotidien … Une comédie originale et « fabuleuse » qui distille audace d’écriture , humour décalé et mystère, comme remède à la gravité d’un quotidien dont l’approche sensible est servie par des dialogues ciselés avec une rare justesse. On tombe sous le charme…

tirez-la-langue-mademoiselle-214370-21016299_2013062716592763( Alice et sa mère /  Paula Denis  et Louise  Bourgoin )

On pourrait dire d’emblée, qu’Axelle Ropert fait mouche dans l’art de la séduction, et surtout, qu’elle en a la qualité d’écriture ( dialogues) et de la mise en scène. Elle fait preuve pour son nouveau long métrage après Etoile violette (2006) et La Famille Wolberg (2009), d’une efficacité aussi surprenante que confondante , tant on a le sentiment que chaque mot et chaque plan ont étés l’objet d’un soin tout particulier afin de faire sourdre l’expressivité juste des personnages , comme des situations dans lesquelles ils se retrouvent plongés , portés par un ressenti ou des sentiments dont ils n’ont pas toujours la maîtrise. Et il y a dans le film un plan, magistral d’ailleurs , qui illustre ce manque de maîtrise où l’on voit une porte automatique s’ouvrant pour la sortie d’un personnage indécis, dont le mécanisme d’ouverture et de fermeture continue à fonctionner… en prévoyance d’un possible changement d’avis de ce dernier. Les dialogues et la mise en scène épousent et accompagnent, d’ailleurs tout du long, les changements  d’humeurs des personnage et nous en font complices , tout en réservant l’ouverture vers la surprise et l’inattendu.

tirez-la-langue-mademoiselle-214370-21016298_20130627165927364 ( Les frères médecins/ Laurent  Stocker  et Cédric Kahn )

C’est cet inattendu qui vient s’insinuer dans le train-train du quotidien des deux frères médecins , Boris et Dimitri Pizarnik ( Cédric Kahn et Laurent Stocker, épatants ) avec l’irruption de  Judith ( Louise Bourgoin , très bien elle aussi ) la mère de la petite fille diabétique , Alice ( Paula Denis ) qu’ils viennent soigner et qu’elle élève seule, avec amour et attention, malgré un emploi du temps et un travail de nuit contraignant. La solitude choisie de ces deux frères célibataires , et celle, contrainte d’une mère dont le père de son enfant s’est fait la malle, refusant d’assumer la paternité. Dès lors, le refus de l’engagement dans le sentiments dominant chez ces trois êtres, dont on découvrira également notamment chez les médecins , les raisons et blessures qui y ont conduit, n’ont cependant pas annihilé leurs sensibilités affectives . C’est avant tout le mur défensif de la peur de se dévoiler et la crainte de s’engager dans une nouvelle impasse, qui fait frein. Mais lorsque les sentiments et le désir qui les accompagne, font irruption, alors la passion et le désir reprennent le dessus. Sauf que cette  passion,  se déclenche simultanément chez les deux frères qui se retrouvent rivaux …et suspendus au choix de la belle Judith qui a réanimé, la flamme de leurs cœurs !. Mais le récit du « trio » au cœur de la comédie sentimentale et du conte romantique que l’on attend, voit ses bases dynamitées constamment par le secret , le suspense , et le mystère de l’inattendu : qui va faire le premier pas ?, qui Judith choisira-t-elle ?, quelle sera la réaction du perdant ? . Et quand le choix semble fait , un revirement le remet en question avec le retour de l’ex, et un sacrifice qui fait bifurquer le récit vers le mélo, dont la recette est très vite ,habilement détournée, elle aussi…

tirez-la-langue-mademoiselle-214370-21016301_2013062716592813  ( Cédric  Kahn et  Louise  Bourgoin )

Car ces trois, quatre en comptant l petite fille au cœur des débats, puis cinq avec l’ex de retour ; tous embarqués dans l’affaire ,vont devoir faire les choix du cœur. Et dévoiler leurs secrets – autre thématique du film-qu’on vous laisse découvrir . Mais ils ne sont pas les seuls, car toute une série de personnages secondaires porteurs de leurs propres propres problèmes, vient ajouter une touche chorale en forme de fil narratif secondaire.

tirez-la-langue-mademoiselle-214370-21016303_20130627165928599 ( Laurent Stocker et  Louise Bourgoin)

Elargissant l’espace au delà de l’appartement de Judith et du cabinet des deux toubibs de quartier . Et c’est justement vers ce quartier et les gens qui y vivent et qui sont , accessoirement , les clients de leur cabinet, que le récit s’ouvre en confidences, en errances diurnes ou nocturnes. Nous plongeant dans leur intimité de leurs destinées. A l’image de celles de l’ado dépressif ou de l’étudiante en médecine, et de tous ceux qui se retrouvent aux réunions des alcooliques anonymes, ou de ce vieil homme qui , lui , a réussi à se défaire de son addiction. En filigrane s’installe la chronique de la vie quotidienne et des soucis des habitants de ce  XIII ème  arrondissement de la capitale , superbement restituée par petites touches qui traduisent ( les belles séquences nocturnes ) en même temps que la spécificité des personnages , celle de lieux qui abritent leurs souffrances silencieuses, ou offertes en confidences ( la magnifique scène entre la fille de Judith et le jeune chinois ) toutes en retenues. Axelle Ropert distille les notes d’un cinéma de la légèreté et de la gravité , où la justesse des mots fait mouche, comme celle du regard. Une des belles surprises de cette rentrée cinématographique…

(Etienne Ballérini )

TIREZ LA LANGUE, MADEMOISELLE d’Axelle Ropert (2013) – Avec : Cédric Kahn , Louise Bourgoin, Laurent Stocker ( de la comédie Française) , Paula Denis , Serge Bozon…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s