image Avignon : La petite Italie dans la Cité des Papes

En Avignon il existe un parking « des Italiens ». Une ligne de bus a pour terminus « Les Italiens ». Les personnes chez qui j’habite sont deux italiens, arrivés en Avignon dans les années 60. L’endroit où ils habitent, entre le rempart St Lazare et la Rue des infirmières, porte le nom de « quartiers des italiens ». Suffisant pour essayer d’en savoir plus.

Avignon
Avignon

Près de 4000 immigrés transalpins avaient élu domicile, dans un triangle reliant la porte Saint-Lazare, la porte de la Ligne et la place du Portail-Matheron. Sur le plan, c’est le Nord Est)  Les deux photos représentent le même endroit la rue des Infirmières, une photo récente et une carte postale d’il y a un siècle. Sur la photo récente on voit l’intersection avec la rue de la Carreterie. Pas besoin de vous faire un dessin pour deviner quels  métiers y étaient installés.

Mon logeur était originaire de Reggio de Calabre, mais les Italiens venaient de toutes régions : Abruzzes, Rome… C’est de la région des Abruzzes qu’est venu André Di Cito, né en 1846, le premier Italien à avoir posé ses valises en Avignon en mai 1892. A sa mort, en 1934, il a vu naître la « Petite Italie » Il a sa statue dans le jardin des Carmes.

Andréa Di Cintio
Andréa Di Cintio

Pour l’anecdote, Benito, mon logeur, arrivé à 20 ans, devait partir en Australie. Mais sa femme n’ayant pas obtenu le visa, ils se sont arrêtés en Avignon. Il était carreleur, les autres immigrés italiens étaient aussi pas le secteur du bâtiment : maçons, électriciens… Benito parle français, c’est la langue qu’il devait parler pour sont travail. Maddalena ne le parle pas, le quartier où elle habite ne le nécessitant pas. Mais on arrive à se comprendre, et puis il reste le langage des mains…

Il est sûr qu’il n’y a plus que des italiens dans ce quartier, d’aucuns sont morts, d’autres sont partis du quartier, mais il y en a suffisamment pour faire vivre cette « Petite Italie » et lorsque je rentre sur les coups des 23h je trouve Benito et Maddalena, assis dehors sur des pliants avec des compatriotes et pas que, puisqu’il y a même une portugaise ! Hé oui, il y a un quartier portugais, un quartier espagnol…

Rue des infirmières il y a un siècle
Rue des infirmières il y a un siècle

Il est vrai que l’un des lieux emblématique de ce quartier à disparu, le café Saint Lazare, qui était devenue l’un des poumons de la « Petite Italie ». C’est le bar de mon enfance. J’y allais tous les week-ends avec mon père, raconte avec émotion Jeanine Di Felice, fille d’immigré

Rue des infirmières aujourd'hui
Rue des infirmières aujourd’hui

italien qui vient de créer l’association La Petite Italie C’était le QG des Italio-avignonnais. On s’y rendait tous après la messe aux Carmes, ou à la mission italienne, rue Paul-Saïn. Le curé y prêchait souvent en italien.  Le bar, fermé depuis 2007, est en passe d’être détruit pour faire place au tramway. Mais bon, on ne peut démolir une âme, un quartier.

Je n’aurais pu écrire cet article sans l’aide de Dominique, la fille de Benito et Maddalena. Et je leur dédie cet article, à eux qui viennent d’être arrière-arrière grands parents. Comme quoi l’Italie en Avignon n’est pas prête de s’éteindre.

Jacques Barbarin

Un commentaire

  1. Merci pour cet article et la belle carte postale. Une précision qui intéressera peut-être : si Andrea di Cintio semble être le premier travailleur venu de la région des Abruzzes, Avignon est une ville « italienne » depuis fort longtemps et, sans remonter aux Cours papales du Moyen Age, ni aux repopulations qui ont suivi la peste noire, beaucoup d’Italiens sont venus s’installer au tout début du XIXème siècle à Avignon (avant 1820). Ils étaient hommes de peine, journaliers, garancisseurs, colporteurs. Les femmes étaient souvent dévideuses de soie. Un petit peuple ouvrier, à la vie dure et aux origines piémontaises pour la plupart.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s