Cinéma / Festival de Deauville 2016 ( 1 ), présentation.

Deauville accueille du 2 au 11 septembre la 42e édition du Festival du cinéma américain L’événement de la rentrée cinématographique propose de nombreuses avant-premières, des hommages et une soixantaine de films, dont 14 longs métrages de fiction en compétition.

Rendez-vous incontournable de la rentrée cinématographique, le Festival du cinéma américain de Deauville ouvre ce vendredi 2 septembre avec la projection d’Infiltrator de Brad Furman,avec Bryan Cranston (vu dans la série Breaking Bad et à l’affiche de l’excellent Dalton Trumbo) et Diane Kruger. Samedi, l’actrice allemande devrait être l’une des premières vedettes à se prêter aux séances photos de cette 42e édition. Elle sera suivie dans l’après-midi par la jeune comédienne Chloe Grace Moretz, puis par l’acteur, mais également producteur et réalisateur, Stanley Tucci auquel le Festival rend hommage. A cette occasion, une cabine des célèbres Planches portera son nom.01 L'Affiche du Festival 2016

( L’Affiche du Festival 2016)

Un premier week-end qui s’annonçait riche en événements puisqu’en dehors des habituelles conférences de presse qui accompagnent les films, deux autres hommages étaient prévus. Michael Moore devait présenter en avant-première son nouveau documentaire Where to Invade Next, 6 ans après Capitalism : a Love Story, mais il a annulé sa venue en France pour des raisons familiales. James Franco, acteur et, lui aussi, réalisateur et producteur, dont on pourra découvrir Tandis que j’agonise (In Dubious Battle) qu’il réalise et interprète, devrait quant à lui être présent. Après Chloe Grace Moretz, la section le Nouvel Hollywood honorera Daniel Radcliffe qui, bien que britannique, poursuit désormais sa carrière du côté d’Hollywood et loin d’Harry Potter comme en témoigne son personnage dans Impérium, qui sera projeté le vendredi 9 septembre au cours d’une soirée spéciale.

Hommage : Stanley Tucci et James Franco
Hommage : Stanley Tucci et James Franco             ( Photos : D.R )

Mais Deauville ce sont aussi et surtout les films. Avec les Premières, les Hommages, les Documentaires, Le Nouvel Hollywood et la Compétition ce sont plus de 60 films qui seront projetés. A propos de la sélection, Bruno Barde, le Directeur du Festival, souligne : « Il serait fou d’imaginer que le chaos qui ordonne le monde d’aujourd’hui ne laisse pas une trace dans les films de cette édition 2016 et une empreinte dans nos choix. La sélection de cette année est des plus intéressantes par le développement des interrogations qu’elle propose et qui honorent le cinéma et la pensée. Aujourd’hui, l’art interroge l’homme, son histoire et celle de l’Amérique ; que ce soit Free State of Jones de Gary Ross sur le racisme et l’esclavagisme, In Dubious Battle, le dernier film de James Franco sur la lutte des classes ou War Dogs sur le trafic d’armes du capitalisme américain. Le cinéma questionne aussi la vérité où sept films sont tirés d’histoires vraies : les trois films susnommés auxquels s’ajoutent Christine, Infiltrator, Born To Be Blue et  Miles .Miles Ahead ».

03 - Grand Prix 2015 - 99 Homes (crédit photo Philippe Prost)

Grand Prix 2015 : 99 Homes – Ramin Bahrani & Michael Shannon (Photo Philippe Prost)

La compétition, organisée depuis 1995, propose 14 longs métrages. Pour Bruno Barde : « Nous constatons que l’esprit d’indépendance qui caractérise les films présentés en compétition prend cette année un envol certain, affirmant une ode à la liberté de choisir comme devoir de survie.
Cet aspect est mis en exergue dans neuf films de la sélection : Certain Women, Complete Unknkown, Goat, Mean Dreams, Teenage Cocktail, The Fits, The Free World, Sing Street
et Captain Fantastic ». A l’occasion de cette nouvelle édition, cinq cinéastes présentent leur premier long métrage de fiction et quelques habitués, «les enfants de Deauville», font leur retour, comme Ira Sachs, qui a participé aux éditions 2005, 2008 et 2014 du Festival; Kelly Reichardt, lauréate du Grand Prix en 2013 pour son film Night Moves; Joshua Marston, dont le film Maria pleine de grace lui a également valu la même récompense en 2004; Todd Solondz, déjà présent en 2004 et 2008, qui a reçu le Prix du Jury en 1996 pour Bienvenue dans l’âge ingrat, et auquel le Festival a rendu hommage en 2011. Le Jury de cette année est présidé par Frédéric Mitterrand. Il sera entouré de l’écrivain américain (et cinéphile) Douglas Kennedy, et des personnalités du cinéma : Françoise Arnoul, Eric Elmosnino, Sara Forestier, Ana Girardot, Radu Mihaileanu, Emmanuel Mouret et Marjane Satrapi.La journaliste Audrey Pulvar aura la tâche de présider le jury de la Révélation.

Pour suivre le Festival de Deauville au jour le jour, rendez-vous sur le site officiel

Philippe Descottes

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s