Cinéma / SWIM LITTLE FISH , SWIM de Lola Bessis et Ruben Amar

SWIM LITTLE FISH, SWIM de Lola Bessis et Ruben Amar.

Un Compositeur de Musique Américain qui veut rester intègre.  Une jeune Vidéaste et créatrice Française qui cherche à percer … le rêve de la créativité marginale et indépendante, confronté à la réalité de la consommation de l’art, et de la vie quotidienne . Une comédie douc -amère au cœur de la vitalité d’une   faune New-Yorkaise  de petits poissons de l’art et de la poésie , qui nagent pour survivre, dans un Océan Culturel qui veut les engloutir …

l'Affiche  du  Film.
l’Affiche du Film.

Leeward ( Dustin Guy Defa) est un musicien qui veut rester hors normes,  à l’image de ses compositions qui naissent de l’utilisation des jouets de sa fille de Trois ans Rainbow ( Olivia Costello ) dont il allie en un Arc-en-Ciel sonore,  les tonalités aux paroles  destinées à sa fille pour enchanter son Univers quotidien. A la grande joie de celle-ci qui nage comme un poisson dans l’eau au cœur de cette faune qui rejoint presque quotidiennement l’appartement de Leeward , pour lui faire la fête .
Lilas ( Lala Bessis) est une jeune Française en rupture d’une mère artiste ( Anne Consigny ) qui , elle , est au faite de la gloire et voudrait la voir délaisser cette vie de bohème New-Yorkaise branchée et Underground . Mais , Lilas , dont le visa est sur le point d’expirer , va s’accrocher à la promesse d’un galeriste intéressé par son travail et trouve refuge chez Leward qui lui ouvre la porte de sa « maison bleue »…. en attendant que la promesse d’exposition puisse lui ouvrir , celle , de la prolongation de son visa.
Leur rencontre pourrait bien les pousser à enfin accomplir leurs rêves , précise le « pitch » du film dans le dossier de Presse .

Le  groupe  de  Leeward  ( Dustin Guy Defa) au travail...
Le groupe de Leeward ( Dustin Guy Defa) au travail…

Et c’est au cœur de cette dynamique, que les auteurs , nous entraînent dans le quotidien de nos deux artistes intègres qui vont devenir le miroir emblématique d’une certaine quête qui leur est chère «  faire face à la difficulté de se réaliser et d’être acceptés pour ce que l’on est », disent-ils. C’est bien à ce dilemme que Leeward et Lilas vont devoir se confronter . En même temps que ce miroir – au delà de leur propre aventure- va se faire le révélateur en toile de fond d’une communauté artistique New-Yorkaise dont les auteurs revendiquent les influences à l’image de cette nouvelle vague du cinéma émergente «  qui a su tirer pleinement partie de la révolution des moyens de tournage », dont ils ont découvert « la spontaneïté de leurs films comme ceux des Frères Safdie, Lenny and The Kids ; ou de Léna Dunham , Girls  et Tiny Furniture », qui leur ont donné l’envie de se lancer dans l’aventure de ce premier long métrage,  après l’essai d’un premier court Checkpoint , au parcours réussi dans les Festivals indépendants.

Rainbow (  Lola  Costello)  et son père (  Dustin Guy Defa )
Rainbow ( Lola Costello) et son père ( Dustin Guy Defa )

C’est cette dynamique portée par la spontaneïté d’un regard ( et d’une esthétique ), via l’utilisation  de  la mobilité  des caméras numériques d’aujourd’hui ,  qui s’inscrit dans la continuité des films indépendants des années 1970 qui s’ouvraient  aux Caméras 16 mm , qui ont permis l’émergence du Cinéma indépendant.  Dès lors le cadre défini , c’est la dynamique de vie que les auteurs ont su y inscrire qui fait mouche avec une belle dose de vitalité et de charme où la poésie et le rêve s’inscrivent avec le personnage de la petite Rainbow qui se laisse porter dans cet Univers d’enfants- adultes que son restés les artistes, son père en tête. C’est cette légèreté et cette insouciance communicative que les auteurs ont su transcrire avec le sens du détail ( le portrait de la famille juive de Lewward ) en le confrontant au réel des tracas d’une vie quotidienne dont l’argent est le nerf de la guerre , comme le rappelle à Leeward , sa femme Mary ( Brooke Blum) . A cet égard les démêlés du couple qui va s’y trouver confronté par le refus de Leeward ,  de compromettre son intégrité artistique en ne cédant pas à l’appel d’un contrat alléchant pour une publicité,  sont ( dans la gravité qui s’installe au cœur de la comédie) révélateurs d’une réalité à laquelle sont confrontés les artistes indépendants dont la créativité se retrouve confrontée à l’establishment culturel.

 Leeward   à la fette d'anniversaire  de sa  famille  juive... d'anniversair
Leeward à la fête d’anniversaire de sa famille juive…

La question étant de savoir s’il est encore possible de rester intègres, où,  s’il faut se résoudre à faire des concéssions . C’est tout le problème de la création artistique et de son indépendance qui est ici posé … un problème qui n’est pas nouveau ( mais les mécènes d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier)  , et qui prend donc une dimension nouvelle dont le film se fait l’écho , laissant d’ailleurs la question posée sans réponse et en suspens…à la réflexion du spectateur .
Mais la petite lueur d’espoir de l’inventivité  créatrice  de Leeward et de Lilas , est toujours vivante au travers de leur passion dont le film se fait, aussi , le reflet en s’enrichissant  par exemple de la collaboration musicale du groupe Toys and the Tiny instuments ( Jouets et instruments miniatures ) du groupe Psychopop , s’est inscrite comme élément ( de fiction ) pour servir le personnage de Leeward. De la même manière que la volonté des auteurs de créer une sorte de participation collective par la créativité dévolue aux principaux interprètes qui ont apporté leur propre vision aux personnages,  et dans les dialogues…

Lola  Bessis  , Comédienne (  Lilas  )  et   co-réalisatrice
Lola Bessis , Comédienne ( Lilas ) et co-réalisatrice

Un premier long métrage qui respire la spontaneïté, et qui , sous la tonalité de la comédie légère brosse le portrait d’une certaine créativité qui cherche  à se faire une place dans  le  monde  de  plus en plus  fermé  de  l’art  et des  expositions…

(Etienne Ballérini)

SWIM LITTLE FISH, SWIM de Lola Bessis et Ruben Amar -2014-
Avec : Dustin Guy Defa, Lola Bessis , Brooke Bloom , Anne Consigny , Olivia Costello

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s