Cinéma / Alan RICKMAN, le professeur Severus Rogue d’HARRY POTTER , est décédé …

Le grand comédien Anglais de théâtre et de Cinéma agé de 69 ans est mort ce jeudi 14 janvier , des suites d’un cancer « entouré de sa famille » a-t-i été annoncé apr un communiqué officiel. Grand Monsieur du théâtre ,entré à la célebre Royal Academy of Arts, puis  à la Royal Shakespeare  company ,  il a joué sur scène les plus grands auteurs .  Le succès sur scène lui ouvrira  les  portes  du  cinéma dans les années 1980 .

Alan Rickman en 2011
Alan Rickman en 2011

Du théâtre …
Né le 21 février 1946 à Londres , c’est dans sa ville natale qu’il s’est éteint  ,  près de ces théâtres londoniens dont il a longtemps brûlé les planches ( ainsi que celles de nombreuses salles du royaume ) où il connu un immense succès , célébré par le public et la critique . D’origine modeste , père ouvrier d’usine et mère au foyer , dès son plus jeune ( école primaire et au collège ) il se joint a de nombreuses représentations et poursuit des études de graphisme , avant de s’inscrire à 26 ans à la célèbre Royal Académy Of Art de laquelle il sort avec un diplôme qui va lui permettre de rejoindre dès 1975 , des compagnies professionnelles au sein desquelles il fait son petit chemin de représentations , dans de nombreux théâtres ( Leicester , Birmingham , Bristol , Nottingham … ) . Le parcours initiatique nécessaire ainsi accompli, il décide alors de franchir le pas , et pas n’importe lequel puisque c’est vers la Royal Shakespeare Company qu’il va aller jusqu’en 1998 pour se tourner ,  en prallèle,   sà es prestations de comédiens sur scène et au cinéma qui entre temps on le verra lui a ouvert ses bras , à la mise en scène theâtrale avec un succès certain ( consacré  pour sa mis en scène de My name is rachel Corrie) , en même temps qu’il retrouve et rejoint la Royal Academy of art où il a débuté…pour y devenir vice- président en 2003.
Au théâtre il a servi les plus grands auteurs ( Shakespeare ,Brecht , Tchekhov, Ibsen, Alfred Jarry , Bernard Shaw , strindberg … ) , avec un succès sans cesse renouvelé . Il s’exporte même jusqu’à Broadway en Valmont des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos . Et triomphera en 2010 à Dublin en jouant John Gabriel Borkman d’Enrik Ibsen , et il retournera également sur la scène de Broadway en 2012 dans Séminar de Téréesa Rebeck.

Alan Ricman dans Harru Potter et les reliques de la mort
Alan Ricman dans Harry Potter et les reliques de la mort

…Au Cinéma

Le succès au théâtre le conduit au grand écran à la fin des années 1980 , il y débute dans un rôle de terrorsite dans Piége de Cristal de John Mac Tiernan aux côtés de Bruce Willis alors en pleine gloire . les rôles de plus en plus conséquents vont suivre avec Calendrier meurtier de Pat O’ Connor (1989) et Mr Quighley ,l’australien de Simon Wincer  (1991 ) . Il sera le sheriff de Nottinghma dans Le Robin des Bois de Kevin Reynolds (1991 ) avant de rejoindre Tim Robbins   dans le remarquable Bob Roberts (1992 ) , puis  son compatriote Mike Newell pour An Awfully Big Adventure (1995 ) et le grand cinéaste Taïwanais Ang Lee pour Raisons et sentiments d’après Jane Austen , rejoignant une distributionde haut- vol avec Emma Thompson , Kate Wiinslet , Hugh Grant . Et poursuivra dans une autre grand film signé par Neil Jordan Michaël Collins ( 1996 ) aux côtes de Liam Neeson et Julia Roberts, sur la guerre d’indépendance Irlandaise . Le gros succés des deux films le consacre aussi auprès d’un large public dont il deviendra,  avec les  rôles qui vont suivre un des comédiens fétiches pour ses interprétations de  méchant qui le font rentrer dans la légende? celle du top 50 «  des plus méchants de tous les temps » par le très sérieux Américan Film institute . Il faut dire que d’emblée dans ce registre il avait attiré  l’attention déjà en incarnant le terroriste Hans Griber du Piége de cristal , que viendra compléter celui plus sournois et inquiétant du professeur Severus Rogue de la série Harry Potter dont il est de tous les épisodes de 2001  (  de Harry Potter à l’école des sorciers de Chris Colombus , jusqu’aux deux opus d’Harry Potter et les reliques de la mort 1 et 2 (2011/ 2012 ) , un rôle de retors dans lequel il fait merveille et que l’auteure de la « saga » J.K Rowling , tenait absolument qu’il incarne son personnage auquel elle savait qu’il allait lui il offrir une dimension sombre extraordinaire . Et de fait il y est inoubliable !. Il est de ces comédiens dont on reconnaît tout de suite à  une simple apparition , la marque  par la présence ,  la force et la fulgurance de leur  interprétation . Ll était de deux – là , et il pouvait tout jouer et se glisser dans la  peau des  personnages les plus divers ( Terroriste mais aussi policier , ou  mari infidèle , coiffeur , shérif de nottingham , comédien de série Z,  homme au passé trouble,.. en  Ronald Reagan dans le Majordome , et meme un Robot dépréssif ! …) dans lesquels, il  faisait merveille . On retiendra encore son rôle du Juge Turpin dans le Sweeney  Todd de Tim Burton ( 2007 ).  Puis  son passage  réussi  derrière la caméra avec le très beau film , l’invitée de l’Hiver , que l ‘on avait découvert au Festival de Venise ( interprété par Emma Thompson et sa mère – à la ville et à l’ecran- Phillidia Law) , adapté du récit de Shaman MacDonald  qu’il avait mis en scène aussi , au théâtre . Et, enfin,  sa  seconde mise  en scène de cinéma : Les jardin du Roi  ( 2014 ),  sur  la paysagiste Sabine De Barra qui supervisa la création de la salle de bal extérieur ,  du château de Versailles et qui en fut  la temoin privilégiée des intrigues de la cour du Roi Louis XIV .

Alan Rickman et Kate Winslet dans Les jardins du roi ( 2014 )
Alan Rickman et Kate Winslet – au premeir plan-dans Les jardins du roi ( 2014 )

Mais le comédien disparu vous donne encore rendez-vous dans le salles pour deux films qu’il venait à peine de terminer : Alice de l’autre côté du miroir de James Bobin adapté de Lewis caroll , et Eye in the sky de Gavin Hood où il donne la réplique à la Grande comédienne Helen Mirren…

Longtemps encore ses personnages poursuivront les rêves  des cinéphiles et  ceux  des fans d’Harry Potter désormais orphelins de l’inquietant professeur Severus Rogue….

(Etienne Ballérini)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s