Théâtre / TNN, les Contes d’apéro, suite

Donc, suite des contes d’apéro. Les contes d’apéro ? Tous les jours à 19 heures, promenade du Paillon, à la hauteur du Kiosque TNN. Venez tels que vous êtes, c’est à la bonne franquette. Ce n’est pas le coronamachin qui va nous empêcher de parler…  et d’écouter. Donc, à l’heure de l’apéro, car parler donne soif. Et écouter de même. Demandez le programme ! Et c’est du lourd. Aussi bien en juillet qu’en août.

Sam 1 & Dim 2 Haïku  par Éric Oberdorff Emma Lewis, Cécile Robin, Luc Bénard & Sarah Procissi [oud] – danse & musique
Lun 3 & Mar 4 Nice intime [hommage à Louis Nucéra]  par Clément Vieu, Florent Chauvet, Christophe Servas & Marjolaine Alziary – lecture & musique

Mer 5 Les Malheurs de Sophie, La Comtesse de Ségur par Pauline Huriet – lecture

Jeu 6 Les Petites filles modèles  La Comtesse de Ségur par Pauline Huriet – lecture

Ven 7, Lun 10 & Jeu 13 Je voudrais pas crever… [Parties 1, 2 & 3] Jacques Prévert  par Frédéric de Goldfiem  lecture

Sam 8, Mar 11 & Mer 12 Siddartha [parties 1, 2 & 3],  Hermann Hesse  par Augustin Bouchacourt – lecture

Dim 9 Les Vacances, La Comtesse de Ségur  par Pauline Huriet – lecture

Ven 14 & Dim 16 Vivons heureux en attendant la mort, Pierre Desproges par Jonathan Gensburger – lecture

Sam 15 Maupassant [nouvelles] par Muriel Mayette-Holtz & Le Sel de la vie, Françoise Héritier,  Jean Florès  – lectures

Lun 17 Lettres & poèmes à Lou, Guillaume Apollinaire par Laurent Prevot – lecture

Mar 18 Apéro Jazz, Margot Mayette [flute traversière] & Microfictions, Régis Jauffret, Vincent Capponi – lecture & musique

Mer 19 Conte & musique par Margot Mayette [flute traversière] & Claude Boué

Jeu 20 Roland Dubillard [lectures choisies] par Laurent Prevot & Élise Clary –  lecture

Ven 21 Souvenirs d’un pas grand chose & Le Postier, Charles Bukowski par Thierry Vincent et la Cie B.A.L. – lecture

Sam 22 La Jalousie du barbouillé–  Molière  – Laurent Prevot – théâtre

Hé ! Attendez ! C’est pas fini ! Vous croyez qu’entre le 22 août et l’ouverture de la saison d’hiver et de printemps le TNN va vous laisser en jachère ? A quoi ça sert que Muriel Mayette Holtz elle se décarcasse ? On va d’abord se faire une mise en bouche, et quelle mise en bouche ! Rien moins que Marivaux et Le jeu de l’amour et du hasard, mise en scène de Muriel Mayette Holtz. Les 26, 27 et 28 août à 19h, Colline du Château.  Mais aussi le 29 août à Villefranche-sur-Mer, à la citadelle, et le 30 août à Beaulieu-sur-Mer, chantier naval du port de plaisance réservation obligatoire : 04 93 01 02 21.  La soirée du 26 août sera réservée aux soignants et aux personnels médicaux pour leur rendre un légitime et joyeux hommage. Les représentations seront gratuites et en plein air.
Mais c’est toujours pas fini ! Place, avant la saison d’hiver et de printemps, au préambule d’automne. Prêt ?

 

Du 29 septembre au 3 octobre, Les parents terribles, de Jean Cocteau (salle Pierre Brasseur) mise en scène de Christophe Perton, avec Charles Berling, Muriel Mayette-Holtz,  Maria de Medieros, Zoé Schellenberg et Emile Berling.
Du 6 au 14 octobre, salle Michel Simon, Bande-annonce Goldoni. Vous devez quand même vous demander : « C’est quoi, cette bande annonce – Goldoni ? » Hé bien, en quelque sorte, c’es le prélude, la mise en bouche, du spectacle que mettra en scène du 11 au 29 mai 2021 Muriel Mayette-Holtz, et qui inaugurera le Théâtre des Franciscains : le Feuilleton Goldoni, d’après Les Aventures de Zélinda et Linndoro, donc de Carlo Goldoni. Des jeunes acteurs dynamiques, précis dans leur gestuelles, humour du texte et du jeu, un vrai moment de pré- théâtre, un « ante spectaclolo ».
De quoi s’agit-il ?  Une trilogie écrite en 1763 par le créateur de la comédie italienne moderne. Carlo Goldoni (1707-1793) a transformé la comédie italienne par ses productions plus que par ses écrits théoriques (Il teatro comico, 1750). Il a su garder le dynamisme de la commedia dell’arte  et le jeu des masques en les associant à la comédie d’intrigue et en recherchant un certain réalisme dans la représentation des comportements.
Donc, Zélinda… Mais vous voulez tout savoir et rien payer ?
Du  12 au 20 novembre, salle Michel Simon, Petite leçon de zoologie à l’usage des princesses, textes et mise en scène d’Edouard Signolet, auteur associé au TNN, avec Augustin Bouchacourt, Pauline Huriet, Thibault Kuttler et Eve Pereur, quatre comédiens de la troupe du TNN. L’équipe nous propose, pour le jeune public, une fable sur le quotidien ordinaire d’une jeune princesse extraordinaire.
Du au 6 novembre, salle Pierre Brasseur, La double inconstance, de Marivaux,  mise en scène Galin Stoev.
Du 25 au 28 novembre, salle Michel Simon, Larsene Magie, de et par Larsene, un rendez-vous avec un maitre de la magie mentale.

Et après ? Et bien, et après, ce sont les 38 spectacles de la saison d’Hiver et de Printemps ; ça commence avec Hugo au bistrot, du 1er au 9 décembre, salle Michel Simon. Sous la forme d’un impromptu théâtral, Jacques Weber accompagné de Magali Rosenzweig, rend hommage à Victor Hugo : du Hugo des grands discours au Hugo discret et intime, des partitions engagées au paroles du rêveurs sacré. Adaptation et mise en scène Christine Weber. Bienvenue, grand Jacques, vous êtes ici chez vous !
Et ça finit  du 11 au 29 mai 2021, au théâtre des Franciscains avec le Feuilleton Goldoni (voir plus haut).
Du début juillet2020 à la fin mai 2021, honneur au texte, qui est la substantifique moelle de ce qu’est une pièce de théâtre. La pièce de théâtre, aussi appelé texte dramatique, est le type de texte qui raconte une histoire fictive par l’intermédiaire des échanges entre les personnages. C’est un texte spécifiquement conçu pour la représentation théâtrale, le spectacle. Au commencement était le verbe…
Le « brigadier* » peut entrer en action….

https://www.tnn.fr/fr/

Jacques Barbarin

 

*Au théâtre, les trois coups sont frappés avec un bâton appelé brigadier sur le plancher de la scène, juste avant le début d’une représentation, pour attirer l’attention du public, particulièrement quand il y a un lever de rideau. Le V de rideau, le  V de rideau ? Mais il n’y a pas de V dans rideau !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s