Cinéma / CRO MAN de Nick Park

Dès le 1er coup d’œil sur l’affiche, il y a des signes qui ne trompent pas. Ce petit (bon)homme des cavernes et son compagnon on les a déjà vus quelque part ? Il y a comme un petit air de famille avec…

Affiche Cro Man 02
L’affiche du film

bon sang, mais c’est bien sûr ! Le duo Wallace et Gromit, l’inventeur fou et son chien intelligent, et donc la pâte (à modeler) des studios Aardman, avec ses personnages aux yeux ronds et aux grandes dents blanches ! Cro Man est bien une nouvelle production des studios dont on a pu voir, il y aura bientôt trois ans déjà, le long métrage Shaun le mouton de Mark Burton et Richard Starzak. Cette fois, Nick Park réalisateur, entre autres, des courts métrages de la fameuse série des Wallace & Gromit pour la BBC, de Chicken Run avec Peter Lord (2000) et de Wallace et Gromit : Le Mystère du Lapin-Garou avec Steve Box (2005), est seul aux commandes.
Ce projet très ambitieux est né d’un souvenir d’enfance du film de Don Chaffey, Un Million d’années avant J-C (1966), dont les effets spéciaux sont signés du « magicien » Ray Harryausen (auquel il est rendu hommage en forme de clin au tout début du film et dans les toutes dernières images du générique de fin). Nick Park souhaitait un jour faire un film avec des dinosaures et des hommes des cavernes. La préparation a commencé en 2010, le tournage a débuté en mai 2016 pour se terminer dans les dernières semaines de 2017. 150 personnes ont été associées à la fabrication du film, dont 33 animateurs et 273 marionnettes ont été élaborées par 23 modélistes !

Cro Man sur le tournage
Le tournage au studio Aardman – Crédit photo : Studio Aardman

Oublions les théories scientifiques sur l’évolution de la Terre et les premières règles du football de 1848 voire même le calcio florentin ou la soule, Cro Man nous dévoile enfin la vérité !
Au commencement était… enfin au Pléistocène moyen (soit entre 781 000 et 126 000 ans avant J-C), du côté de Manchester, à l’heure du repas, une météorite qui s’écrasa sur Terre. Elle provoqua la disparition des dinosaures, mais les hommes des cavernes rescapés découvrirent dans le cratère un étrange objet sphérique. Ils pratiquèrent un temps un jeu de balle, une activité qui tomba pourtant dans l’oubli pendant quelques millénaires. Seules traces : ces peintures rupestres de parties animées sur les parois des grottes que découvre un jour Doug, brave petit gars d’une tribu de l’Age de pierre dont les membres sont bien sympathiques mais pas très fufutes, même si Doug, accompagné de son fidèle Crochon, leur suggère quelques très bonnes idées. Les choses se compliquent le jour où l’infâme et cupide Lord Noz, le seigneur d’une ville de l’Age de bronze, découvre leur existence et menace de s’emparer de leur territoire. Le litige se réglera par un match de football dont l’issue semble connue à l’avance, malheureusement pour Doug et les siens. Mais, c’est une autre histoire à découvrir par vous-même.

Cro Man équipe
Une partie de l’équipe de l’Age de pierre – Crédit photo Studiocanal / Studio Aardman

Nick Park le reconnaît bien volontiers, il n’est ni « footeux » ni fou du stade et il ne s’intéresse au football que lors des très grandes occasions. Néanmoins, l’occasion était propice pour tacler gentiment les travers du « sport roi ». L’adversaire de l’équipe d’amateurs de Doug (ancêtre de Manchester United), le Real Bronzio, avec ses superstars prétentieuses, capricieuses et coquettes, fait penser à bien des grands clubs d’aujourd’hui et pas seulement à une équipe de la banlieue parisienne disposant de gros moyens financiers. Le stade est devenu un temple où les dieux du gazon sont vénérés par le peuple, et la contribution volontaire obligatoire que l’on « donne » pour y accéder évoque le mercantilisme, sans oublier la corruption qui ne manquera pas de faire son apparition. On croisera même deux « dinosaures » des commentaires sportifs, lointains ancêtres des experts en analyses footballistiques de comptoir d’aujourd’hui. Enfin, le foot féminin est également évoqué !

Cro-Man-02
Les superstars du Real Bronzie – Crédit photo Studiocanal / Studio Aardman

Mais Cro Man, avec des thèmes comme l’esprit d’équipe contre le pouvoir de l’argent et l’unité familiale, reste très moral et s’adresse au grand public et aux plus jeunes en particulier. Même en restant sur ce registre ce nouveau petit bijou Aardman devrait combler l’attente du plus grand nombre. Sur le plan de la réalisation, on est toujours en admiration devant ce nouveau tour de force et les prouesses accomplies, ces décors extrêmement soignés et un sens du détail inouï, d’autant plus, cette fois, qu’au travail artisanal habituel, pâte à modeler (plasticine) et « stop-motion » (image par image), ont été intégrés par nécessité (la reconstitution du stade) des images de synthèses et des effets spéciaux. Et puis, il y a les innombrables gags et personnages secondaires qui parsèment ou traversent de le film de façon éphémère. Un bien curieux bestiaire avec le lapin chassé-farceur qui n’a rien de crétin, des pinces crocodiles, un « canarosaure », un scarabée-rasoir ou encore une « mésangerie » vocale !
A voir sans tarder (en VO ou en VF).

Cro Man de Nick Park. Animation – 1h29. Avec les voix de Tom Hiddleston, Eddie Redmayne, Maisie Williams (VO), Pierre Niney, Stéphane Ronchewski, Kaycie Chase (VF).
Voir également :

Philippe Descottes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s