Musique / Patricia Barber…Tout simplement

Après Cécile Mc Lorin Salvant le mois dernier, le public azuréen aura la chance d’entendre une autre grande voix du jazz, celle de Patricia Barber. Pianiste et compositrice exceptionnelle, elle donne force et véracité à ses textes.

 

Petit flash back, Patricia était attendu avec impatience un hiver de 2001 dans la salle du Cedac de Nice, en effet l’énorme succès de l’un de ses premiers enregistrements Café Blue avait traversé l’Atlantique. Dans la même salle en 2004, elle revient pour interpréter quelques titres de son nouvel album « A Fortnight in France ». La critique est unanime et au cours du temps, elle va s’affirmer comme une très grande dame du jazz et une compositrice de grand talent, surtout avec des thèmes peu utilisés par ses pairs en effet ses compagnons de route sont Verlaine, Picasso et même Einstein sans oublier son enregistrement en 2006 Mythologies d’Ovide où foisonnent en 15 livres mille et une histoires d’amour, de rêves, de tentations amoureuses, bref de quoi alimenter la poétesse Patricia Barber. La musicienne qui s’interroge sur tous les sujets qui l’attristent, la subjuguent ou la mettent en colère et l’on peut découvrir ses sentiments dans son dernier CD Smash avec par exemple le titre Missing écrit à la suite d’une lettre d’une admiratrice qui lui racontait un triste passage de sa vie et qui, en plus, lui avait glissé dans sa lettre un modeste chèque ou encore avec Devil’s Food que l’on peut traduire…nourriture du diable…où elle est sensibilisée par tout le tapage médiatique fait contre le mariage gay. Sans vouloir comparer ces deux artistes, si Billie Holiday nous émeut par ses textes sur sa vie très difficile dans le contexte racial de son époque, Patricia Barber nous donne le même sentiment quand elle explore tout ce monde qui nous entoure à l’heure actuelle et qui peut nous inquiéter et pourquoi pas nous transcender. Avec ou sans piano, avec voix ou non, tous ses textes sont à lire et à relire et cette voix grave et envoûtante accentue le poids des mots avec des silences ponctués par la rythmique et aussi ses attaques de piano avant de commencer à chanter qui préparent une belle histoire.

 20150205 Micallef, Tardevet, Foucher Trio

En première partie, le trio Mika Micallef, Kevin Tardevet, Stéphane Foucher

Jean Pierre Lamouroux

Smash (Concord Records) sorti en 2013

Samedi 2 mai Nice Music Live Forum Nice Nord – 04 97 00 10 70

Avec Yavuz Akyazici (guitare) –Larry Kohut (basse)- Ross Pederson (drums)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s