image Musique / 30èmes Musicales de Biot

Bon pied, bon œil, les Heures Musicales de Biot tiennent toujours la route, les municipalités passent, les Heures restent.

 

Eglise de BiotLe pianiste Alain Mammoser avait été l’initiateur d’une activité musicale dans le village, par la suite quelques passionnés prendront la relève comme Pierre Arnoux, le peintre Pierre Faniest et le musicien Philippe Depétris et un peu plus tard Liliane Valsecchi qui, depuis cette époque, est la directrice artistique de cet évènement. Depuis toutes ces années, de grands noms de la musique se sont succédés dans l’église Ste Marie Madeleine reconstruite au XVème siècle. Du classique au jazz, le monde musical connaît ce rendez vous, quand on sait que Thérésa Berganza, Miguel Angel Estrella, Christa Ludwig, les frères Capuçon, Brigitte Engerer, Jordi Saval sont venus à Biot ainsi que les grands orchestres de musiques classiques et les amateurs de jazz dans le chœur de l’église ont vibré avec la Note Bleue en compagnie de Didier Lockwood, Jean Jacques Milteau…le tango s’est aussi invité avec le quintet de Juan-José Mosalini et même la cuisine française fût à l’honneur avec le chroniqueur Jean Luc Petitrenaud .Ce grand rendez-vous musical a pris sa place dans le calendrier culturel du département avec une résonance internationale.

A l’occasion de cet anniversaire, Liliane Valsecchi a souhaité invité ceux qui ont toujours répondu présent à ses appels : les frères Capuçon, Anne Quefelec, les pianistes Boris Berezovski et François René Duchable avec son inséparable ami Alain Carré « on ne peut pas fêter un anniversaire en oubliant ceux qui ont fait la renommée de ces Heures Musicales, je leurs dois beaucoup, ils sont mes ambassadeurs, ma carte de visite pourrais je ajouter et nombre d’entre eux s’arrangent pour venir entre deux voyages au bout du monde…regardez cette année, nous avons été obligés de changer les dates qui habituellement sont entre mai et juin à la suite des longs travaux effectués dans l’église, de nouveau, nous sommes dans nos murs…puis je dire, l’acoustique est exceptionnelle et, bien entendu, le décor naturel ne peut qu’accentuer le plaisir de venir dans ce lieu…si j’ai voulu remercier les « anciens », je n’oublie pas qu’un festival doit être aussi l’occasion  de découvertes avec des artistes un peu moins connus du grand public. Parmi eux, le pianiste Frank Braley qui s’est produit le 30 septembre avec le violoncelliste Gauthier Capuçon, passionné de jazz il a enregistré avec un autre pianiste Alexandre Tharaud « Bœuf sur le toit », un CD qui a remporté une Victoire Musique Classique  cette année, dans cet enregistrement on entend la belle voix de Madeleine Peyroux.Et puis le 22 octobre  on attend la contre alto Nathalie Stuzmann, c’est elle  qui a fondé et qui dirige  l’orchestre de chambre Orfeo 55 ce qui lui a valu un énorme succès en 2011 avec l’enregistrement « Prima Donna » et en 2012 « Une Cantate Imaginaire ». On l’attend en février 2014 a l’Opéra de Monte Carlo.

Richard Galliano
Richard Galliano

Parmi ceux qui ont aussi contribués a ces Heures Musicales, l’un des chouchous de la Directrices artistique est  le compositeur et accordéoniste Richard Galliano, entre un voyage au Brésil et au Japon , sa route passe par Biot le lundi 14 octobre, il sera accompagné par le pianiste Thierry Escaich que l’on connaît généralement devant les orgues « je l’avais rencontré à un festival de musique à Anvers, j’ai été scotché par la similitude de certains sons avec l’accordéon, d’ailleurs dans les concerts de nombreux spectateurs se demandent quel est l’instrument qu’ils entendent et puis, j’ai beaucoup de chance, un organiste peut improviser, surtout les grands comme Thierry…de plus, il y a une force dans nos concerts surtout dans une église avec ces sons qui sortent de tuyaux de 10 mètres…finalement notre entente est parfaite, d’ailleurs nous allons fin novembre inaugurer l’orgue de Lyon ». La venue de Galliano à Biot est toujours très attendue car, à chaque fois, c’est pour présenter un nouveau projet, une nouvelle rencontre avec un artiste avec lequel il y a du grain à moudre, on se souvient de ce concert extraordinaire en 2008 avec le trio Hoboken, violon, violoncelle et piano ou encore pour le 15ème anniversaire des Heures, il avait formé un duo incroyable avec le violoniste Didier Lockwood, c’est cette même année que Théresa Berganza a découvert l’église de Biot. Si Richard parcoure la planète, il sait satisfaire ses fans et amis musiciens du Sud, il était au festival de Bastia il y a 15 jours avec le bassiste Jean Marc Jafet, le violoniste François Arnaud et un certain Thomas Galliano à la batterie…son fils. Pour les Galliano, la musique se transmet de père en fils, c’est son père professeur de musique au Conservatoire de Mouans  Sartoux qui le mit …sur la bonne note, la suite on la connaît avec de prestigieuses Victoires de la Musique et une place très  honorable dans l’histoire du jazz.

 Jean Pierre Lamouroux

Les Heures Musicales jusqu’au 7 novembre

04 93 65 78 00

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s