La Pinède Gould, trop petite pour Carlos

Faudra-t-il reculer la scène sur la mer afin d’accueillir Carlos Santana, l’un des plus grands guitariste de la planète et, comme son idole Miles Davis, il est identifiable dés qu’il distille ses premières notes devant une assistance survoltée.

 

16 juillet 2012 / ANTIBES JUAN LES PINS / FRANCE / FESTIVAL JAZZ A JUAN / CONCERT DE ROBIN MAC KELLE A LA PINEDE GOULD
 

                                                  Photo Gilles Lefrancq

Pas de places pour énumérer le nombre de disques vendus ou les récompenses en tous genres reçues aux quatre coins du monde, Carlos Santana, depuis 1988 a foulé quatre fois la pinède Gould d’Antibes Juan les Pins et cette année, c’est lui qui ouvre le bal pour la 51 ème édition de Jazz à Juan. Si les historiens du jazz ne classe pas Santana dans cette catégorie, ils savent qu’il est un inconditionnel de cette musique et que ses références sont toujours les mêmes depuis ses débuts. John coltrane, Wayne Shorter et Miles Davis, et pour justifier un peu plus son amour du jazz, Michel Delorme historien du jazz raconte son premier rendez vous avec Santana « j’ai eu beaucoup de chance en me trouvant un jour face au manager de Santana qui cherchait une première partie pour un concert. Carlos a proposé tout de suite Miles Davis en rajoutant…je veux qu’il passe en deuxième partie, il sera la tête d’affiche. Stupéfaction de l’entourage quand on sait que Santana est déjà la super star, héros de Woodstock. Le lendemain, le manager m’invite à ce concert en me disant que quelqu’un me prendra en voiture pour se rendre sur les lieux : ce quelqu’un m’attendait et c’était Miles Davis. » Il faut rappeler que c’est aussi Michel Delorme qui fut à l’initiative, sachant la vénération qu’avait Santana pour Coltrane, qu’il a fait venir à Antibes en 1993 la chorale de l’église St John de San Francisco qui voue un véritable culte à Coltrane… et le bœuf eut lieu. Quand avec le saxophoniste Wayne Shorter, ils ont tous les deux enregistré le fameux Love Dévotion Surrender…Bref, Carlos Santana aime le jazz mais il a su aussi donner toutes les brillances à toutes les autres musiques comme par exemple le Latin rock, quand il enregistre Abraxas ou Caravansérail sans oublier les superbes enregistrements rappelant les musiques de l’Amérique du Sud, lui le citoyen mexicain né dans le petit village d’Autlan. Pour le concert de vendredi 10juillet, on devrait entendre quelques titres de son dernier album Corazon.

16 juillet 2012 / ANTIBES JUAN LES PINS / FRANCE / FESTIVAL JAZZ A JUAN / CONCERT DE ROBIN MAC KELLE A LA PINEDE GOULD
PhotoGilles Lefrancq

 

Cette 51ème édition se paye aussi un sacré week-end avec Avishaï Cohen, Herbie Hancock et Chick Corea. Ils sont à la poursuite du record de Keith Jarret venu très très souvent à Antibes, 12 fois depuis 1963 pour Herbie, 10 pour Chick mais ne nous plaignons pas, le duo de ces deux musiciens restera dans l’histoire du jazz. Nous reviendrons sur la suite du programme avec un certain LR qui a vendu plus de 100 millions d’albums, L. R qui a écrit avec Mickael Jackson l’air que vous fredonnez certainement sans cesse…We are the World 

 

Jean Pierre Lamouroux

jazzajuan.com

04 22 10 60 01 – 60 10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s