Cinéma / Je me souviens de Marie-Josèphe Yoyotte , grande chef-monteuse du cinéma français …

Je me souviens que Marie- Josèphe Yoyotte est née à Saint Fons le 5 novembre 1929 , qu’elle était Antillaise de mère Française, et qu’elle a été la première monteuse noire du cinéma Français .Elle de s’éteindre en ce mois de Juillet à l’âge de à l’âge de 87 Ans . Elle a été incinérée au Père Lachaise le 20 Juillet 2017. …

Marie-Josèphe Yoyotte ( Crédit photo l’Humanité )

Je me souviens qu’elle a fait ses débuts de monteuse en 1957 comme assistante de Gilbert Natot pour le film d’André Berthomieu , A la Jamaïque … et qu’elle n’a cessé depuis de travailler comme monteuse dans le cinéma Français obtenant au long de sa carrière trois Césars pour son travail :  pour  Police Python 357 d’Alain Corneau en 1977 , Microcosmos ,le peuple de l’herbe de Marie Perrenou et Claude Nuridsany ( 1999) et  Le Peuple migrateur de Jacques Perrin , Jacques Cluzot et Michel Debats en 2002 …

Je me souviens que depuis 1957 son nom a été associé à de très nombreux films et qu’au fil des ans il a  grandi et s’est élevé , pour devenir celui d’une monteuse incontournable à laquelle ont fait appel les plus grands cinéastes Français. Une longe et grande carrière sur plus de 70 films , qui lui a valu la reconnaissance de ses pairs , et d’être décorée de la légion d’honneur…

Je me souviens , en effet , après ses débuts avec André Berthomieu , que très rapidement son nom va figurer au génériques des films marquants du cinéma Français . Ceux du grand Jean Rouch dont elle fait le montage du célèbre Moi, un noir ( 1958 ) et pour lequel elle continuera de collaborer et fera aussi celui de La Pyramide humaine (1961) et de Dyonisos (1986)…

Je me souviens également  que son nom sera  au générique du Testament d’Orphée de Jean Cocteau (1960 ) , et du Léon Morin prêtre de Jean- Pierre Melville (1961 ) , et aussi de ceux des jeunes pousses du cinéma Français qui très vite vont faire appel à ses talents dont François Truffaut pour Les Quatre Cents Coups ( 1959) un des films marquants de la nouvelle vague …

Jean- Pierre Léaud dans Les Quatre Cents Coups de François Truffaut . montage de Marie -Josèphe Yoyotte .

Dès lors, le nom de Marie- Josèphe Yoyotte dont la notoriété est désormais établie comme référence, ne cessera de marquer la production française dont les cinéastes les plus importants vont solliciter la compétence et la qualité de son travail …

Je me souviens que Pierre Richard pour ses débuts dans la réalisation ( Le  Distrait / 1970 ) fit appel à elle , ainsi que Pascal Thomas pour Les Zozos ( 1973 ) et Claude Pinoteau pour Le Silencieux ( 1973 ). Ce dernier pour lequel elle signera aussi le montage de La Gifle (1974) , L’homme en colère ( 1979) , La Boum ( 1980 ) , La 7ème cible (1984) , L’ Etudiante ( 1988 ) , La Neige et le Feu ( 1991) , Cash , Cash ( 1994 )…

Je me souviens que parmi ses fidèles contributions de travail, se distingue aussi Alain Corneau pour lequel au delà du César pour Police Python 357, elle signera également le montage d’autres grands films qu’il a réalisés : Le Môme (1986 ) , Tous les matins du monde (1991 , Le Nouveau Monde ( 1995) , Le prince du Pacifique ( 2000) et Le deuxième souffle (2007 ) qui a la particularité d’être le dernier film du cinéaste , et aussi d’être le dernier travail de montage de Marie-Josèphe Yoyotte …

Je me souviens de ses nombreuses autres contributions pour des films prestigieux et restés dans les mémoires du public : Diva ( 1981 ) de Jean Jacques Beineix , Le Sauvage ( 1975) , Tout Feu tout Flamme (1982 ) de Jean- Paul Rappeneau, Je hais les acteurs ( 1986 ) de Gérard Krawczyck , Himalaya, l’enfance d’un chef d’Eric Vali ( 1999) ….

Une scène du film Rue Cases-Nègres d’Euzhan Palcy ( Crédit Photo Carlotta films )

Je me souviens surtout de ce que fut comme aventure symbolique sa collaboration avec Euzhan Palcy pour Rue Cases-Nègres ( 1983 ) adapté du roman de Jospeh Zobel . C’était   pour elle le retour aux sources et les retrouvailles avec la Martinique l’île de son père,  où elle se rendait à cette occasion pour la première fois , et de l’émotion ressentie d’y retrouver ses     «  racines » . La collaboration et la réussite de ce magnifique film ( Lion d’Argent à la Mostra de Venise et César de la première œuvre ) , on beaucoup compté pour elle . La collaboration avec Euzhan Palcy , cinéaste trop rare , s’est poursuivie avec Siméon  (1992 ) autre magnifique film de  la cinéaste  qu’il faut redécouvrir …

Je me souviens également de ce que disent et racontent ceux de la profession qui ont croisé son chemin ,  de celle qui fit ses débuts en montant les films amateurs de ses amis , et qui en mémoire de cette formation «  sur le tas » n’a cessé , d’aider et de conseiller tout au long de sa carrière les jeunes débutants dans la profession auxquels elle a voulu transmettre sa passion …

Je me souviens qu’elle a aussi beaucoup travaillé pour la télévision , notamment auprès de Josée Dayan sur Les Misérables et Le Comte de Monte Cristo et Balzac

Marie -Josèphe Yoyotte ( à droite ) en compagnie de Florence Richard lors de la remise du César pour Microsmos , le peuple de l’herbe ..

Je me souviens qu’il est important de transmettre la mémoire de ces métiers de l’ombre qui ne font pas toujours la «  une » des médias et qui n’en sont pas moins des rouages importants . Marie- Josèphe Yoyotte en était un exemple . Une carrière exemplaire , une vie de passion pour un métier qu’elle a su élever au plus haut pas son sens aigu de la rythmique nécessaire du récit . Celle qui permet au travail de la mise en scène d’insuffler par sa construction ( montage) finale toute sa fluidité au film et en transmette au public, les émotions …

R.I.P  ,Madame … et un grand merci pour tout ce que vous avez fait et apporté au cinéma .

(Etienne Ballérini)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s